logo Pharmablogue



2012-11-27  |  

Découvrir l’AQATP

L’AQATP, fondée en 1986, est une association à but non lucratif représentant les assistant(e)s techniques en pharmacie du Québec. Malgré sa grande visibilité et sa participation active dans le domaine pharmaceutique, l’association reste relativement méconnue du public. Nous avons rencontré Louise Senécal, présidente de l’association, qui nous donne l’heure juste sur cette organisation.

 

1)       Louise, expliquez-nous ce qu’est l’AQATP?

En fait, l’association a comme mission première de promouvoir, de reconnaître, d’encourager et de développer le métier d’assistant technique en milieu public et privé. L’AQATP  crée un lien étroit entre tous les ATP du Québec. Par sa présence dans les différents congrès et par son implication dans le milieu pharmaceutique, l’organisation veille à représenter, et surtout à démystifier, la profession d’ATP.

 

2)      De qui est composée cette association?

Un comité de bénévoles œuvre activement au sein de l’association.  Notre équipe est composée de sept personnes qui investissent temps et énergie. Nos membres sont les suivants:  la présidente (moi-même!), une vp secteur hospitalier, un vp secteur communautaire, une vp secteur formation, une administratrice, une secrétaire et un trésorier.

 

3)      À titre de présidente, quelles sont vos motivations à représenter l’association?

Je crois en mon métier, tout simplement! Au fil des années, je me suis rendu compte que c’est une profession qui n’est pas connue et qui n’est pas  appréciée à sa juste valeur. Je tiens à ce que les choses évoluent. Je crois fermement au changement et je défendrai mon point de vue au nom de tous les ATP.

 

4)      Concrètement, qu’est-ce que votre rôle de présidente vous amène à faire pour les ATP du Québec?

Vous savez, j’ai un agenda très chargé! Je saisis toutes les occasions pour représenter les ATP du Québec. Ainsi, je participe aux rencontres, aux différents congrès, par exemple celui de l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires et de l’Association des pharmaciens en établissements de santé. J’en profite pour discuter avec les gens et assurer une visibilité à l’association. J’expose aux gens la mission de notre organisation. Nous sommes présents auprès des pharmaciens et des écoles, et nous sommes également consultés par différents organismes comme l’ANORP (Association nationale des organismes de réglementation de la pharmacie) et par l’OPQ (Ordre des pharmaciens du Québec)

 

5)      Quels sont les principaux dossiers sur lesquels travaille votre équipe?

 Nous travaillons  à l’organisation du congrès, nous développons notre site Internet, nous évaluons les formations continues en plus d’être sur le comité consultatif pour les démarches effectuées par la FSSS (la Fédération de la santé et des services sociaux) et finalement, nous élaborons notre journal, à travers lequel nous exposons des dossiers scientifiques, nous présentons les dossiers en cours et les congrès, et nous donnons de l’information d’actualité à nos membres. Évidemment, il y a en plus toutes les tâches administratives que nous nous partageons.

 

6)      Quel serait votre objectif pour l’année 2013?

Pour nous, le recrutement de membres reste prioritaire. À ce jour, nous avons près de 10 000 ATP au Québec et un peu moins de 2000 membres.  C’est loin d’être suffisant! Il y a donc encore beaucoup d’efforts à faire afin de remédier à cette situation.

 

7)      En quoi votre association est-elle un plus pour les ATP du Québec?

En fait, c’est bel et bien une question de représentation. Aujourd’hui, ce que l’on peut offrir aux ATP du Québec, c’est le fait d’être représenté. Cela peut sembler banal, mais en fait, c’est véritablement la base du changement.  Je me plais à penser que si l’on peut démontrer que ce métier est important, c’est certain qu’un jour ou l’autre, les pharmaciens et même les hôpitaux n’auront d’autres choix que de nous apprécier à notre juste valeur. En ce sens, le pouvoir de parole est bien plus important si l’on représente une grande communauté d’ATP, vous en conviendrez!

 

8)      Comment entrevoyez-vous le futur du métier d’ATP au Québec?

Je suis convaincue que le métier d’ATP deviendra indispensable! Aujourd’hui, 15 écoles offrent le programme de formation. Si l’on se fie aux récentes statistiques de 2009-2010, sur les 1100 personnes qui étaient admises au programme, environ 465 ont obtenu un diplôme. Il y a de quoi s’interroger… On se rend compte que les critères d’admission pour le DEP ne sont pas assez stricts. Selon moi, si les critères étaient plus rigides, le taux d’échec serait probablement moins élevé! Par contre, on ne peut exiger l’obtention d’un diplôme par crainte de pénurie d’ATP…Nous faisons donc face à une grande problématique.

Je crois que tôt ou tard, ce sont les pharmaciens eux-mêmes qui exigeront que les ATP détiennent une formation de qualité. En effet, ce sont eux qui devront déléguer des tâches plutôt complexes à des gens compétents. De cette façon, ils feront pression pour que la formation soit révisée et uniformisée, et pour qu’elle réponde aux besoins actuels des ATP du Québec. À mon sens, cette réforme ne tardera pas à se pointer le bout du nez.

 

9)   Selon vous, comment les ATP peuvent-ils se démarquer dans leur travail?

       En étant responsables et en effectuant leurs tâches avec un grand professionnalisme.  De cette façon, les ATP se feront également connaître de la population.

 

Et vous, comment pensez-vous que les ATP peuvent-ils se démarquer dans leur travail?

Par Noémie Desbois Mackenzie




Profession : ATP

Close comments
3 commentaires

Kathy Bergeron

01-02-2016

Bonjour

Vous trouverez votre information sur le site : http://inforoutefpt.org/progSecOffres.aspx?prog=5341&sanction=5®ion=2 dans la section "Organismes scolaires offrant le programme". Ce sont tous des établissement du MELS. De plus, la formation reconnu est celle de 1230 heures.

Bonne chance!


SIJELMASSI SOUAD

28-01-2016

Bonjour,
comment peut on savoir si une école offrant un cours d'ATP est reconnu.Il y a tellement d'offres.
Je souhaite m'inscrire a ESSOR et je ne sais pas si elle est valable.
Merci .
Cela serait tres appreciè d'avoir une réponse rapide.
Cordialement


Timothée

12-07-2013

Vive les ATP !



Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


Probiotiques

Les probiotiques : quand, comment et pourquoi les utiliser?


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Surplus de poids : la situation du Québec