logo Pharmablogue



2018-10-11  |  

Le gouvernement du Canada prend des mesures pour contrer les taux élevés de VIH et d'hépatite C chez les personnes qui partagent de l'équipement pour la consommation de drogues

Revue de presse santé

Les infections transmissibles sexuellement et par le sang, y compris l’hépatite C et le VIH, sont en grande partie évitables. Cependant, il y a des communautés au Canada qui connaissent des taux élevés d’infection.

OTTAWA, le 11 oct. 2018 /CNW/ – Il s’agit là d’un grave problème de santé publique. Dans cette optique, le gouvernement du Canada prend des mesures pour prévenir la transmission de ces infections, ce qui protégera la santé des Canadiens.

L’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, a annoncé aujourd’hui un soutien financier pour 28 projets partout au pays dont le but est de réduire le risque d’infections transmissibles par le sang chez les personnes qui partagent de l’équipement pour la consommation de drogues, comme des aiguilles et des pipes. La réduction des méfaits est un pilier central de la stratégie globale canadienne en matière de drogues, fondée sur des données probantes.

Les projets qui obtiendront des fonds sont ceux dans les communautés où les taux d’hépatite C et de VIH sont élevés. Le financement appuiera des interventions de première ligne et des activités de renforcement des capacités dans les communautés, y compris des ressources éducatives pour les personnes qui utilisent des drogues, des services de proximité par les pairs et une formation pour les fournisseurs de soins.

Citations

« Les organisations communautaires accomplissent un travail important pour réduire les infections à l’hépatite C et au VIH chez les personnes qui partagent de l’équipement pour la consommation de drogues. Les fonds annoncés aideront les communautés à prévenir ces infections et à assurer la santé et le bien-être des personnes à risque. »

L’honorable Ginette Petitpas Taylor, C.P., députée
Ministre de la Santé

« Les interventions des organisations communautaires sont essentielles pour aider les populations locales qui connaissent une forte prévalence de l’hépatite C et du VIH. La réduction des taux de ces infections et d’autres infections transmissibles sexuellement ou par le sang, qui sont en grande partie évitables, est une de mes priorités en tant qu’administratrice en chef de la santé publique du Canada. En répondant aux besoins précis des personnes qui partagent de l’équipement pour la consommation de drogues, nous les aiderons à être en meilleure santé. »

La Dre Theresa Tam
Administratrice en chef de la santé publique du Canada

Faits en bref

  • Les 8,5 millions de dollars injectés par l’Agence de la santé publique du Canada dans cette initiative font partie de son investissement prévu de 30 millions de dollars sur cinq ans par l’entremise du Fonds pour la réduction des méfaits. Ces fonds vont servir à financer des initiatives communautaires visant à atténuer les risques d’infections au VIH et à l’hépatite C chez les personnes qui partagent de l’équipement pour la consommation de drogues.
  • Les personnes qui partagent de l’équipement pour la consommation de drogues continuent d’être surreprésentées parmi les cas de nouvelle infection à l’hépatite C et au VIH au Canada.
  • En 2016, 14,3 % des nouveaux cas d’infections à VIH signalés au Canada touchaient des personnes qui se sont injecté de la drogue.
  • Un appel ouvert de propositions pour l’obtention de financement dans le cadre du Fonds pour la réduction des méfaits a été lancé en mai 2018. D’autres projets qui s’inscrivent dans la deuxième phase du programme seront annoncés au cours des prochains mois.
  • De 2019 à 2022, des appels de propositions seront lancés chaque année afin de permettre aux organismes de partout au pays de présenter des demandes de financement pour des projets de réduction des méfaits d’une durée limitée. Grâce à ces appels réguliers, nous nous assurerons que le programme conservera sa souplesse afin de répondre aux besoins les plus criants.

Liens connexes

Fonds pour la réduction des méfaits
Stratégie canadienne sur les drogues et autres substances
VIH et SIDA

SOURCE Agence de la santé publique du Canada




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique | Revue de presse santé

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse santé

Medtronic obtient l'homologation de Santé Canada pour la première pompe à insuline qui ajuste automatiquement l'insuline basale pour les personnes atteintes de diabète de type 1