logo Pharmablogue



2018-03-01  |  

Biogen Canada applaudit la publication des résultats de l'étude de phase III sur l'utilisation du SPINRAZAMC (nusinersen) (...)

Revue de presse pharmaceutique

Biogen Canada applaudit la diffusion des résultats définitifs de l’étude de phase III CHERISH, qui portait sur l’utilisation de SPINRAZAMC (nusinersen) dans le traitement de sujets atteints d’une amyotrophie spinale (AS) à révélation tardive.

OTTAWA, Ontatrio, le 23 février 2018 /CNW/ – Les résultats de fin d’étude de CHERISH ont démontré qu’il y a eu des améliorations cliniquement et statistiquement significatives de la fonction motrice chez les enfants atteints de l’amyotrophie spinale à révélation tardive (les plus à même de développer l’AS de type 2 ou 3) et traités avec le nusinersen comparé aux enfants non-traités. Ces résultats ont été publié récemment dans The New England Journal of Medicine. SPINRAZA est le premier et le seul traitement approuvé et efficace pour l’amyotrophie spinale (AS), une maladie neurodégénérative rare qui est la principale cause de décès chez les enfants en bas âge. Les résultats obtenus soutiennent l’efficacité démontrée et le profil d’innocuité favorable du SPINRAZA à travers le spectre des personnes atteintes avec l’AS.

« Nous sommes heureux avec la publication des résultats de l’étude CHERISH puisqu’ils confirment la valeur clinique du SPINRAZA pour tous les types de patients atteint de l’AS » dit Marina Vasiliou, directrice générale de Biogen Canada. « Nous sommes reconnaissants envers la contribution des patients et du soutien de la communauté. Nous aimerions souligner la participation de la communauté médicale canadienne ainsi que celle des patients dans l’étude, avec plus de 15 chercheurs et experts y prenant part à travers le pays » poursuit Vasiliou. «  La puissance des données et résultats qui ont été soumis en format confidentiel aux agences d’évaluation avant leur publication ne peuvent être ignorés » poursuit Vasiliou. «  Quoique nous sommes déçus des évaluations de CADTH et de l’NESSS sur le  dossier SPINRAZA, la publication de CHERISH est une occasion pour les réviseurs et décideurs de reconnaitre l’évidence disponible et la valeur que SPINRAZA apporte aux patients en l’absence d’alternatives et en présence d’un important besoin de santé non comblé sans plus tarder l’accès au traitement pour les patients qui pourraient en bénéficier. Cette démarche est essentielle si on veut rendre SPINRAZA aussi accessible aux patients canadiens qu’il l’est aux patients dans d’autres pays incluant la Suède, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et la Grèce. Nous comptons mettre en valeur les données de l’étude CHERISH et celles déjà disponibles et en provenance d’autres études comprises dans le programme de recherche de Spinraza, le plus vaste programme existant mondialemant à date pour cette maladie dévastatrice »

Biogen et Ionis Pharmaceuticals Inc. ont annoncé les résultats définitifs de l’étude CHERISH le 14 février. Le texte intégral paraît dans le numéro du 15 février 2018 du New England Journal of Medicine sous le titre « Nusinersen Versus Sham Control in Later-Onset Spinal Muscular Atrophy ».

« Les résultats de l’étude CHERISH publiés dans le New England Journal of Medicine soulignent l’amélioration importante des fonctions motrices et des capacités des membres supérieurs obtenue avec SPINRAZA chez des sujets atteints d’une amyotrophie spinale à révélation tardive. Cela se voit rarement en l’absence de traitement, car la maladie s’accompagne typiquement d’un déclin continu des fonctions motrices au fil du temps », explique le docteur Eugenio Mercuri, chercheur principal de l’étude, U.O.C. Neuropsichiatria Infantile – Policlinico Universitario A. Gemelli, à Rome, en Italie. « Au cours de l’étude, certains des sujets traités par SPINRAZA ont acquis des fonctions motrices, notamment la capacité de ramper ou la station debout avec appui, ou ont présenté une stabilisation ou un ralentissement de la progression de la maladie. Nous avons aussi observé une amélioration du fonctionnement des membres supérieurs, y compris la capacité de soulever un objet. »

Le principal critère d’évaluation de l’étude CHERISH était l’amélioration des fonctions motrices, définie par le changement du score de fonctionnement moteur à l’échelle étendue de Hammersmith (score HFMSE, acronyme anglais de Hammersmith Functional Motor Scale-Expanded) entre le début et la fin de l’étude. L’échelle HFMSE est un outil validé spécialement conçu pour évaluer le fonctionnement moteur chez les personnes atteintes d’amyotrophie spinale (AS). D’après les résultats de l’analyse finale, les sujets traités par SPINRAZA ont présenté une amélioration des fonctions motrices cliniquement pertinente et très significative sur le plan statistique par rapport aux sujets ayant reçu l’injection simulée : il y avait une différence de 4,9 points entre les deux groupes dans la variation moyenne du score HFMSE entre le début de l’étude et la fin de la période de 15 mois étudiée (p = 0,0000001). Au bout de 15 mois, les sujets sous SPINRAZA (n = 84) avaient connu une amélioration moyenne de 3,9 points par rapport au départ, alors que les sujets ne recevant pas le traitement actif (n = 42) ont présenté un déclin moyen de 1,0 point. Les résultats de l’analyse en fin d’étude pour le principal critère d’évaluation concordaient avec ceux de l’analyse intermédiaire.

Les données pour les autres critères d’évaluation, notamment l’acquisition de nouvelles capacités motrices et le fonctionnement moteur des membres supérieurs, étaient constamment plus favorables chez les sujets recevant le traitement et ont été jugées cliniquement significatives. D’après le score RULM (Revised Upper Limb Module), le fonctionnement des membres supérieurs s’était amélioré au bout de 15 mois par rapport au départ chez les sujets sous SPINRAZA (4,2 points), comparativement aux sujets non traités (0,5 point). Le module RULM joue un rôle important dans l’évaluation des fonctions motrices chez les sujets non ambulatoires.

SPINRAZA a présenté un profil avantages-risques favorable dans le cadre de cette étude. Les données sur l’innocuité concordaient avec le scénario auquel on s’attendait chez des patients atteints d’une amyotrophie spinale à révélation tardive et chez des sujets recevant une ponction lombaire. Les données ressemblaient aussi à celles issues d’une étude ouverte menée chez des patients atteints d’une AS à révélation tardive.

« Les données de l’étude CHERISH venant de paraître dans le New England Journal of Medicine, jointes à l’article publié dans le numéro de novembre qui présentait les résultats de l’étude de phase III ENDEAR regroupant des sujets atteints d’AS infantile, mettent en évidence le potentiel de SPINRAZA dans le traitement de l’amyotrophie spinale », dit C. Frank Bennett, Ph.D., vice-président directeur de la recherche et chef du secteur des maladies neurologiques chez Ionis. « À notre avis, le fait que les résultats des deux études pivots de SPINRAZA sont parus dans une revue aussi prestigieuse témoigne de la robustesse de notre programme de développement clinique dans le domaine de l’amyotrophie spinale. »

Étant donné les résultats favorables obtenus lors de l’analyse intermédiaire, Biogen a mis fin à l’étude CHERISH avant la date prévue, pour offrir à tous les participants la possibilité de recevoir SPINRAZA dans le cadre de l’étude de prolongation ouverte SHINE. Biogen poursuit aussi la collecte et l’évaluation de données dans des contextes autres que l’étude SHINE, en vue d’approfondir ses connaissances sur l’efficacité et l’innocuité de SPINRAZA chez tous les types de patients atteints d’amyotrophie spinale (AS). Le programme de développement clinique de SPINRAZA a produit des données portant sur une période de plus de cinq ans et représente la source la plus riche de données probantes concernant une approche interventionnelle dans les cas d’amyotrophie spinale.

Les résultats définitifs de l’étude ENDEAR, une étude de phase III portant sur l’utilisation de SPINRAZA dans le traitement de l’AS infantile, ont été publiés dans le numéro du 2 novembre 2017 du New England Journal of Medicine.

Pour de plus amples renseignements concernant SPINRAZA, notamment les renseignements thérapeutiques, visitez le site www.biogen.ca.

À propos de l’étude CHERISH

CHERISH est le nom donné à une étude de phase III multicentrique randomisée, à double insu et contrôlée par placebo (injection simulée) visant à évaluer l’efficacité et l’innocuité de SPINRAZA chez des patients atteints d’une amyotrophie spinale (AS) à révélation tardive. L’étude de 15 mois regroupait 126 sujets non ambulatoires âgés de 2 à 12 ans et chez lesquels les symptômes étaient apparus après l’âge de 6 mois. Le principal paramètre d’efficacité de l’étude CHERISH était l’amélioration des fonctions motrices, définie par le changement du score de fonctionnement moteur à l’échelle étendue de Hammersmith (score HFMSE, acronyme anglais de Hammersmith Functional Motor Scale-Expanded) entre le début et la fin de l’étude.

Le cheminement réglementaire de SPINRAZA

SPINRAZA est le premier et le seul médicament approuvé pour le traitement de l’amyotrophie spinale, ayant obtenu l’homologation aux États-Unis, dans les pays de l’Union européenne, au Brésil, au Japon, en Suisse, en Australie, en Corée du Sud et au Canada. Biogen a déposé des demandes d’homologation auprès des organismes de réglementation dans d’autres pays et prévoit entreprendre des démarches supplémentaires dans certains cas.

Depuis 2016, en réponse au besoin urgent d’un traitement chez les personnes les plus gravement atteintes par l’amyotrophie spinale, Biogen parraine l’un des plus vastes programmes d’accès élargi pour une maladie rare, permettant à des patients répartis à travers le monde de recevoir SPINRAZA gratuitement.

Biogen a acquis auprès de Ionis, chef de file dans le domaine des traitements antisens, les droits pour la mise au point, la fabrication et la commercialisation de SPINRAZA à l’échelle mondiale. Biogen et Ionis ont mené un programme de développement clinique novateur qui a permis à SPINRAZA de passer de la première dose administrée à des humains en 2011 à la première homologation cinq ans plus tard.

À propos de l’amyotrophie spinale1-5

L’amyotrophie spinale (AS) est caractérisée par le manque ou l’absence de neurones moteurs, aussi appelés motoneurones, dans la moelle épinière et la partie inférieure du tronc cérébral. Cette pénurie entraîne l’atrophie et l’affaiblissement marqués des muscles. Avec le temps, les personnes atteintes du type d’AS le plus grave peuvent devenir paralysées et avoir de la difficulté à exécuter les fonctions essentielles à la vie, notamment la respiration et la déglutition.

Chez les personnes atteintes d’amyotrophie spinale, le gène SMN1 est défectueux ou déficitaire, ce qui a pour résultat une production insuffisante de protéine de survie des motoneurones (protéine SMN). Comme son nom l’indique, la protéine SMN est essentielle à l’entretien des motoneurones. La gravité de l’AS est fonction de la quantité de protéine SMN chez le patient. Les personnes atteintes d’AS de type I, la forme de la maladie la plus exigeante en matière de soins de soutien et intensifs, produisent très peu de protéine SMN. Sans le recours à une assistance respiratoire, ces personnes ne parviennent jamais à s’asseoir sans aide et ne vivent pas plus de deux ans. Les personnes atteintes d’AS de type II ou de type III produisent la protéine SMN en plus grande quantité et présentent des formes moins graves de la maladie, bien que l’impact sur la vie de la personne atteinte demeure énorme.

À propos de SPINRAZAMC (nusinersen)

L’évolution du dossier de SPINRAZA dans le traitement de l’amyotrophie spinale se poursuit à l’échelle mondiale.

SPINRAZA est un oligonucléotide antisens issu de la technologie antisens exclusive de Ionis et spécialement conçu pour traiter l’amyotrophie spinale attribuable à des mutations ou délétions au niveau du gène SMN1 situé sur le chromosome 5q qui entraînent un déficit en protéine SMN. SPINRAZA modifie l’épissage de l’ARN pré-messager du gène SMN2 pour accroître la production de protéine SMN pleine longueur6. Les oligonucléotides antisens sont de courtes chaînes de nucléotides créées pour se fixer à un site particulier de l’ARN cible et y exercer un effet régulateur sur l’expression génétique. Grâce à cette technologie, SPINRAZA a la capacité d’accroître la quantité de protéine SMN pleine longueur chez les personnes atteintes d’amyotrophie spinale.

SPINRAZA doit s’administrer au moyen d’une injection intrathécale. Ce mode d’administration permet d’accéder directement au liquide céphalorachidien entourant la moelle épinière7, où a lieu la dégénérescence des motoneurones provoquée par le manque de protéine SMN chez la personne atteinte d’amyotrophie spinale8.

SPINRAZA a présenté un profil avantages-risques favorable. Les effets indésirables signalés le plus fréquemment chez les sujets recevant SPINRAZA étaient l’infection des voies respiratoires supérieures, l’infection des voies respiratoires inférieures et la constipation. La survenue de cas graves d’atélectasie a été plus fréquente chez les patients traités par SPINRAZA. Des anomalies au niveau de la coagulation sanguine ainsi que des cas de thrombopénie, y compris des cas aigus de thrombopénie marquée, ont été observés après l’administration de certains oligonucléotides antisens. Un risque accru de complications hémorragiques est possible. Des cas de néphrotoxicité ont été observés après l’administration de certains oligonucléotides antisens. SPINRAZA se présente dans le rein et est excrété par voie rénale.

À propos de Biogen

La mission de Biogen est claire : innover en neuroscience. Biogen découvre, met au point et commercialise des médicaments novateurs à l’échelle mondiale pour venir en aide aux personnes atteintes de maladies neurologiques et neurodégéneratives graves. Fondée in 1978 par Charles WeissmanHeinz Schaller et Kenneth Murray et par les lauréats du prix Nobel Walter Gilbert et Phillip Sharp, Biogen fut l’une des premières sociétés de biotechnologie à voir le jour. Aujourd’hui, l’entreprise offre la gamme de produits la plus renommée pour traiter la sclérose en plaques, vient de lancer le premier traitement approuvé pour l’amyotrophie spinale et cherche à faire avancer les travaux de recherche en neuroscience, notamment dans les domaines suivants : maladie d’Alzheimer et démence, sclérose en plaques et neuro-immunologie, troubles moteurs, troubles neuromusculaires, douleur, ophtalmologie, neuropsychiatrie et troubles neurologiques aigus. De plus, Biogen fabrique et commercialise des produits biologiques ultérieurs, inspirés de produits innovants. Nous affichons régulièrement dans notre site web www.biogen.com des renseignements que les investisseurs pourraient juger importants. Pour en savoir davantage, veuillez visiter www.biogen.com et suivre nos activités dans les médias sociaux – Twitter, LinkedIn, FacebookYouTube.

À propos de Ionis Pharmaceuticals, Inc.

Ionis est le chef de file en matière de recherche et développement de médicaments ciblant l’ARN qui s’est donné comme mission de développer des médicaments pour les patients qui ont d’importants besoins médicaux non comblés, comme les patients atteints de maladies graves et rares. Grâce à sa technologie antisens brevetée, Ionis a créé un important portefeuille de médicaments innovateurs et sans égal. Plus d’une trentaine de médicaments sont actuellement en cours de développement chez Ionis.

SPINRAZAMC (nusinersen) est approuvé dans de nombreux pays à travers le monde pour le traitement de l’amyotrophie spinale (AS). Biogen est responsable de la commercialisation de SPINRAZA. D’autres médicaments ont  franchi l’étape des études de phase III, y compris l’inotersen, un médicament antisens que l’entreprise Ionis est à mettre au point pour le traitement de la forme héréditaire de l’amylose de la transthyrétine (hATTR), et le volanesorsen, un médicament antisens découvert par Ionis et codéveloppé par Ionis et Akcea Therapeutics pour traiter les patients atteints d’hyperchylomicronémie familiale et ceux atteints de lipodystrophie partielle familiale. Akcea, une filiale en propriété exclusive de Ionis, est une entreprise qui se consacre au développement et à la commercialisation de produits biopharmaceutiques pour traiter les patients atteints de troubles lipidiques et cardiométaboliques graves. S’il est approuvé, le volanesorsen sera commercialisé par le biais de la filiale en propriété exclusive de Ionis, Akcea. Les demandes d’autorisation de mise en marché du volanesorsen ont été déposées aux États-Unis, dans les pays de l’Union européenne et au Canada. La préparation du dossier de l’inotersen à présenter aux organismes de réglementation s’achève. Les médicaments et technologies de Ionis jouissent d’une protection particulière grâce à ses brevets. Pour des renseignements supplémentaires sur Ionis, consultez le site www.ionispharma.com.

Sphère de sécurité de Biogen

Le présent communiqué de presse renferme des énoncés prospectifs, y compris des énoncés faits conformément aux dispositions d’exonération de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis, évoquant notamment les avantages, l’innocuité et l’efficacité possibles de SPINRAZA, les résultats de l’analyse de certaines données tirées du monde réel, l’état des demandes d’homologation déposées auprès d’organismes de réglementation, l’intention de l’entreprise de déposer de telles demandes dans d’autres pays et la possibilité d’obtenir le remboursement du traitement pour permettre aux patients d’y accéder, les modalités et démarches à cet égard risquant de varier d’un pays à l’autre. On retrouve dans ces énoncés l’emploi de verbes au futur ou au conditionnel ou d’expressions évoquant des scénarios hypothétiques. Le développement et la commercialisation de médicaments s’accompagnent d’un degré de risque important. Il est conseillé de ne pas accorder une confiance absolue à de tels énoncés ou aux données scientifiques présentées.

Ces énoncés évoquent les risques et incertitudes qui pourraient entraîner l’obtention de résultats différents de ceux exprimés, notamment l’incertitude quant au succès de la commercialisation de SPINRAZA, qui pourrait être atténué par de nombreux facteurs, y compris les suivants : le degré auquel les fournisseurs de soins de santé sont prêts à traiter les patients, la difficulté d’obtenir l’inscription de SPINRAZA aux listes de médicaments remboursés ou la modification des critères de remboursement,le degré d’efficacité des activités des équipes chargées de la vente et de la commercialisation, la survenue de problèmes de fabrication, la survenue d’effets indésirables chez les patients utilisant SPINRAZA ou de préoccupations inattendues soulevées par des données ou analyses supplémentaires; les organismes de réglementation pourraient exiger des renseignements supplémentaires ou des études complémentaires, ou pourraient refuser ou retarder l’approbation des médicaments présentés par Biogen ou la demande de Biogen d’élargir les indications du produit; Biogen pourrait avoir à franchir des obstacles imprévus, notamment liés à la survenue d’effets indésirables, à l’incapacité d’obtenir l’homologation d’organismes de réglementation dans certains pays ou à l’impossibilité de protéger les droits de propriété intellectuelle et autres droits propriétaux, les réclamations juridiques liées à la responsabilité associée au produit, les risques associés à la collaboration avec un tiers. L’énumération ci-dessus indique bon nombre des facteurs, mais non la totalité des facteurs, qui pourraient entraîner l’obtention de résultats différents de ceux exprimés dans les énoncés prospectifs. Il est conseillé aux investisseurs de tenir compte de cet appel à la prudence, ainsi que des facteurs de risque recensés dans le dernier rapport annuel ou trimestriel de Biogen et dans les autres rapports transmis par Biogen à la Securities and Exchange Commission (Commission des valeurs mobilières des États-Unis). Les énoncés ci-inclus représentent les attentes et estimations actuelles de Biogen et sont en fonction de la date du présent communiqué de presse. Biogen se dégage de toute obligation de mettre à jour les énoncés prospectifs en réponse à de nouveaux renseignements ou à de futurs événements ou pour toute autre raison.

Énoncé prospectif de Ionis Pharmaceuticals

Le présent communiqué de presse renferme des énoncés prospectifs concernant l’alliance stratégique de Ionis et Biogen et concernant les activités de l’entreprise, ainsi que le développement, le potentiel thérapeutique, l’innocuité et la commercialisation de SPINRAZA. Tout énoncé décrivant les objectifs, les attentes, les prévisions financières ou autres, les intentions ou les croyances de Ionis est un énoncé prospectif et doit être considéré comme un énoncé à risque. De tels énoncés sont assujettis à certains risques et incertitudes, en particulier ceux inhérents au processus de découverte, de développement et de commercialisation de médicaments qui sont sûrs et efficaces comme options thérapeutiques à utiliser chez l’humain, et ceux qui accompagnent la création d’une entreprise centrée sur de tels médicaments. Les énoncés prospectifs de Ionis comportent également des hypothèses qui, si elles ne se matérialisent pas ou si leur exactitude n’est jamais confirmée, pourraient amener les résultats à différer sensiblement de ceux exprimés ou sous-entendus par les énoncés prospectifs. Bien que les énoncés prospectifs de Ionis reflètent le jugement exercé de bonne foi par l’équipe de direction, ils sont uniquement basés sur les faits et les facteurs que Ionis connaît actuellement. Par conséquent, le lecteur est prié de ne pas se fier indument à ces énoncés prospectifs. Ces risques et d’autres concernant les programmes de Ionis sont décrits de façon plus détaillée dans le rapport annuel de Ionis sur le formulaire 10-K pour l’exercice terminé le 31 décembre 2016 et dans le dernier rapport trimestriel sur le formulaire 10-Q, qui ont été soumis à la SEC. Des exemplaires des documents mentionnés et d’autres documents peuvent être obtenus chez Ionis sur demande.

Ionis PharmaceuticalsMC est une marque de commerce de Ionis Pharmaceuticals, Inc. Akcea TherapeuticsMC est une marque de commerce de Ionis Pharmaceuticals, Inc. SPINRAZAMC est une marque de commerce de Biogen.

1. Darras B, Markowitz J, Monani U, De Vivo D. Chapitre 8 – Spinal Muscular Atrophies. Dans : Vivo BTD, éditeur. Neuromuscular Disorders of Infancy, Childhood, and Adolescence (deuxième édition). San Diego: Academic Press; 2015:117-45.

2. Lefebvre S, Burglen L, Reboullet S et al. Identification and characterization of a spinal muscular atrophy-determining gene. Cell.1995;80(1):155-65.

3. Mailman MD, Heinz JW, Papp AC et al. Molecular analysis of spinal muscular atrophy and modification of the phenotype by SMN2. Genet Med. 2002;4(1):20-26.

4. Monani UR, Lorson CL, Parsons DW et al. A single nucleotide difference that alters splicing patterns distinguishes the SMA gene SMN1 from the copy gene SMN2. Hum Mol Genet. 1999;8(7):1177-83.

5. Peeters K, Chamova T, Jordanova A. Clinical and genetic diversity of SMN1-negative proximal spinal muscular atrophies. Brain. 2014;137(Pt 11):2879-96.

6. Hua Y, Sahashi K, Hung G, Rigo F, Passini MA, Bennett CF, Krainer AR. Antisense correction of SMN2 splicing in the CNS rescues necrosis in a type III SMA mouse model. Genes Dev. 1er août 2010; 24(15):16344-44.

7. Evers MM, Toonen LJ, van Roon-Mom WM. Antisense oligonucleotides in therapy for neurodegenerative disorders. Adv Drug Deliv Rev. 2015;87:90-103.

8. Lunn MR, Wang CH. Spinal muscular atrophy. Lancet. 2008;371(9630):2120-33.

SOURCE

Biogen Canada




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


Probiotiques

Les probiotiques : quand, comment et pourquoi les utiliser?


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse pharmaceutique

Santé Canada approuve BAVENCIO(MC) (avélumab pour injection) (…)