logo Pharmablogue



2018-11-01  |  

L'arrivée d'OLUMIANT(MC) (baricitinib) permet à Lilly d'offrir une nouvelle solution de traitement oral aux Canadiens atteints de polyarthrite rhumatoïde

Revue de presse pharmaceutique

« Vous ne sauriez jamais en me regardant que je suis atteinte de polyarthrite rhumatoïde (PR) », dit Angela Vance, employée de Lilly.

TORONTO, le 1er nov. 2018 /CNW/ – La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune chronique caractérisée par une atteinte progressive des articulations accompagnée d’inflammation, de douleur et de raideurs, qui touche environ 300 000 Canadiens.1 Elle est associée à des taux élevés de morbidité et de mort prématurée; de plus, lorsqu’elle est d’intensité modérée ou sévère, la PR peut réduire l’espérance de vie d’une douzaine d’années si elle n’est pas traitée.2

« C’est une maladie terrible, ajoute-t-elle. Elle se manifeste par une douleur vive inexpliquée qui ne s’atténue pas et la plupart du temps, par une sensation de fatigue extrême, comme si j’étais éveillée depuis 36 heures. »

« La polyarthrite rhumatoïde peut progresser très rapidement en une affection invalidante, affirme Edward Keystone, M.D., FRCPC, professeur de médecine, Université de Toronto. Le diagnostic précoce et la référence vers un rhumatologue aux fins de traitement sont essentiels afin de bien maîtriser la polyarthrite rhumatoïde ou de permettre la rémission, de rapidement réduire la douleur et d’éviter des dommages permanents aux articulations. »

Malgré les solutions de traitement actuelles, de nombreux patients n’atteignent pas leurs objectifs thérapeutiques ou ne parviennent pas à maintenir la rémission. Des travaux de recherche ont montré que la rémission de moins de la moitié des patients en pratique clinique durera plus d’un an.3 Le besoin de traitements supplémentaires pour améliorer les soins globaux aux patients demeure criant.4 Les objectifs globaux du traitement sont de freiner l’inflammation, de soulager les symptômes, de prévenir les dommages aux articulations et aux organes, d’améliorer la fonction physique et le bien-être global ainsi que de réduire les complications à long terme5.

Eli Lilly Canada, Inc. est heureux d’annoncer qu’OLUMIANTMC (baricitinib) est maintenant offert en comprimés oraux à 2 mg pour administration uniquotidienne. OLUMIANT, en association avec le méthotrexate, est indiqué pour atténuer les signes et les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde modérée ou sévère chez les patients adultes qui ont obtenu une réponse insatisfaisante à un ou plusieurs antirhumatismaux modificateurs de la maladie (ARMM). OLUMIANT peut être utilisé en monothérapie en cas d’intolérance au méthotrexate.6 7

« Je rencontre régulièrement des patients qui souffrent de symptômes débilitants de leur polyarthrite rhumatoïde et il est donc important de disposer de nouvelles options de traitement qui leur conviennent », affirme le Dr Boulos Haraoui, professeur agrégé de médecine à l’Université de Montréal et chef de l’unité de recherche clinique en rhumatologie du Centre Hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) et de l’Institut de rhumatologie de Montréal. « OLUMIANT représente une nouvelle option innovante pour les rhumatologues qui cherchent à contrôler la polyarthrite rhumatoïde active, voire à atteindre une rémission, afin que les patients puissent bénéficier d’une qualité de vie optimale ».

« Je suis fière de la recherche en auto-immunité que mène Lilly depuis longtemps, laquelle a mené à l’approbation d’OLUMIANT pour que les gens, comme moi, qui vivent avec les répercussions dévastatrices de la PR aient une nouvelle option de traitement », a affirmé Angela Vance, de Lilly.

La recherche à l’origine d’OLUMIANT :

On croit qu’OLUMIANT influence l’activité des enzymes appelées janus kinases (protéines JAK). Normalement, les protéines JAK contribuent à activer le système immunitaire au besoin. Le système immunitaire provoque alors de l’enflure et de la sensibilité, phénomène qu’on appelle inflammation. OLUMIANT inhibe l’action des protéines JAK et aide donc à réduire l’enflure et la sensibilité des articulations observées chez les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde 6,7.

L’emploi d’OLUMIANT a été évalué chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde évolutive modérée ou sévère qui avaient présenté une réponse insatisfaisante ou une intolérance aux antirhumatismaux modificateurs de la maladie (ARMM) classiques dans l’étude RA-BUILD, ainsi que chez des patients qui avaient présenté une réponse insatisfaisante ou une intolérance à un ou plusieurs agents biologiques (comme des inhibiteurs du TNF) malgré un traitement en cours en association avec des ARMM classiques dans l’étude RA-BEACON. 6

Les résultats des études RA-BUILD et RA-BEACON ont démontré que les patients traités par OLUMIANT à 2 mg une fois par jour obtenaient des taux de réponse ACR20, ACR50 et ACR70 à 12 semaines nettement supérieurs sur le plan statistique comparativement aux patients recevant un placebo (ACR = score de l’American College of Rheumatology; ACR20/50/70 représentent une amélioration d’au moins 20/50/70 pour cent des critères de mesure d’activité de la maladie sélectionnés). Dans ces deux études, des taux de réponse ACR20 plus élevés ont été observés dès la 1re semaine avec OLUMIANT à 2 mg, comparativement au placebo. Les patients traités par OLUMIANT à 2 mg ont également présenté des taux supérieurs de rémission clinique et ont obtenu un score DAS28-hsCRP – une mesure de l’activité de la polyarthrite rhumatoïde – sous 2,6 (indiquant une rémission de la maladie) par rapport aux patients traités par placebo à la semaine 12.6 En outre, dans les deux études, comparativement au placebo, les patients traités par OLUMIANT à 2 mg ont présenté une amélioration plus marquée par rapport au départ du score lié à la capacité physique, ainsi que dans les domaines de la fonction physique, de la douleur corporelle, de la vitalité et de la santé générale, à la semaine 12.6

« Pour de nombreuses personnes vivant avec l’arthrite, le fait d’ouvrir un flacon de médicaments ou de prendre un comprimé peut être extrêmement difficile, et Lilly a conçu le comprimé, le flacon et le bouchon d’OLUMIANT en tenant compte de cela », fait valoir Bruce Watson, directeur du développement des affaires et des demandes auprès des fondations de la Société de l’arthrite. « Nous sommes heureux d’accorder à OLUMIANT notre désignation de facilité d’utilisation, qui reconnaît les produits conçus pour faciliter la vie des personnes souffrant d’arthrite. »

« OLUMIANT est un traitement oral novateur qui constitue une évolution dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, affirme Lisa Matar, présidente-directrice générale de Lilly Canada. Lilly se concentre sur l’ensemble de la personne, de façon à ce que la voix du patient soit au cœur de l’attention. Nous nous efforçons de collaborer de façon continue avec la communauté afin de trouver des solutions pour aider les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde à être florissantes de santé. »

Lilly a reçu l’avis de conformité de Santé Canada pour OLUMIANT le 17 août 2018.

Notes aux rédacteurs :

À propos d’OLUMIANTMC

OLUMIANTMC (baricitinib), en comprimés oraux à 2 mg pour administration uniquotidienne, est une nouvelle solution de traitement oral approuvée pour les Canadiens vivant avec la polyarthrite rhumatoïde au Canada.OLUMIANT, en association avec le méthotrexate, est indiqué pour atténuer les signes et les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde modérée ou sévère chez les patients adultes qui ont présenté une réponse insatisfaisante à un ou plusieurs antirhumatismaux modificateurs de la maladie (ARMM). OLUMIANT peut être utilisé en monothérapie en cas d’intolérance au méthotrexate.6

On croit qu’OLUMIANT influence l’activité d’enzymes appelées janus kinases. Les quatre enzymes JAK connus sont : JAK1, JAK2, JAK3 et TYK2. Les cytokines qui dépendent des enzymes JAK jouent un rôle dans la pathogenèse de plusieurs maladies inflammatoires et auto-immunes. Normalement, les protéines JAK contribuent à activer le système immunitaire au besoin. Le système immunitaire provoque alors de l’enflure et de la sensibilité, phénomène qu’on appelle inflammation. OLUMIANT inhibe l’action des protéines JAK et aide donc à réduire l’enflure et la sensibilité des articulations observées chez les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde.6 7 OLUMIANT est approuvé dans plus de 50 pays.

Pour en savoir plus sur OLUMIANT, consulter la monographie.

Au sujet de la polyarthrite rhumatoïde

Comme il s’agit d’une maladie auto-immune chronique caractérisée par une atteinte progressive des articulations accompagnée d’inflammation, de douleur et de raideurs, la polyarthrite rhumatoïde est une préoccupation considérable pour la santé de la population, touchant 300 000 Canadiens et étant associée à des taux élevés de morbidité et de mortalité.3

La polyarthrite rhumatoïde touche les femmes deux à trois fois plus souvent que les hommes et, bien que la maladie puisse survenir à tout âge, elle le fait le plus souvent entre 40 et 60 ans. La cause de la polyarthrite rhumatoïde demeure inconnue, on croit toutefois qu’elle résulte d’un dysfonctionnement du système immunitaire.3

À propos d’Eli Lilly Canada Inc.

Eli Lilly and Company est un chef de file mondial dans le domaine des soins de santé, alliant empathie et recherche dans le but d’offrir une vie meilleure aux citoyens du monde entier. Notre entreprise a été fondée il y a plus d’un siècle par le colonel Eli Lilly, qui était voué à la mise au point de médicaments de grande qualité répondant aux besoins de la population. Aujourd’hui, nous demeurons fidèles à cette mission dans tout ce que nous entreprenons. Les employés de Lilly s’efforcent de créer des médicaments révolutionnaires et d’en faire profiter ceux qui en ont besoin. Ils cherchent également à améliorer la compréhension et la prise en charge des maladies et à contribuer au bien-être de nos communautés grâce à la philanthropie et au bénévolat.

Eli Lilly Canada a été créée en 1938, à la suite d’une collaboration de recherche avec des chercheurs de l’Université de Toronto, laquelle a finalement abouti à la mise au point de la première insuline commercialisable au monde. Notre travail se concentre sur les domaines de l’oncologie, du diabète, de l’auto-immunité, des affections neurodégénératives et de la douleur. Pour en savoir plus au sujet de Lilly Canada, nous vous invitons à consulter notre site Web au www.lilly.ca.

_______________________________________________
1 Polyarthrite rhumatoïde : Qu’est-ce que la polyarthrite rhumatoïde? https://arthrite.ca/a-propos-de-l-arthrite/les-types-d-arthrite-de-a-a-z/types/polyarthrite-rhumatoide  Consulté en septembre 2018.
2 Pleins feux sur… l’arthrite. http://jointhealth.org/aboutarthritis-diseasespotlights.cfm?locale=fr-CA. Consulté en septembre 2018.
3 Sustained rheumatoid arthritis remission is uncommon in clinical practice. Consulté en septembre 2018. https://arthritis-research.biomedcentral.com/articles/10.1186/ar3785
4 Van dan Hoek, J., Bozhuizen HC, Roorda LD, et al. Mortality in patients with rheumatoid arthritis: a 15-year prospective cohort study. Consulté en septembre 2018.
5 Rheumatoid Arthritis Treatment. https://www.arthritis.org/about-arthritis/types/rheumatoid-arthritis/treatment.php. Consulté en septembre 2018.
6 Monographie d’OLUMIANTMC http://pi.lilly.com/ca/fr/olumiant-ca-pm-fr.pdf.
7 Monographie d’OLUMIANTMC; renseignements destinés aux patients http://pi.lilly.com/ca/fr/olumiant-ca-pm-fr.pdf.

SOURCE Eli Lilly Canada




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse pharmaceutique

BELLUS Santé annonce l'émission d'un nouveau brevet américain revendiquant la sélectivité des récepteurs P2X3 comme moyen de minimiser les effets sur le goût pour le BLU-5937, son médicament candidat phare pour le traitement de la toux chronique