logo Pharmablogue



2018-06-07  |  

ENTYVIO® (vedolizumab), un agent biologique sélectif de l'intestin, entraîne moins d'infections et d'effets indésirables graves (...)

Revue de presse pharmaceutique

Les résultats d’une nouvelle analyse de données sur l’innocuité provenant de la pratique réelle présentés à un congrès médical de premier plan à Washington, D.C., montrent que les patients ayant reçu ENTYVIO® (vedolizumab), un agent biologique sélectif de l’intestin, ont présenté un nombre moins élevé d’infections graves et d’effets indésirables graves que les patients ayant reçu un inhibiteur du facteur de nécrose tumorale alpha (TNFα) à action générale dans le traitement de la colite ulcéreuse ou de la maladie de Crohn.

OAKVILLE, ON, le 5 juin 2018 /CNW/ – En effet, les résultats montrent des taux numériquement plus faibles d’infections graves [6,9 % vs10,1 %; rapport de cotes (RC) : 0,67; intervalle de confiance (IC) à 95 % : 0,41 à 1,07] et des taux significativement plus faibles d’effets indésirables graves [7,1 % vs 13,1 %; RC : 0,51; IC à 95 % : 0,32 à 0,81] chez les patients traités par ENTYVIO® (n = 436) par rapport aux patients traités par un inhibiteur du TNFα (n = 436)1.

Cette analyse du consortium VICTORY (Vedolizumab Health OuTComes in InflammatORY Bowel Diseases) a fait l’objet d’une présentation orale au congrès scientifique annuel Digestive Disease Week® (DDW) qui s’est tenu du 2 au 5 juin 2018 à Washington, D.C.

« Dans le choix du traitement à offrir, l’innocuité est toujours un facteur important que les cliniciens doivent prendre en considération pour le bien-être de leurs patients. Nous recherchons un traitement sûr qui procure les meilleures chances d’amélioration clinique, a déclaré le Dr Marc Bradette, gastroentérologue à l’Hôtel-Dieu de Québec (CHUQ). Les études telles que celle-ci nous fournissent des données sur la pratique réelle qui viennent éclairer nos décisions et augmenter notre confiance dans l’utilisation d’un agent biologique sélectif de l’intestin pour le traitement de la colite ulcéreuse et de la maladie de Crohn. »

Les données analysées, tirées de la base de données du consortium VICTORY, ont été recueillies auprès de 872 patients atteints de colite ulcéreuse et de maladie de Crohn (334 et 538, respectivement), dont 47 % étaient des hommes et dont la médiane d’âge était de 35 ans. Les patients recevant ENTYVIO® ont été appariés (1:1)* à des patients recevant un inhibiteur du TNFα, selon des scores de propension visant à tenir compte des différences entre les groupes en ce qui a trait aux caractéristiques initiales. Parmi les patients recevant un médicament biologique en monothérapie (n = 247; ENTYVIO® : n = 142), les patients traités par ENTYVIO® ont présenté un taux numériquement plus faible d’infections graves (4,1 % vs 10,1 %; RC : 0,37; IC à 95 % : 0,13 à 1,02) et un taux significativement plus faible d’effets indésirables graves (4,7 % vs 14,5 %; RC : 0,29; IC à 95 % : 0,12 à 0,73). Parmi les patients recevant un médicament biologique conjointement avec des corticostéroïdes et un immunomodulateur (n = 137; ENTYVIO® : n = 69), les taux d’infections graves (11,5 % vs 13,9 %; RC : 0,81; IC à 95 % : 0,31 à 2,07) et d’effets indésirables graves (14 % vs 14 %; RC : 0,66; IC à 95 % : 0,27 à 1,65) ont été similaires chez les patients traités par ENTYVIO® et les patients traités par un inhibiteur du TNFα. L’utilisation concomitante d’un immunosuppresseur a été associée à un risque accru d’infections graves et d’effets indésirables graves, et les taux ont été similaires chez les patients traités par ENTYVIO® et les patients traités par un inhibiteur du TNFα lorsque ces traitements étaient utilisés conjointement avec un immunosuppresseurErreur ! Signet non défini.**.

« Chez Takeda, les patients sont la priorité dans tout ce que nous faisons, ce qui comprend leur sécurité par l’innocuité de nos médicaments. La cueillette de données sur nos produits, réalisée de façon continue après leur mise sur le marché lorsqu’ils sont utilisés dans les conditions réelles, est l’un des moyens d’honorer notre engagement, a dit Gamze Yüceland, directrice générale de Takeda Canada inc. Fournir des données sur l’utilisation de nos médicaments dans la pratique réelle permet aux médecins de prendre les meilleures décisions pour leurs patients et permet à ceux-ci d’avoir confiance dans les traitements qu’ils reçoivent. Nous sommes heureux de constater que cette toute récente étude vient étayer le profil d’innocuité d’ENTYVIO®. »

Les résultats d’autres études financées par Takeda ont aussi été présentés au congrès DDW. D’autres analyses sur l’innocuité réalisées dans le cadre des études GEMINI corroborent le profil d’innocuité d’ENTYVIO®. Les résultats d’une analyse a posteriori des données provisoires de l’étude GEMINI portant sur l’innocuité à long terme (n = 421; colite ulcéreuse : 190; maladie de Crohn : 231) montrent que près des deux tiers des patients atteints de colite ulcéreuse (64 %) et plus de la moitié des patients atteints de maladie de Crohn (55 %) ont poursuivi le traitement par ENTYVIO® pendant trois ans, que le taux d’abandon du traitement en raison d’effets indésirables a été faible, et que le taux de poursuite du traitement a été plus élevé en l’absence d’échec d’un traitement antérieur par un inhibiteur du TNFα qu’en cas d’échec d’un tel traitement (colite ulcéreuse, p = 0,18 : 69 % vs 61 %; maladie de Crohn, p < 0,01 : 68 % vs 51 %)2.

En outre, les résultats de l’étude de prolongation en mode ouvert GEMINI ont montré que les patients qui n’avaient jamais été traités par un inhibiteur du TNFα ont présenté un nombre significativement plus faible d’effets indésirables (94 vs 275 par 100 années-patients) et d’effets indésirables graves (10 vs 18 par 100 années-patients) que les patients qui avaient déjà été traités par un inhibiteur du TNFα. Les données de l’initiative GEMINI menée après la commercialisation du produit, ont aussi été analysées et ont montré que le nombre de patients ayant signalé des effets indésirables après la commercialisation du produit était similaire dans les deux groupes, mais il faut tenir compte des limites inhérentes aux rapports de pharmacovigilance, telles les données incomplètes, au moment d’interpréter ceux-ci3.

Pour la liste complète des affiches présentées au congrès DDW de cette année et de leurs auteurs, visitez le site http://www.ddw.org/attendee-planning/online-planner.

À propos de la colite ulcéreuse et de la maladie de Crohn
La colite ulcéreuse et la maladie de Crohn sont les deux formes les plus courantes de maladies inflammatoires de l’intestin (MII)4. Environ 233 000 personnes vivent avec la colite ulcéreuse ou la maladie de Crohn au Canada. Plus de 10 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année, généralement chez des patients dans la vingtaine, bien que ces maladies puissent être diagnostiquées à tout âge et même chez les enfants5. L’étiquette de « maladie nationale » a été apposée aux MII, puisque le Canada affiche l’un des taux les plus élevés au monde6. La colite ulcéreuse fait en sorte que les tissus du gros intestin (y compris le côlon et le rectum) présentent de l’inflammation et des plaies, et qu’ils saignent facilement. En plus des symptômes tels que les douleurs abdominales, les crampes, la diarrhée, les nausées et les vomissements, la colite ulcéreuse peut entraîner de graves complications, dont des saignements intestinaux et l’occlusion intestinale. L’emplacement dans le tractus gastro-intestinal de l’inflammation provoquée par la maladie de Crohn peut varier d’une personne à l’autre. Cependant, la maladie touche principalement la partie inférieure de l’intestin grêle (l’ileum), où ce dernier rejoint le début du côlon7. Parfois, une portion de l’intestin doit être retirée au moyen d’une chirurgie afin de soulager les patients8. Les causes exactes de la colite ulcéreuse et de la maladie de Crohn ne sont pas entièrement comprises, mais on croit qu’elles sont le résultat d’une interaction entre les gènes et le système immunitaire, et que des facteurs environnementaux pourraient également jouer un rôle8.

À propos d’ENTYVIO®
ENTYVIO® est approuvé par Santé Canada pour le traitement des patients adultes atteints de colite ulcéreuse évolutive d’intensité modérée à grave qui ne répondent pas adéquatement ou ne répondent plus au traitement classique ou à l’infliximab, un inhibiteur du TNFα, ou y sont intolérants9. ENTYVIO® est également indiqué pour le traitement des patients adultes atteints de maladie de Crohn évolutive modérée à grave qui ont présenté une réponse inadéquate, une perte de réponse ou une intolérance aux immunomodulateurs ou à un inhibiteur du facteur de nécrose tumorale alpha (TNFα); ou qui ont présenté une réponse inadéquate, une intolérance ou une dépendance aux corticostéroïdes9.

Le schéma posologique recommandé pour ENTYVIO® est 300 mg administrés par voie intraveineuse aux semaines 0, 2 et 6, puis toutes les huit semaines par la suite9. Le profil de tolérabilité d’ENTYVIO® a été établi durant les essais GEMINI menés pendant 52 semaines9. La proportion de patients ayant abandonné le traitement en raison d’événements indésirables a été de 9 % dans le groupe recevant ENTYVIO® et de 10 % dans le groupe recevant le placebo9.

Des chercheurs canadiens ont joué un rôle de premier plan lors des premières étapes de découverte et de développement de ce traitement. Le Dr Andrew Lazarovits, un chercheur de London, en Ontario, a mis au point une première molécule potentielle pour ce type de traitement lorsqu’il travaillait à Boston, mais est décédé en 1999 à l’âge de 44 ans10. Ses travaux ont été repris par d’autres et ont mené au développement du vedolizumab et ultimement à des essais cliniques internationaux financés par Takeda et menés par le Dr Feagan à London, en Ontario. Le traitement a été utilisé pour la première fois chez un patient atteint de colite ulcéreuse au University Hospital, à London11, et le Dr Feagan a été l’auteur principal de l’article présentant les résultats de l’essai dans The New England Journal of Medicine en 201312.

L’engagement de Takeda envers la gastroentérologie
Les maladies gastro-intestinales peuvent être complexes, débilitantes et changer la vie des personnes atteintes. Reconnaissant le besoin non satisfait à cet égard, Takeda et ses partenaires s’affairent depuis plus de 25 ans à améliorer la vie des patients en offrant des médicaments novateurs et des programmes de soutien pour les patients atteints de maladies gastro-intestinales. Takeda vise à transformer la manière dont les patients prennent en charge leur maladie. Takeda se positionne également comme un chef de file dans les domaines de la gastroentérologie où les besoins sont criants, par exemple les maladies inflammatoires de l’intestin, les maladies liées à l’acidité et les troubles de la motilité. De plus, notre équipe de recherche et développement en gastroentérologie explore des solutions à la maladie cœliaque et aux maladies du foie, ainsi que des avancées scientifiques par l’entremise de traitements axés sur le microbiome.

À propos de Takeda
Takeda Pharmaceutical Company Limited (TSE :4502), une entreprise pharmaceutique mondiale axée sur la recherche et le développement, est déterminée à offrir une santé meilleure et un avenir prometteur aux patients en traduisant la science en des médicaments susceptibles de changer leur vie. Takeda concentre ses efforts de R et D dans les secteurs thérapeutiques de l’oncologie, de la gastroentérologie et des neurosciences, ainsi que dans les vaccins. Takeda s’investit dans la R et D à l’interne ainsi qu’avec des partenaires afin de demeurer à la fine pointe de l’innovation. Nos produits novateurs, particulièrement en oncologie et en gastroentérologie, de même que la présence de Takeda dans les marchés émergents, alimentent actuellement la croissance de Takeda. Environ 30 000 employés de Takeda sont déterminés à améliorer la qualité de vie des patients en travaillant avec les partenaires de Takeda en soins de santé dans plus de 70 pays. Pour plus d’information, visitez le site https://www.takeda.com/fr-ca/salle-de-presse/.

Takeda Canada, située à Oakville (Ontario), est l’entreprise canadienne de marketing et de vente de Takeda Pharmaceutical Company Limited. Takeda Canada assure une santé meilleure à la population canadienne grâce à des innovations de pointe en gastroentérologie et en oncologie. Pour de plus amples renseignements à propos de Takeda Canada, consultez le site takeda.com/fr-ca.

ENTYVIO® est une marque déposée de Millennium Pharmaceuticals, Inc. et est utilisée sous licence par Takeda Canada inc.

YOURVANTAGEMC est une marque de commerce de Takeda Canada.

* Appariement par score de propension (1:1) tenant compte de l’âge, du sexe, des hospitalisations en raison de la maladie au cours de la dernière année, du phénotype de la maladie (antécédents de complications sténosantes ou perforatives de la maladie de Crohn; étendue de la colite ulcéreuse), de la gravité de la maladie, des antécédents chirurgicaux liés à la maladie de Crohn, de la résistance ou de la dépendance aux corticostéroïdes, et de l’échec d’un traitement antérieur par un inhibiteur du TNFα1.

** Au moyen d’analyses de régression logistique, on a comparé les taux d’infections graves et d’effets indésirables graves chez les patients appariés; les infections graves étaient définies comme les infections ayant nécessité une antibiothérapie ou une hospitalisation, ou ayant mené à l’abandon du traitement ou au décès, et les effets indésirables graves étaient définis comme des infections graves ou des effets indésirables non infectieux ayant mené à l’abandon du traitement ou au décès1.

____________________________

1

Lukin, D., Weiss, A., Aniwan, A. et coll., Comparative Safety Profile of Vedolizumab and Tumor Necrosis Factor-Antagonist Therapy for Inflammatory Bowel Disease: A Multicenter Consortium Propensity Score – Matched Analysis, présentation au congrès Digestive Disease Week (DDW) de 2018, Washington D.C., no 277.

2

Loftus, E.V., Vermeire, S., Khalid, J.M. et coll., Vedolizumab Treatment Persistence up to 3 Years: Post Hoc Analysis in Vedolizumab-Naïve Patients from the GEMINI Long-Term Safety Study, présentation au congrès Digestive Disease Week (DDW) de 2018, Washington D.C., no Sa1766.

3

Cohen, R.D., Bhayat, F., Hantsbarger, G. et coll., Safety of Vedolizumab in Patients Naïve to Treatment with TNF Antagonists Compared with Patients with Prior Use of TNF Antagonists, présentation au congrès Digestive Disease Week (DDW) de 2018, Washington D.C., no Sa1699.

4

Crohn et Colite Canada, Diagnostic récent; consulté le 25 mai 2018 au : http://crohnetcolite.ca/Living-with-Crohn-s-Colitis/Diagnostic-recent

5

Crohn et Colite Canada, Rapport sur l’impact des MII, Qui cela touche-t-il; consulté le 25 mai 2018 au : http://crohnetcolite.ca/About-Us/Resources-Publications/Impact-of-IBD-Report

6

Media Planet. Supplément sur la santé digestive. Tackling the burden of ulcerative colitis, mars 2015, consulté le 25 mai 2018 au : http://www.personalhealthnews.ca/prevention-and-treatment/tackling-the-burden-of-ulcerative-colitis

7

Crohn et Colite Canada, The impact of inflammatory bowel disease in Canada. 2012 final report and recommendations, pages 17, 20 et 22, consulté le 25 mai 2018 au : http://crohnetcolite.ca/About-Us/Resources-Publications/Impact-of-IBD-Report

8

Crohn’s and Colitis Foundation of America, The Facts about Inflammatory Bowel Disease, page 5, consulté le 25 mai 2018 au : http://www.ccfa.org/assets/pdfs/updatedibdfactbook.pdf

9

Takeda Canada inc., monographie d’ENTYVIO® (vedolizumab), 3 mai 2017, p. 4 et 8, consultée le 25 mai 2018 au : https://www.takeda.com/siteassets/fr-ca/home/what-we-do/nos-medicaments/entyvio-pm-fre-03may2017-c.pdf; Renseignements contenus dans l’Avis de conformité de Santé Canada.

10

Feagan, B.G. et coll., Treatment of Active Crohn’s Disease With MLN0002, a Humanized Antibody to the α4β7 Integrin, Clinical Gastroenterology and Hepatology6(12), 2008, p. 1370-1377, consulté le 25 mai 2018 au : http://www.cghjournal.org/article/S1542-3565%2808%2900617-4/abstract et Sher, J., Approval being sought for new treatment for Crohn’s and colitis, The London Free Press, 21 août 2013, consulté le 25 mai 2018 au : http://www.lfpress.com/2013/08/21/approval-being-sought-for-new-treatment-for-crohns-and-colitis

11

Sher, J., Approval being sought for new treatment for Crohn’s and colitis, The London Free Press, 21 août 2013, consulté le 25 mai 2018 au : http://www.lfpress.com/2013/08/21/approval-being-sought-for-new-treatment-for-crohns-and-colitis

12

Feagan, B.G. et coll., Vedolizumab as Induction and Maintenance Therapy for Ulcerative Colitis, N Engl J Med369, 2013, p. 699-710, 22 août 2013, consulté le 25 mai 2018 au : http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa1215734

SOURCE Takeda Canada Inc.




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse pharmaceutique

L'ajout de Cosentyx(MD) aux régimes d'assurance médicaments de l'Ontario et d'autres provinces canadiennes vient élargir l'accès aux traitements pour le rhumatisme psoriasique et la spondylarthrite ankylosante