logo Pharmablogue



2018-08-09  |  

Accessibilité aux soins et aux services spécialisés : La FMSQ dévoile son plan d'action assorti de 14 mesures

Revue de presse santé

À l’aube de la campagne électorale, la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) dévoile son plan d’action pour accroître l’accessibilité aux soins et services spécialisés pour les patients du Québec, plan d’action qui se traduira par la mise en place d’une série de mesures et d’actions concrètes qui seront menées au cours des prochaines années.

MONTRÉAL, le 9 août 2018 /CNW Telbec/ – Fruit des travaux et des réflexions menés lors de la préparation du mémoire portant sur le panier de services et découlant des récents engagements de la FMSQ, ce plan d’action vise à apporter des solutions concrètes pour prendre de front les problèmes actuels qui posent un frein à l’accessibilité. « Ce plan d’action, qui comporte 14 mesures, vise entre autres à offrir de nouveaux services, à améliorer la gestion et les processus liés aux activités médicales, à rendre plus fluide la relation patient-médecin à l’aide d’outils modernes, à axer davantage la pratique sur la pertinence des soins et l’interdisciplinarité, à accroître l’accès aux chirurgies et à agir concrètement sur les déterminants de la santé dans la perspective d’améliorer la santé globale de la population », a d’abord indiqué Dre Diane Francœur, présidente de la FMSQ.

Plus précisément, ce plan d’action comporte les mesures suivantes :

  • Lancer la phase II de l’accès prioritaire aux services spécialisés (APSS) dès septembre;
  • Poursuivre le déploiement de l’APSS d’ici décembre 2020;
  • Étendre les heures d’ouverture des services d’imagerie (CT-scan et IRM) dans les centres hospitaliers;
  • En collaboration avec l’INESSS et au moyen de la plateforme d’apprentissage en ligne MÉDUSE, mise en place d’outils de mesure de la pertinence des soins et promotion systématique des critères de pertinence relatifs à la demande d’examens diagnostiques ou au choix des traitements en fonction des preuves scientifiques reconnues;
  • Faciliter la téléconsultation entre médecins spécialistes et patients ainsi que la eConsultation afin de simplifier les communications entre les médecins et accélérer l’obtention des avis;
  • Multiplier les équipes interdisciplinaires afin d’améliorer les soins dispensés aux patients souffrant de maladies chroniques et nécessitant un suivi spécialisé, équipes intégrant le plus grand nombre possible d’infirmières, de physiothérapeutes, d’ergothérapeutes, d’inhalothérapeutes, de psychologues, de travailleurs sociaux et de pharmaciens;
  • À l’image du plan mis en place en anesthésiologie afin d’éviter les découvertures de services en régions, lancement d’un plan similaire pour la chirurgie générale;
  • Assurer la continuité et la qualité des services chirurgicaux dans toutes les régions par un financement adéquat, tout en s’assurant de pouvoir compter sur du personnel de soutien compétent et en nombre suffisant;
  • S’assurer d’un nombre suffisant de postes en résidence pour répondre au vieillissement à venir de la population, notamment en anesthésie et en spécialités chirurgicales;
  • S’opposer fermement à l’ouverture d’autres cliniques privées de chirurgie, comme Rockland MD ou DIX30, et privilégier l’utilisation des blocs opératoires existants dans le réseau;
  • Favoriser toute innovation clinique ou technologique ayant un effet positif sur la qualité des soins offerts à la population;
  • Participer activement à l’organisation d’un réseau favorisant le maintien à domicile, en développant de façon concrète l’interdisciplinarité et en favorisant l’adoption de toute innovation qui facilitera les soins à domicile;
  • Par l’entremise de sa Fondation, qui offre depuis plus de 6 ans du soutien financier aux organismes offrant du répit aux proches aidants, instaurer de nouvelles mesures de soutien;
  • Collaborer étroitement avec le gouvernement afin de mettre en place des mesures de prévention concrètes pour contrer l’épidémie d’obésité chez les jeunes qui fera augmenter le nombre de personnes qui développeront et vivront avec des problèmes de santé majeurs.

« Les médecins spécialistes travaillent principalement dans les centres hospitaliers, sont chaque jour sur le terrain, dans toutes les régions du Québec et ils font face à divers problèmes qui nuisent à l’accessibilité aux soins. En raison de notre travail, de notre expérience pratique, des difficultés que nous surmontons pour organiser et dispenser les soins, de la relation étroite que nous entretenons avec nos patients, nous avons une profonde compréhension des enjeux touchant notre système public de santé. Le plan d’action que nous dévoilons aujourd’hui s’inspire de ces expériences professionnelles et témoigne d’une ferme volonté de faire les choses autrement, différemment. Nous croyons sincèrement que la mise en place de ces mesures permettra de redonner confiance au public, non seulement envers la médecine spécialisée, mais aussi envers notre système public de santé », a conclu Dre Francœur.

La Fédération des médecins spécialistes du Québec regroupe plus de 10 000 médecins spécialistes détenant une certification dans l’une des 59 spécialités médicales reconnues. Elle a pour mission de défendre et de soutenir les médecins spécialistes de ses associations affiliées œuvrant dans le système public de santé, tout en favorisant des soins et des services de qualité pour la population québécoise.

SOURCE Fédération des médecins spécialistes du Québec




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse santé

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse santé

Trouble de l’attention chez l’enfant: une étude conforte le Ritalin