logo Pharmablogue



2015-10-27  |  

Diabète et maladie parodontale : un lien bidirectionnel toujours confirmé

Souvent considérée comme étant la 6e complication classique du diabète, la parodontite (maladie des gencives) peut aussi nuire au traitement du diabète et cette association est bien documentée. Comme l’habileté des diabétiques à répondre aux infections est compromise, ils sont plus à risque de développer une maladie parodontale et le diabète triplerait le risque que celle-ci soit destructrice.

Pourquoi le diabète favorise-t-il la maladie parodontale?

  • La personne diabétique a plus de biofilm (plaque dentaire), entre autres parce qu’elle produit moins de salive pour l’éliminer.
  • La personne diabétique a tendance à perdre le collagène de ses gencives, ce qui accélère la destruction du parodonte.
  • Le diabète cause aussi l’inflammation des vaisseaux sanguins et entraîne une diminution de l’afflux sanguin dans les  minuscules vaisseaux des gencives, ce qui nuit à la nutrition des gencives et à la guérison des lésions.
  • Les liquides de la bouche contiennent plus de glucose lorsque la glycémie est mal contrôlée et ceci change la composition du biofilm, favorisant l’apparition d’autres organismes pathogènes.

Le diabète peut aggraver la maladie parodontale qui, à son tour, peut nuire au traitement du diabète. Les infections buccodentaires risquent d’aggraver l’hyperglycémie, d’avoir un impact sur les maladies cardiovasculaires et de mener quelquefois à l’acidose. Conséquemment, tous ces troubles rendent la normalisation de la glycémie difficile. De plus, comme la personne diabétique doit avoir une alimentation équilibrée, elle peut avoir tendance à faire de mauvais choix alimentaires si elle a les gencives sensibles, des dents mobiles ou de la difficulté à mastiquer.

Autres signes et symptômes possibles du diabète sur la santé buccodentaire

  • Xérostomie (sécheresse buccale)
  • Épaississement de la salive
  • Syndrome de la bouche brûlante
  • Altération du goût
  • Haleine fruitée (cétonique)
  • Mauvaise réponse à l’infection
  • Guérison lente
  • Infection fongique (candidose)
  • Concentration accrue de glucose dans la salive
  • Augmentation marquée de la carie dentaire
  • Inflammation des gencives
  • Changements dans la vascularisation ou les tissus conjonctifs 

Quoique les problèmes buccodentaires soient moins dramatiques et invalidants que certaines autres complications du diabète, ils peuvent nuire à la santé, au bien-être et à l’estime de soi.

Prévention

Une des meilleures façons de réduire la maladie parodontale et autres conséquences buccodentaires est de maintenir l’équilibre de son diabète. Entre autres, il semble que le degré de gravité de la maladie parodontale varie en fonction du degré de la maîtrise du diabète, car s’il est stabilisé, le tissu gingival se comporte de façon presque normale. Par contre, chez la personne dont le diabète est mal contrôlé, la perte osseuse et autres manifestations buccales sont particulièrement plus importantes.

Comme toute autre personne, la personne diabétique doit bien brosser ses dents de deux à trois fois par jour et utiliser la soie dentaire une fois par jour. Elle doit aussi visiter son hygiéniste dentaire et son dentiste deux à trois fois par année pour un examen et un détartrage.

En collaboration avec Diabète Québec, l’Ordre des hygiénistes dentaires du Québec a publié il y a quelques années, un dépliant à l’intention des personnes diabétiques : « Le diabète et le soin de votre bouche ». Cet outil, également bien apprécié des Centres d’enseignement du diabète, est disponible sur le site de l’Ordre des hygiénistes dentaires du Québec, ainsi que sur le site de Diabète Québec.

Au Québec, 760 000 personnes vivent avec le diabète, soit plus de 9 % de la population. En plus d’occasionner des complications buccodentaires, une mauvaise santé buccodentaire peut entraîner des complications au niveau du diabète. 

Ce qui s’avère toutefois plus positif, c’est qu’à l’inverse, le maintien d’une bonne santé buccodentaire peut améliorer le contrôle de la glycémie.

Par L’Ordre des hygiénistes dentaires du Québec 




Santé buccodentaire

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


Probiotiques

Les probiotiques : quand, comment et pourquoi les utiliser?


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse santé

McDonald's Canada servira du poulet élevé sans antibiotiques d'ici 2018