logo Pharmablogue



2017-02-09  |  

L'OMS confirme que la Chine lutte contre le trafic d'organes

Revue de presse santé

L’Organisation mondiale de la Santé a confirmé jeudi que la Chine a pris des mesures pour mettre fin au prélèvement des organes de détenus exécutés, mais qu’il est impossible de savoir ce qui se passe partout au pays.

LONDRES _ Un ancien haut dirigeant chinois a affirmé plus tôt cette semaine, lors d’une conférence sur le trafic d’organes organisée par le Vatican, que Pékin a mis fin à ce programme non éthique, mais plusieurs observateurs demeurent sceptiques.

Un conseiller de l’OMS, le docteur José Ramón NúInez PeIna, a déclaré en entrevue jeudi qu’il a personnellement visité une vingtaine d’hôpitaux chinois l’an dernier, et qu’il croit que le pays cherche à faire mieux. Il a toutefois reconnu que « des choses cachées continuent peut-être à se produire » dans un pays de la taille de la Chine.

M. NúInez PeIna est un expert des produits médicaux d’origine humaine.

Il a dit que l’OMS croit maintenant que l’Égypte et le Sri Lanka sont des pays plus inquiétants au chapitre du prélèvement des organes.




LaPresseCanadienne

Revue de presse santé

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


Probiotiques

Les probiotiques : quand, comment et pourquoi les utiliser?


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse santé

D'autres ambulanciers à Québec et en Estrie débraient à leur tour