logo Pharmablogue



2018-05-24  |  

Les crampes nocturnes après une chimiothérapie

Importance des crampes après la chimiothérapie

De nombreuses personnes ayant subi une chimiothérapie ressentent des crampes nocturnes, le plus souvent aux mollets ou aux pieds. Une crampe n’est pas une maladie. Elle est considérée par le milieu médical comme « un symptôme bénin »… Certes, lorsqu’on a trente ans et qu’on a une ou deux crampes par an, on peut dire que c’est un symptôme bénin; mais lorsqu’une personne est en récupération d’une chimiothérapie, et qu’elle a des crampes extrêmement fortes durant plusieurs heures de la nuit, le qualificatif « bénin » est complètement déplacé. On devrait plutôt parler de « symptôme douloureux ».

Pour les personnes qui ont suivi une chimiothérapie, il est important de bien récupérer. Or, récupérer signifie « profiter de ses nuits de sommeil ». Hélas, les crampes constituent un réel obstacle à la récupération, car elles empêchent la personne de dormir correctement. Il est donc très important d’utiliser un traitement naturel et radical contre ces crampes.

Un effet secondaire qui dure longtemps

Les effets secondaires de la chimiothérapie (chute des cheveux, diarrhées, fatigue, nausées, problèmes d’ongles et de peau…) s’estompent en général assez rapidement avec la fin de celle-ci. Par contre, les crampes, elles, durent souvent au minimum des années, et elles affaiblissent considérablement le patient.

Or, si vous avez eu un cancer, il est important, pour augmenter la durée de survie, de profiter d’une bonne récupération, donc d’un bon sommeil.

Maintenant installé au Brésil pour les fins de mon travail de chercheur, j’ai découvert que la cause directe du déclenchement des crampes est un excès d’électricité statique. Il y a près de 250 ans déjà, un chercheur et médecin italien, Dr Luigi Galvani avait découvert le secret des crampes.

>> vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=GgA6lnHaqg8

Hélas, ce secret est tombé dans l’oubli, jusqu’à ce que je m’y intéresse à nouveau et que je mette au point le Magicramp, un petit duvet antistatique qui élimine radicalement les crampes en un jour.

Ce traitement a déjà fait l’objet d’une étude clinique en double aveugle (UNIFESP – Universidade Federale de São Paulo, au Brésil) chez des personnes souffrant de SPP – Syndrome Post-Polio, et une autre étude clinique est en cours sur des personnes ayant subi une chimiothérapie.

Comme les tests préliminaires se sont avérés excellents, l’étude complète devrait se terminer cette année, et les chercheurs brésiliens se sont posé une question : si en supprimant les crampes nocturnes, le confort des patients s’en trouve amélioré, et qu’en conséquence, leurs nuits sont plus récupératrices, est-ce que cela pourrait avoir un effet bénéfique sur la durée de leur survie après un cancer ?

Une deuxième étude débutera dès l’an prochain auprès de 1,000 personnes ayant suivi une chimiothérapie, et s’étendra sur 5, 10 et 15 ans, pour comparer la durée de survie des personnes qui doivent composer avec des crampes nocturnes par rapport à celles qui les ont éliminées avec le Magicramp.

Bien qu’aujourd’hui âgé de 63 ans, j’espère être toujours en vie dans 15 ans pour connaître les résultats complets de l’étude!

En attendant, si vous connaissez une personne qui suit un traitement de chimio, montrez-lui cet article, afin qu’elle puisse elle aussi éliminer ses crampes et bénéficier d’un sommeil réparateur.

Plus d’infos :
https://www.crampes.org/
https://www.crampes.org/crampes-durant-ou-apres-la-chimio/

Si vous êtes médecin, entrez en contact avec le soussigné, concepteur du traitement.

Jean-Marc WILVERS, chercheur indépendant

 




Actualités | Cancer | Nouvelles du PharmaBlogue

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse santé

Des scientifiques découvrent comment le cancer du sein se met en hibernation