logo Pharmablogue



2012-10-24  |  

La profession d’ATP : en constante évolution!

 

Qui aurait cru que la profession d’ATP deviendrait indispensable dans le milieu médical, et plus précisément en pharmacie? Aujourd’hui, les assistants techniques en pharmacie ont acquis des connaissances impressionnantes dans le milieu et détiennent une liberté nouvelle dans l’exercice de leurs fonctions.

Nous avons rencontré Raymonde Lajoie,  ATP en chef, qui a été témoin de la métamorphose progressive de la profession d’ATP au Québec.

 

Q : Raymonde, quel fut ton parcours pour devenir ATP en chef?

R : Cela fait maintenant 29 que je travaille au sein d’une pharmacie! À mes débuts, je n’avais que 17 ans et je travaillais comme caissière. Quelques mois seulement après mon embauche, on m’a demandé de donner un coup de pouce au laboratoire. J’étais curieuse et cet intérêt marqué pour le domaine médical m’a permis d’obtenir petit à petit plus de responsabilités. Enfin, une opportunité s’est présentée à moi : on m’a offert de joindre l’équipe d’ATP de l’hôpital de Joliette afin de suivre une formation spécifique dans le but d’obtenir un diplôme dans le domaine. J’ai donc étudié à raison de quatre fins de semaine par année durant cinq ans à Joliette. Cette formation a été réellement bénéfique! Graduellement, les pharmaciens, conscients de notre expertise, mais aussi de plus en plus débordés par la charge de travail, ont commencé à nous déléguer des tâches. Ce fut évidemment une belle preuve de confiance à notre égard!

Aujourd’hui, le contexte est bien différent en pharmacie : les besoins sont nombreux et la production grandissante. Ainsi, nous travaillons de concert avec les pharmaciens. Depuis maintenant six ans, j’ai quitté le laboratoire. Je m’occupe davantage de la production, de la supervision et de la gestion.

 

Q : Vous êtes dans le métier depuis maintenant 29 ans. Quelles sont les principales évolutions que vous avez pu observer?

R : D’une part, l’emploi en tant que tel est complètement différent! Aujourd’hui, lorsqu’une jeune ATP diplômée est engagée en pharmacie, on lui confie instinctivement beaucoup plus de responsabilités qu’autrefois. C’est extrêmement positif! Elle apprend et évolue à une vitesse surprenante. D’autre part, c’est un métier moins routinier qu’avant. Les défis sont nombreux et le quotidien n’est jamais banal. Aujourd’hui, on sent réellement qu’il y a un avancement. L’ouverture d’esprit des professionnels y est pour beaucoup!   

 

Q : À travers vos fonctions, est-ce évident de gérer les ressources humaines?

R : Ouf! Pas le moins du monde, loin de là. J’ai beaucoup à apprendre dans ce domaine. Il faut composer avec les pépins au quotidien, régler les problèmes, s’assurer d’être bien compris et éviter les malentendus… Cependant, nous avons un très bel esprit d’équipe, cela m’aide beaucoup! Je dois mentionner que les nouvelles techniciennes apportent une nouvelle énergie! Elles sont privilégiées. Ces jeunes ATP vivront beaucoup de changements positifs dans les prochaines années.

 

Q : Selon vous, quelles sont les qualités d’un bon ATP?

R : Un ATP doit avoir le sens de l’initiative! C’est une profession sérieuse puisqu’il s’agit de la santé des gens, mais il y a tout de même place à une certaine liberté. Il faut vouloir prendre les devants, être dynamique au quotidien. Étant davantage reconnus et respectés aujourd’hui, les ATP ont intérêt à développer des idées afin de montrer aux professionnels de quoi ils sont capables!

 

Q : Vous avez enseigné à quelques reprises cette année à l’école de Joliette. Que conseilleriez-vous à ces jeunes qui désirent devenir ATP?

R : Si vous décidez de suivre la formation, il faut aller jusqu’au bout! Ne vous découragez pas, les efforts seront récompensés! C’est un milieu motivant qui s’offre à vous. Les débouchés sont nombreux, tout comme les possibilités!

 

Le métier d’ATP est aujourd’hui complexe et, pour cette raison, la formation offerte peut être un réel atout dans le domaine. Elle permet sans aucun doute aux étudiants d’être mieux préparés face aux nombreux défis qui les attendent sur le marché du travail. Les connaissances théoriques permettent de développer leur capacité d’analyse. Il est toujours utile d’ajouter une corde à son arc!

Et vous, pensez-vous que la formation d’ATP est primordiale pour exercer le métier?  

 

Par Noémie Desbois Mackenzie




Profession : ATP

Close comments
6 commentaires

raymonde lajoie

13-02-2013

bonjour Margarie, ce n'est sûrement pas un ** handicap ** d'être d'une couleur différente ...
il est dommage si cela occasionne pour toi des problèmes pour te trouver un emploi.
mais, tu sais le métier d'atp ouvre plein de possibilité, il n'y a pas que le travail en pharmacie communautaire
il y a des possibilités pour travailler en milieu hospitalier, pour un travail dans un laboratoire de produit stériles, pour différentes bannières, exp. les familiprix engagent des atp directement à leur siège social pour produire des dispills etc...etc... ne te décourage pas, et fonce !


Margarie

28-12-2012

Bonjour!!!

Cet été j'ai fait ma formation et ensuite mon stage dans une pharmacie communautaire. J'ai adoré mon expérience.Et après plusieurs années de remise en question, je crois,enfin, avoir trouver ma place. Mais, j'ai un handicape... je suis une personne de couleur.... plus précisément je suis haitienne d'origine et en Bauce, les gens n'ont malheureusement pas tendance à embaucher ce qu'ils perçoivent comme étant différent. Que faire pour parfaire mes connaissances? Je suis motivée et je ne compte surtout pas me laisser faire.Je ne veux pas que ma couleur de peau soit problématique à mon désir de perfectionner dans la domaine.


Raymonde Lajoie

18-11-2012

Merci Paule pour ton commentaire. Comme je touche aussi au domaine de l'enseignement, je crois qu'il est important pour une personne qui décide de travailler dans ce domaine, de suivre le cours et d'obtenir le diplôme, qui offre la possibilité de pratiquer le métier dans différends endroits.
Nous pratiquons un très beau métier, n'hésitons pas à le partager !



Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


Probiotiques

Les probiotiques : quand, comment et pourquoi les utiliser?


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

hypertension et nutrition

Prévenir l'hypertension... par la nutrition!