logo Pharmablogue



2016-11-14  |  

Le yoga et la douleur chronique

yoga et douleur chronique

Nous vous présentons Nicole J. Côté, professeure en yoga Kripalu.

Quelle est votre définition du yoga?

Le yoga, pour moi, est une pratique qui amène une conscience, une détente physique et un équilibre mental, qui apporte énormément de bienfaits au corps. Je pratique et enseigne le yoga Kripalu, une approche du Hatha yoga : la discipline la plus répandue et la plus populaire chez les Occidentaux. Sa base repose sur des techniques qui permettent d’obtenir une plus grande souplesse et une meilleure fluidité physique et nerveuse, et ce, tout en développant une réelle aptitude à la relaxation. Il permet également de développer une bonne structure musculaire, particulièrement celle liée à la colonne vertébrale.

La pratique du yoga Kripalu est une invitation à une conscience méditative du moment présent qui se base sur les principes de « Respire, Relaxe, Sens, Observe et Permets », pour intégrer le corps, le mental et l’esprit et se brancher sur la sagesse du corps et la puissance de notre vrai moi.

Le but ultime du yoga Kripalu comprend trois objectifs :

  1. L’apprentissage des postures, des techniques de respiration et de la méditation;
  2. L’amélioration de sa concentration sur les sensations du corps et du mental en restant dans la même posture pendant une plus longue période;
  3. Le yoga méditatif, où le mental demeure calme pendant qu’on ne fait qu’un avec la posture.

Qui peut enseigner le yoga?  Comment choisir son professeur de yoga?

Avant de s’inscrire à un cours de yoga, informez-vous sur le type de yoga enseigné et si il est adapté aux débutants (approche, progression). Assurez-vous que l’enseignant est diplômé auprès d’une fédération nationale de yoga. Lorsque vous aurez fait votre choix, demandez un cours d’essai afin de rencontrer le professeur et de ressentir le yoga enseigné. Vous saurez ainsi si vous avez trouvé  « votre » cours de yoga.

Comment le yoga peut-il aider les gens souffrant de douleur chronique?

Cette science du corps et de l’esprit qui comprend une grande variété d’exercices, de techniques de respiration et de méditation, peut apporter divers bienfaits. Dans sa forme épurée, on l’apprécie comme gymnastique douce, un moyen efficace d’obtenir la santé, le bien-être physique et le soulagement de la douleur chronique. Dans sa forme la plus profonde, le yoga peut nous éveiller à la sagesse, à la joie et à la compassion.

Il existe d’ailleurs des rapports d’études qui démontrent clairement l’effet positif de la pratique du yoga pour réduire la douleur.

Qu’est-ce qui vous a amenée professionnellement et personnellement à travailler avec l’APVDC?

Au départ, les participants qui me disent mieux dormir ou mieux se sentir après quelques sessions de yoga me démontrent que le yoga a des effets bénéfiques sur eux. Ayant moi-même utilisé le yoga pour gérer de la douleur chronique, il m’est venu naturellement le désir de partager avec les gens souffrant de ces douleurs les nombreux bienfaits du yoga, tant au niveau de la mobilité physique que des nombreux bénéfices psychologiques. L’APVDC était bien placée dans la région pour offrir mes services.

Quelles sont, selon vous, les valeurs fondatrices de l’APVDC?

Selon moi, et suite à mes interactions avec l’APVDC, leur plus grande force est de permettre aux gens atteints de douleur chronique de briser leur isolement et de partager avec d’autres personnes qui vivent la même situation.

Comment se déroulent vos rencontres avec les membres de l’APVDC souffrant de douleur chronique?

Au début de chaque session de yoga, les participants me font part de leurs limitations physiques. À toutes les rencontres, j’essaie d’adapter le déroulement du cours en m’assurant que les membres respectent leurs limites. Il n’y a aucune compétition et chacun doit s’accepter tel qu’il est et accepter ce qu’il n’est pas.

Dans une classe de yoga Kripalu, chaque élève apprend à trouver son propre niveau de pratique pour un jour donné, en regardant vers son intérieur. L’apprentissage de différentes postures de yoga et des techniques de respiration permettra d’apprendre à relaxer le corps et calmer l’esprit. La pratique du yoga Kripalu aide l’élève à transformer sa vie, non seulement « sur son tapis de yoga », mais aussi graduellement « hors de son tapis », dans son quotidien.

Quel message voudriez-vous transmettre aux personnes atteintes de douleur chronique?

L’importance d’aller chercher tous les outils possibles pour améliorer sa condition. De prendre contact avec des organismes comme l’Association des personnes vivant avec de la douleur chronique ou autres associations liées avec son problème spécifique. Soyez ouverts et positifs face à différentes thérapies de gestion de la douleur et, surtout, gardez toujours espoir que vous trouverez la solution pour améliorer votre bien-être!

Restez actifs mentalement et physiquement et, bien sûr, initiez-vous au yoga!

Dans vos expériences quels résultats avez-vous pu observer chez des personnes atteintes?

À la fin d’une session de yoga (environ 10 cours), j’ai souvent noté une nette amélioration au niveau postural et au niveau de la flexibilité chez les élèves. Ils appliquent les différentes techniques de respiration et de relaxation suggérées de façon à reconnaître de plus en plus les tensions musculaires dans leurs corps. Plusieurs participants à mes sessions de yoga adaptées me font souvent part des bienfaits que cette pratique leur apporte.

À quelle fréquence est-il préférable de pratiquer le yoga?

Les effets du yoga sont vraiment bénéfiques si vous le pratiquez régulièrement soit 2 à 3 fois semaine.

Quels sont les avantages de pratiquer le yoga régulièrement pour une personne vivant avec la douleur chronique?

Initialement, les bienfaits du yoga seront surtout d’ordre physique (flexibilité, mobilité, force, vitalité, habileté à relaxer, meilleur sommeil, diminution de la douleur), mais avec une pratique soutenue, le yoga peut avoir des effets surprenants au plan émotif. On remarquera un meilleur contrôle de ses réactions d’attaque ou de fuite face aux défis du quotidien et, donc, une importante réduction du stress.

Comment une personne atteinte peut voir si le yoga est un outil pour soulager sa condition?

La meilleure façon est d’assister à quelques cours et de faire confiance à la sagesse de son corps. Au début, les douleurs peuvent augmenter sensiblement, mais avec patience et persévérance, vous verrez une amélioration et découvrirez un plaisir à pratiquer cette activité. Il est important d’informer votre professeur de yoga de vos problèmes particuliers dès le début du cours. Il sera ainsi en mesure de vous proposer des postures qui correspondront à vos besoins.

————————————————

Nicole Cote - APVDCVotre nom : Nicole J. Côté

Titre :   Professeure en yoga Kripalu RYT200, Certifiée auprès de Yoga Alliance.

Nicole Côté pratique le yoga depuis plusieurs années.  C’est en 2008 qu’elle a vraiment découvert ses bienfaits pour l’aider à surmonter une période difficile marquée par la douleur chronique issue d’une longue carrière en gestion. Cette découverte et le désir de la partager l’ont amenée en 2010 à suivre une formation  professionnelle de 200 heures en Yoga Kripalu auprès de Yoga Corps et Âme.  Nicole continue de se perfectionner sur les divers aspects thérapeutiques du yoga.  Elle enseigne auprès de l’APVDC depuis 2011 et son but ultime est de faire découvrir les bienfaits aux personnes qui veulent emprunter ce même chemin de bien-être.

Association des personnes vivant avec la douleur chronique

« republication »

 




Sport et santé

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


Probiotiques

Les probiotiques : quand, comment et pourquoi les utiliser?


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Movember

Novembre, le mois des moustachus !