logo Pharmablogue



2018-06-21  |  

Le gouvernement du Canada annonce le début des travaux du Conseil consultatif sur la mise en œuvre d'un régime d'assurance-médicaments national

Revue de presse santé

Les Canadiens sont fiers de leur régime de soins de santé public qui repose sur les besoins et non sur la capacité de payer. Cependant, les médicaments d’ordonnance ne sont pas couverts de façon uniforme partout au pays, et trop de Canadiens n’ont pas les moyens de se payer les médicaments dont ils ont besoin.

OTTAWA, le 20 juin 2018 /CNW/ – Une étude récente a démontré que presque 1 million de Canadiens ont réduit leurs dépenses en nourriture et en chauffage afin de pouvoir se permettre de payer leur médicaments.

Dans le budget de 2018, le gouvernement du Canada a annoncé la création du Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime d’assurance-médicaments national et a nommé le Dr Eric Hoskins à titre de président du Conseil.

Aujourd’hui, l’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, et l’honorable Bill Morneau, ministre des Finances, ont annoncé que le gouvernement a nommé six Canadiens émérites au Conseil. Présidé par le Dr Hoskins, le Conseil comprendra :

  • Mme Mia Homsy, vice-présidente du Conseil et directrice générale de l’Institut du Québec;
  • La Dre Nadine Caron, première femme autochtone à exercer la chirurgie au Canada, Université de la Colombie-Britannique;
  • M. Vincent Dumez, codirecteur du Centre d’excellence sur le partenariat avec les patients et le public (CEPPP) à la faculté de médecine de l’Université de Montréal et patient ayant une expérience vécue significative;
  • Mme Camille Orridge, agrégée supérieure de recherche sur l’équité en santé au Wellesley Institute et ancienne présidente-directrice générale du Réseau local d’intégration des services de santé du Centre‑Toronto;
  • Mme Diana Whalen, ancienne vice-première ministre et ministre des Finances de la Nouvelle‑Écosse et lauréate du prix « Women of Distinction » remis par le Cornwallis Progress Club pour son travail dans la collectivité;
  • M. John Wright, ancien sous-ministre de la Santé et sous-ministre des Finances pour le gouvernement de la Saskatchewan et ancien président-directeur général de l’Institut canadien d’information sur la santé.

Dans le cadre de ses travaux, le Conseil procédera à une évaluation financière, économique et sociale des modèles d’assurance-médicaments nationaux et internationaux. Il mènera également de vastes consultations auprès des Canadiens afin de recueillir leurs points de vue sur l’assurance-médicaments et de mieux les comprendre.

Dans ce contexte, le Conseil parcourra le pays au cours des prochains mois pour rencontrer des Canadiens, des spécialistes des soins de santé, des patients, des parties intéressées ainsi que les dirigeants provinciaux, territoriaux et autochtones.

Les Canadiens seront invités dans les prochaines semaines à collaborer avec le Conseil en lui faisant part de leurs points de vue au moyen d’un questionnaire en ligne et d’observations écrites. Entre-temps, ils peuvent lire le document de travail qui trace les grandes lignes du régime de couverture des médicaments d’ordonnance actuel au Canada et des enjeux qui s’y rattachent.

Les commentaires reçus contribueront à donner forme au rapport indépendant intérimaire du Conseil, qui sera déposé à la ministre de la Santé et au ministre des Finances plus tard cette année, et qui sera suivi par le rapport final, qu’on déposera au printemps 2019. Le rapport fournira au gouvernement des recommandations sur la meilleure voie à suivre pour mettre en œuvre un régime d’assurance-médicaments national qui répond aux besoins des Canadiens, des employeurs et des gouvernements et qui est abordable pour eux.

Citations

« Je tiens à remercier les membres du Conseil consultatif sur la mise en œuvre du régime d’assurance‑médicaments national d’avoir relevé ce défi très important au nom des Canadiens. L’amélioration de l’accès aux médicaments d’ordonnance aidera les Canadiens, surtout ceux qui n’ont pas d’assurance-médicaments, à rester en santé. Le travail du Conseil consultatif sera essentiel pour l’accès par les Canadiens aux pharmacothérapies dont ils ont besoin à un coût abordable. »

L’honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé

« Aujourd’hui, le gouvernement du Canada franchit une étape importante pour s’assurer que tous les Canadiens peuvent se payer les médicaments d’ordonnance dont ils ont besoin. J’ai hâte de recevoir les recommandations du Conseil consultatif et de travailler avec nos partenaires pour offrir un programme national d’assurance-médicaments qui répond aux besoins de tous les Canadiens. »

L’honorable Bill Morneau
Ministre des Finances

« Il est primordial d’assurer l’accès aux médicaments d’ordonnance tant du point de vue de l’équité en santé que des résultats pour la santé. Trop de Canadiens sont incapables de vivre en santé parce qu’ils n’ont pas les moyens d’acheter les médicaments d’ordonnance dont ils ont besoin. Je suis à la fois honoré et fier de diriger ce travail qui, selon moi, se traduira par un régime de santé plus équitable et plus durable ainsi que par un meilleur état de santé pour tous les Canadiens. »

Le Dr Eric Hoskins
Président du Conseil consultatif sur la mise en œuvre du régime d’assurance-médicaments national

Faits en bref

  • Au Canada, les prix des médicaments d’ordonnance sont parmi les plus élevés au monde et les Canadiens dépensent plus en médicaments d’ordonnance que les citoyens de presque tous les autres pays.
  • En moyenne, ils dépensent 926 $ par personne en médicaments d’ordonnance par année, si l’on additionne les dépenses publiques, privées et personnelles.
  • Selon un sondage Angus Reid réalisé en 2015, 23 % des Canadiens ont déclaré qu’eux-mêmes ou quelqu’un d’autre dans leur ménage n’avaient pas, au cours des 12 mois précédents, pris leurs médicaments d’ordonnance conformément à la prescription, voire pas du tout, à cause du coût. On estime à un million le nombre de Canadiens qui sont obligés de réduire leurs dépenses en nourriture ou en chauffage pour pouvoir se payer des médicaments d’ordonnance.
  • Un rapport récent estime que des centaines de décès prématurés surviennent chaque année chez les Canadiens en âge de travailler qui n’ont pas les moyens de payer leurs médicaments d’ordonnance (Fédération canadienne des syndicats d’infirmières/infirmiers, 2018).

Liens connexes

SOURCE Santé Canada




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique | Revue de presse santé

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


Probiotiques

Les probiotiques : quand, comment et pourquoi les utiliser?


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse santé

Nouveau rapport sur la taxation de boissons sucrées - La taxation des boissons sucrées : une mesure à mettre en œuvre pour prévenir l'obésité