logo Pharmablogue



2014-06-10  |  

Le massage pour bébé : quelles sont les recommandations?

massothérapie bébé

En tant que professionnels de la santé de première ligne, les pharmaciens ont à gérer toutes sortes de situations ne faisant pas toujours partie de leur domaine d’expertise, soit les médicaments.

Quoi répondre à une mère qui demande conseil sur la façon d’établir le lien d’attachement avec son tout-petit, ou des trucs pour aider au sommeil ou à la digestion de son enfant? Proposez-lui le massage pour bébé!

—-

Originaire de l’Inde, le massage pour bébé existe depuis la nuit des temps. Il s’agit simplement d’un ensemble de techniques que le parent pratique avec son enfant sur une base régulière.  Fait avec une huile de massage 100 % végétale*, le massage devient rapidement un moment incontournable de complicité, de communication avec bébé et de ressourcement pour le parent. Il n’y a pas d’âge ni pour commencer à masser (en fait plus on commence tôt, mieux c’est!) et ni pour arrêter!

*Un petit mot sur l’huile : L’huile permet aux mains de mieux glisser sur la peau sans risquer de l’irriter. Il est fortement conseillé de masser bébé avec une huile végétale pure (donc comestible), sans parfum, pressée à froid et, de préférence, biologique. Évitez l’usage d’huile minérale en raison de son caractère occlusif qui empêche la peau de respirer.  Les huiles les plus communes utilisées pour les bébés sont l’huile de son de riz, de noyau d’abricot, de pépin de raisin, de coco, de carthame, de macadam et d’amande douce. Il est important de toujours faire un test d’allergie sur une petite partie du corps avant de masser le bébé.

Le toucher et son importance pour le bébé

Le premier des cinq sens à se développer chez le fœtus est le toucher, et ce, dès la 8e semaine de gestation. Durant cette période, bébé est constamment en contact avec les parois utérines et chacun de ses gestes rencontre une réponse. À sa naissance, d’un milieu chaud, connu, confortable, il passe à un milieu froid et inconnu. Bébé a alors grand besoin des bras de ses parents pour être rassuré et pour se sentir comme dans une enveloppe transitoire.  

Le toucher est vital : nous pouvons vivre sans la vue ou l’ouïe, mais pas sans le toucher. Il ne faut pas avoir peur de prendre bébé, de le bercer, de le porter et de le masser. Ceci ne risque pas de le gâter, mais bien simplement de le rendre heureux. Le toucher le rassure, l’apaise et l’aidera à développer ses autres sens et atteindre son plein potentiel moteur.

Les bienfaits du massage chez les bébés

Prendre le temps d’être avec son enfant, d’être « entièrement » avec lui et à l’écoute : voilà un des principaux bienfaits du massage pour bébés. Dans notre société de performance en constant bouillonnement, le temps semble échapper aux parents. Qu’ils s’offrent une pause massage bébé ne sera pas seulement bon pour l’enfant, mais aussi pour eux, car à travers ces moments de bonheur, ils renforceront leurs capacités parentales et le lien d’attachement parent-enfant.  Cet « attachement » qui naît de l’interaction est crucial et déterminant pour le reste de la vie de l’enfant. Le massage permet donc d’établir des fondations solides au développement moteur, psychologique et social. Il permet aussi d’établir un lien de confiance et de renforcer le sentiment de sécurité avec le parent.

Le massage permet aussi de mieux communiquer avec bébé, d’apprendre à saisir le langage non verbal et de mieux répondre à ses besoins. Pour le parent, le massage apporte calme et sérénité, confiance en soi et la satisfaction de donner le meilleur à son enfant. Les séances de massage sont un moment de tendresse, un lieu de ressourcement et de bien-être dont le parent et l’enfant ne pourront plus se passer!

Les bienfaits physiologiques

  • Fortifie le système immunitaire en favorisant la production d’endorphines.
  • Stimule le système digestif tout en soulageant les gaz et les coliques.
  • Stimule le système nerveux parasympathique et augmente la production d’ocytocine, l’hormone du « bien-être » bloquée par le stress et stimulée par le massage. 
  • Favorise la croissance en stimulant le système osseux.
  • Apporte un relâchement, une diminution des douleurs musculaires et de croissance.
  • Apaise l’enfant tout en favorisant un sommeil réparateur en stimulant la production de mélatonine.
  • Diminue les pleurs.
  • Facilite le développement de la conscience et du schéma corporel.
  • Régularise la croissance en participant au développement affectif, intellectuel, émotionnel, physique et moteur. 

Quelques recherches sur le massage bébé

  • Contribue au bien-être des bébés de mères dépressives. Lors d’un essai clinique, 40 bébés âgés de 1 à 3 mois ont été affectés aléatoirement à des séances de 15 minutes de massage, 2 fois par semaine pendant 6 semaines4. Les enfants du groupe massage ont pris plus de poids, ont démontré un tempérament plus calme et de meilleures dispositions émotionnelles et sociales. Ils se sont aussi révélés moins stressés, pleuraient moins et s’endormaient plus facilement.
  • Améliore l’interaction mère-enfant chez les mères souffrant de dépression post-partum. Dans un essai clinique aléatoire publié en 20015, 25 mères souffrant de dépression post-partum ont été séparées en 2 groupes. Les premières ont participé à des séances de massage pour bébé à raison de 1 heure par semaine pendant 5 semaines, en plus de recevoir un soutien psychologique et des conseils pratiques. Les secondes ont reçu seulement le soutien et les conseils. On a observé, pour le groupe massage, des améliorations sur toutes les dimensions de l’interaction entre la mère et l’enfant et sur l’humeur de la mère.
  • En 2006, une autre étude clinique est venue appuyer ces résultats6. Quarante mères dont les enfants étaient nés prématurément ont été divisées en 2 groupes. Les mères du premier groupe massaient elles-mêmes leur enfant tandis que celles du deuxième groupe observaient leur enfant recevoir le massage. Toutes les mères se sentaient moins dépressives après les séances de massage de leur enfant et les mères qui donnaient personnellement le massage à leur enfant disaient avoir réduit leur niveau d’anxiété.
  • Favorise le sommeil chez les nouveau-nés. Au cours d’un essai clinique ayant duré 14 jours, 21 bébés âgés de 6 semaines ont été assignés aléatoirement à un groupe recevant un massage quotidien d’une demi-heure avant le repos nocturne ou à un groupe contrôle (simple toucher spontané)7.  Les résultats indiquent que la massothérapie peut contribuer à l’ajustement des rythmes éveil-sommeil quotidiens, et ainsi faciliter l’initiation du sommeil. De plus, à la suite de mesures des métabolites contenus dans l’urine des bébés, les auteurs concluent que le massage contribue à augmenter la production de la mélatonine, l’hormone du sommeil.
  • Améliore la croissance des enfants nés prématurément. Différents effets positifs du massage chez les nouveau-nés prématurés sont rapportés dans la littérature scientifique8-10. Il pourrait entre autres influencer le gain de poids13, diminuer le stress, favoriser le développement du cerveau9 et réduire le temps d’hospitalisation9,11.

Apprendre à masser bébé

Pour s’initier au massage pour bébé, on peut suivre des cours qui se donnent généralement sur 4 ou 5 semaines par une massothérapeute formée en massage bébé et enfant. Il existe également de nombreux ouvrages sur le sujet, les plus sérieux étant Shantala, un art traditionnel, le massage des enfants, par Frederik Leboyer, Le massage des bébés, par Vimala McClure, fondatrice de l’Association International de massage bébé, et le classique La peau et le toucher, par Ashley Montagu1, célèbre anthropologue qui parle de l’importance du toucher et spécialement des effets du massage chez le nouveau-né. Également, un DVD sur le massage bébé, produit par Zeste Détente, sera disponible dès octobre 2014.

Pour trouver un instructeur dans votre région, consultez la Fédération québécoise des Massothérapeutes (www.fqm.qc.ca) ou communiquez avec l’Association internationale en massage pour bébé (www.iaim.net)

Par Chrystine Roy
B. Sc et massothérapeute agréée propriétaire de Zeste Détente
Elle donne des cours et des initiations au massage bébé sur une base régulière à Québec et dans les envions. Elle se déplace également à domicile pour les cours privés.

——————————–

Référence :

  1. Montagu Ashley.  La peau et le toucher. Éditions du Seuil, 1979.
  2. Vimala Schneider McClure.  Le massage des bébés.  Sand, 2004.
  3. Leboyer, Frederik.  Shantala, un art traditionnel le massage des enfants.  Seuil, 1976.
  4.  Field T, Grizzle N, et al. Massage therapy for infants of depressed mothers. Infant Behavior and Development. 1996;19:107-112.
  5. Onozawa K, Glover V, et al. Infant massage improves mother-infant interaction for mothers with postnatal depression. J Affect Disord. 2001;63(1-3):201-7.
  6.  Feijo L, Hernandez-Reif M, et al. Mothers’ depressed mood and anxiety levels are reduced after massaging their preterm infants. Infant Behav Dev. 2006;29(3):476-80.
  7. Ferber SG, Laudon M, et al. Massage therapy by mothers enhances the adjustment of circadian rhythms to the nocturnal period in full-term infants. J Dev Behav Pediatr. 2002;23(6):410-5.
  8.  Ferber SG, Kuint J, et al. Massage therapy by mothers and trained professionals enhances weight gain in preterm infants. Early Hum Dev. 2002;67(1-2):37-45.
  9. Guzzetta A, Baldini S, et al. Massage accelerates brain development and the maturation of visual function. J Neurosci. 2009;29(18):6042-51.
  10. Massaro AN, Hammad TA, et al. Massage with kinesthetic stimulation improves weight gain in preterm infants. J Perinatol. 2009;29(5):352-7.
  11. Mendes EW, Procianoy RS. Massage therapy reduces hospital stay and occurrence of late-onset sepsis in very preterm neonates. J Perinatol. 2008;28(12):815-20.




Développement de l'enfant | Massothérapie

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


Probiotiques

Les probiotiques : quand, comment et pourquoi les utiliser?


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

La FSQ-CSQ rendra le gouvernement responsable de l'état du réseau public de santé