logo Pharmablogue



2018-05-10  |  

L'éradication d'une tumeur cancéreuse sans effet secondaire

Revue de presse santé

L’entreprise québécoise Médical Starpax annonce qu’elle a fait l’acquisition d’une licence exclusive, mondiale et perpétuelle d’une technologie révolutionnaire lui permettant de compléter son Vecteur Médical Starpax visant l’éradication de tumeurs cancéreuses solides (90 % des cancers) tout en éliminant de façon substantielle les effets secondaires néfastes des traitements habituels.

MONTRÉAL, le 7 mai 2018 /CNW Telbec/ – Cette technologie est le résultat de 17 années de recherches dans les laboratoires de Polytechnique de Montréal sous la direction du Pr Sylvain Martel, en collaboration avec une équipe multidisciplinaire de 180 chercheurs, ingénieurs biomédicaux, informaticiens, biochimistes, microbiologistes, spécialistes en nanotechnologie, pathologistes, oncologues, vétérinaires et médecins, lesquels ont participé au fil des ans à ce projet.

La technologie Starpax permet à des bactéries-nano-transporteuses non pathogènes chargées de médicaments (‹‹ le Complexe Starpax ››), de voyager dans les tissus humains hors du système sanguin. Celles-ci sont contrôlées par les champs magnétiques générés par le Magnétotaxi Starpax 1000, les forçant à se diriger spécifiquement au centre des tumeurs sans se répandre dans le reste du corps (‹‹ Vecteur Médical Starpax ››), et de détruire les cellules cancéreuses situées dans la zone hypoxique, là où la chimiothérapie, la radiothérapie et l’immunothérapie sont inefficaces.

Monsieur Michel Gareau, président-fondateur de Médical Starpax mentionne que « selon une dizaine d’études à travers le monde, on rapporte que lors de l’administration de traitements de chimiothérapie, environ 1% du médicament injecté se rend à la tumeur alors que 99% du poison toxique se retrouve dans tout le corps. Cela crée de l’inflammation et des dommages aux organes sains. Les essais réalisés avec le Vecteur Médical Starpax chez plus d’une centaine d’animaux porteurs de tumeurs humaines cancéreuses ont permis de démontrer qu’en injectant seulement 20% de la dose de médicament usuelle on pouvait atteindre une dose de médicament de 14 fois supérieure à celle normalement obtenue au niveau de la tumeur, y compris dans la zone hypoxique et ce sans se répandre dans tout l’organisme. Les rapports d’un laboratoire indépendant ont permis de confirmer une éradication des tumeurs dans le modèle animal, sans inflammation ou dommage aux organes. »

Médical Starpax s’attend à ce que sa technologie, qui utilise des médicaments déjà approuvés par la FDA et Santé Canada, entre en clinique vers la fin 2019. Les coûts associés au traitement pourraient potentiellement être parmi les plus bas de l’industrie.

« Cette solution innovante imaginée par les chercheurs du Laboratoire de nanorobotique de Polytechnique est l’un des projets les plus prometteurs de la médecine du futur. Nous sommes confiants qu’une fois menée à terme, cette technologie fera la différence pour les dizaines de millions de personnes qui reçoivent chaque année un diagnostic de cancer à travers le monde », souligne Philippe A. Tanguy, directeur général de Polytechnique Montréal.

La société de valorisation Univalor, qui a négocié la transaction, considère qu’il s’agit d’un bel exemple de transfert vers un partenaire privé dans le but de permettre au public de bénéficier des résultats de la recherche universitaire.

« La venue d’un partenaire d’affaires va permettre un développement accéléré de cette technologie prometteuse, a conclu le président-directeur général d’Univalor, Jacques Simoneau. Une telle transaction nous donne espoir que des patients seront bientôt guéris grâce à cette découverte universitaire. »

À propos de Médical Starpax Inc.

Fondée en 2017 pour intégrer l’acquisition de cette technologie, Starpax Medical est une société québécoise, filiale de Medpax consortium, une société holding québécoise  fondée par Michel Gareau, un entrepreneur Monégasque venu s’installer à Montréal. L’entreprise s’est donné comme ultime mission de rendre sa technologie accessible aux patients le plus rapidement possible.

À propos de Polytechnique Montréal

Fondée en 1873, Polytechnique Montréal est l’une des plus importantes universités d’enseignement et de recherche en génie au Canada. Elle occupe le premier rang au Québec pour l’ampleur et l’intensité de ses activités de recherche en génie. Polytechnique Montréal est située sur le Campus de l’Université de Montréal, le plus grand campus universitaire francophone en Amérique. Avec plus de 47 500 diplômés, Polytechnique a formé près du quart des membres de l’Ordre des ingénieurs du Québec. Elle propose plus de 120 programmes de formation. Polytechnique compte 260 professeurs et 8 300 étudiants. Son budget annuel de fonctionnement s’élève à 213 millions de dollars, dont un budget de recherche de 75 millions de dollars.

À propos d’Univalor

Univalor est une société de valorisation de la recherche universitaire. Depuis 2001, Univalor s’emploie à commercialiser les découvertes scientifiques et les innovations technologiques issues des travaux de quelque 2600 chercheurs de l’Université de Montréal et de ses centres de santé affiliés, de Polytechnique Montréal et de HEC Montréal. Cette mission est possible grâce au support du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation. En créant des liens entre l’université et le monde des affaires, Univalor contribue à rendre les entreprises plus compétitives, à générer des revenus pour la recherche, et, surtout, à enrichir la société. www.univalor.ca

SOURCE Médical Starpax Inc.




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique | Revue de presse santé

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


Probiotiques

Les probiotiques : quand, comment et pourquoi les utiliser?


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse pharmaceutique

Approbation des comprimés Lynparza® (olaparib) pour le traitement d'entretien du cancer de l'ovaire