logo Pharmablogue



2018-04-05  |  

L'information de santé connectée bénéficie grandement aux Canadiens et au réseau de la santé

Revue de presse santé

Grâce aux investissements en santé numérique, le réseau canadien de la santé est de moins en moins fragmenté, ce qui permet aux cliniciens d’accéder à un plus grand volume d’information.

TORONTO, le 4 avril 2018 /CNW/ – Or, l’amélioration de l’accès à l’information de santé connectée génère des économies substantielles en temps et en argent pour les patients, le réseau de la santé et l’économie en général. Voilà ce qui ressort d’une nouvelle étude pancanadienne que Gartner a réalisée pour le compte d’Inforoute Santé du Canada (Inforoute).

L’Étude d’évaluation des avantages de l’information de santé connectée au Canada met en évidence la valeur qui est réalisée à mesure qu’augmente le nombre de professionnels de la santé ayant accès aux composantes cliniques fondamentales du dossier de santé électronique (DSE), par exemple les images diagnostiques, les profils pharmacologiques, les résultats d’analyses de laboratoire et les autres rapports cliniques. Lorsque les cliniciens peuvent accéder à plus d’une de ces composantes, celles-ci sont désignées collectivement par « dossier de santé électronique interopérable » (DSEi), ou encore « information de santé connectée ».

Cette information de santé connectée contribue à améliorer l’expérience des patients et des professionnels qui les soignent en réduisant les temps d’attente et les rendez-vous médicaux inutiles. Par conséquent, le réseau de la santé dispose d’une plus grande capacité, les professionnels de la santé peuvent voir davantage de patients et les patients gagnent du temps, ce qui, au bout du compte, mène à une hausse globale de la productivité économique.

Dans la mesure où elle est utilisée actuellement, l’information de santé connectée procure déjà des avantages considérables, et ceux-ci seront encore plus importants à mesure que son adoption prendra de l’ampleur. Voici un aperçu de sa valeur actuelle et potentielle :

  • Économies pour le réseau de la santé de 1 milliard de dollars/année, qui pourraient s’élever à 3,9 milliards de dollars/année
  • Gains de temps pour les professionnels de la santé de 5,9 millions d’heures/année, qui pourraient se chiffrer à 15 millions d’heures/année
  • Gains de temps pour les patients de 18 millions d’heures/année, qui pourraient être amenés à 76 millions d’heures/année
  • Des gains de productivité économique (absences du travail évitées) de 189 millions de dollars/année, qui pourraient totaliser 732 millions de dollars/année

« Les investissements faits par Inforoute et ses partenaires dans les dossiers médicaux électroniques (DME) et les composantes cliniques fondamentales du DSE ont ouvert la voie à l’échange d’information d’un bout à l’autre du spectre de soins, affirme Michael Green, président et chef de la direction d’Inforoute Santé du Canada. Il y a dix ans, seul le quart des médecins de soins primaires utilisaient un DME; aujourd’hui, 85 % d’entre eux le font. Le nombre de cliniciens qui font usage des DSEi a également connu une hausse notable. Nous avons toujours su que cette technologie nous offrirait sa pleine valeur dès que toutes les composantes du DSE seraient interreliées et utilisées par un grand nombre de professionnels de la santé. »

« Grâce aux dossiers de santé électroniques, les professionnels de la santé ont un portait complet du patient, ce qui est particulièrement utile après la transition des soins, explique le Dr Mohamed Alarakhia, médecin de soins primaires et l’un des experts consultés dans le cadre de l’étude. Cette information réduit le temps que je dois passer à reconstituer ce qui s’est produit; je peux donc me concentrer sur le plan de prise en charge du patient et l’aider à rester en bonne santé. »

« L’Étude nous fournit des renseignements très utiles, que nous avons obtenus en appliquant le Cadre d’évaluation des avantages d’Inforoute et une méthode normalisée conçue pour mesurer les effets de la santé numérique, de même qu’en consultant divers experts des soins de santé, précise Simon Hagens, directeur principal des Services d’évaluation d’Inforoute Santé du Canada. Bien que, à son niveau d’utilisation actuelle, l’information de santé connectée procure déjà des avantages notables, nous mettons en relief les facteurs critiques qui permettront d’en accroître l’adoption et, par le fait même, de générer encore plus d’avantages qui profiteront à tous les Canadiens. »

Vous trouverez l’Étude à www.infoway-inforoute.ca/santeconnectee.

À propos d’Inforoute Santé du Canada
Inforoute contribue à améliorer la santé des Canadiens en travaillant avec ses partenaires afin d’accélérer la création, l’adoption et l’utilisation efficace d’outils de santé numériques partout au pays. Par ses investissements, elle aide à améliorer l’accès aux soins, leur qualité et l’efficience des services de santé pour les patients et les cliniciens. Inforoute est une organisation indépendante à but non lucratif, financée par le gouvernement fédéral.

Pour plus d’information :
Karen Schmidt
Directrice, Communications
Inforoute Santé du Canada
Tél. : 416-595-3167

Sara Mohammed
Conseillère en communications
Inforoute Santé du Canada
Tél. : 416-595-3449, poste 3088
Écrivez-nous! 
@Infoway

SOURCE Inforoute Santé du Canada




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique | Revue de presse santé

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


Probiotiques

Les probiotiques : quand, comment et pourquoi les utiliser?


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse santé

Québec accorde 23 millions de plus à la Fondation du Dr Julien