logo Pharmablogue



2015-11-16  |  

Le torticolis

torticolis

Le motif de consultation le plus commun en cabinet chiropratique est la douleur au bas du dos. Cependant, la formation universitaire du docteur en chiropratique nous confère un statut d’expert au niveau du système neuro-musculo-squelettique en entier.

Cette expertise nous permet donc de venir en aide aux gens souffrant de bien d’autres troubles que les douleurs au bas du dos (souvent diagnostiquées comme lombalgie ou entorse lombaire). Le torticolis en est un excellent exemple.

Différents types

Il existe différents types de torticolis, et quelques conditions dont les symptômes s’en rapprochent beaucoup. Le torticolis est une problématique essentiellement musculaire la plupart du temps : une contraction musculaire d’un seul côté du cou rend difficile et douloureux le mouvement. La posture est souvent altérée et l’individu en souffrant a fréquemment la tête tournée du côté opposé à la problématique.

Le torticolis peut être occasionné par un traumatisme physique. Dans ce cas, il est important d’exclure la présence de fracture ou de dislocation. Le chiropraticien est apte à identifier ce type de présentation, entre autres grâce à la prise de radiographies si elles sont indiquées, et à référer vers une consultation médicale si cela était nécessaire.

Le torticolis peut également être dit congénital. C’est le type de condition que l’on identifie souvent dès la naissance. Les soins chiropratiques peuvent être très efficaces dans ce genre de situation. Et les traitements se font tout en douceur et sont généralement accompagnés d’exercices à faire faire par les parents à la maison.

La chiropratique pédiatrique; une spécialité?

Certains chiropraticiens/chiropraticiennes vont même complémenter leur éducation universitaire  par des formations concernant les patients pédiatriques et la grossesse. Certains de ces cours sont offerts sur une période aussi longue que 3 ans à raison d’une fin de semaine par mois, ce qui peut représenter plus du double de temps de formation en orthothérapie.

Malgré que la pédiatrie chiropratique ne soit pas une spécialité reconnue à ce stade-ci par l’ordre des chiropraticiens du Québec, vous pouvez facilement trouver sur Internet un chiropraticien ou une chiropraticienne ayant choisi d’axer sa pratique vers les bébés, les enfants et les femmes enceintes. Le site web de l’association québécoise de chiropratique pédiatrique et périnatale (AQCPP) peut s’avérer utile à cet effet. Les traitements sont très doux et adaptés à l’âge et la condition de santé de ces patients bien particuliers.

Torticolis, pseudo-torticolis ou irritation facettaire?

Les torticolis aigus et les torticolis spasmodiques sont en général causés par le muscle sterno-cléido-mastoïdien (SCM), lequel amène une rotation de la tête du côté opposé à la contraction et une flexion du cou (tête penchée vers l’avant). Certains parlent de pseudo-torticolis lorsque la contraction se situe au niveau du trapèze ou du muscle élévateur de la scapula. La posture associée à une contraction de ces deux autres muscles est différente de celle associée à la contraction du SCM. Comme les troubles musculaires font partie du champ d’expertise du docteur en chiropratique, ses soins sont tout indiqués afin de soulager cette condition.

Certaines autres problématiques peuvent mimer le torticolis. Fréquemment, une articulation du cou gênera le mouvement et donnera l’impression d’un torticolis. Plusieurs patients se présentent à nos bureaux croyant souffrir d’un torticolis et après le questionnaire et l’examen effectué lors de leur visite, ils apprennent qu’ils ont en fait une irritation facettaire (la facette est une articulation entre deux vertèbres). Les soins chiropratiques sont également efficaces pour cette condition.

Autres conditions

Certains problèmes à caractère médical peuvent également être rencontrés. Ils sont heureusement plus rares, mais ils sont également plus dangereux. La méningite cause une raideur au niveau du cou à ne pas confondre avec le torticolis. Certains traumatismes menant à une fracture ou une dislocation seront également des références médicales urgentes. C’est pourquoi une consultation avec un professionnel qualifié tel un docteur en chiropratique est si importante.

Par Dr David Carignan, chiropraticien




Douleur chronique | Massothérapie | Sport et santé

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


Probiotiques

Les probiotiques : quand, comment et pourquoi les utiliser?


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse santé

Le comité fédéral sur l'aide médicale à mourir ne fournira pas de recommandations