logo Pharmablogue



2015-06-23  |  

Massage des enfants d'âge scolaire et préscolaire: un tête-à-tête important!

massage enfant scolaire

De nos jours, le massage des bébés est de plus en plus populaire et avec raison, car les bienfaits sont innombrables. Mais qu’en est-il du massage des enfants d’âge préscolaire ou scolaire? Un peu moins connu, le massage des plus grands est tout aussi important.

Les bébés et les enfants découvrent le monde par le toucher. Selon M. Ashley Montague, chercheur et auteur du livre : « La peau et le toucher », sans le toucher, le sens le plus fondamental, les êtres humains ne pourraient pas survivre. Dès sa naissance, l’enfant se développe physiquement, mentalement, émotionnellement et, jusqu’à ses 12 ans, il est un apprenant kinesthésique. Ainsi, le toucher est indissociable de son développement global. Plus il est introduit tôt, plus des bases solides seront établies, et plus le lien d’attachement avec les parents sera fort. Le toucher est vital, c’est le plus important de nos sens et de toutes les formes de relaxation ; le toucher « par le massage » est celui qui procure la détente la plus complète.

Massage des enfants, un outil de communication

Les enfants vivent beaucoup de stress à la maison comme à l’école, où en plus de performer, un cadre strict et un horaire rigide sont imposés. Nous savons que l’enfant « stressé » éprouve généralement des difficultés à apprendre, peut présenter des troubles de sommeil ou être agressif. Plusieurs enfants ont les muscles tendus, souffrent de douleurs liées à la croissance, de déficit de l’attention ou d’hyperactivité. D’autres encore, sont hypersensibles au bruit, ont une pauvre estime d’eux-mêmes ou présentent des problèmes de coordination ou de motricité.

Bref, pour toutes ces raisons (et bien d’autres), le massage est un outil merveilleux à connaitre et à utiliser à la maison avec les enfants ! Pas besoin d’être un professionnel pour leur prodiguer d’excellents massages. Avec des techniques toutes simples, ce tête-à-tête privilégié avec le parent produira des effets étonnants, rapides, et qui durent dans le temps.

Pour apprendre à masser un enfant, référez-vous au DVD « Le massage des bébés et des enfants, une vague d’amour au bout des doigts »*. Il suffit de quelques minutes avant le souper pour détendre l’enfant survolté au retour de l’école ou d’un maximum de 10 à 15 minutes avant le dodo, pour favoriser un sommeil réparateur. De plus, ces périodes calmes basées sur le toucher deviennent des moments de grande complicité laissant libre cours à une communication saine.

En fonction du temps à la disposition et de l’installation, le massage peut se faire sur les vêtements ou directement sur la peau avec de l’huile**.  Le parent peut débuter par de grands effleurages lents avec une pression ferme sur tout le corps pour apaiser.  Il peut ensuite faire des pétrissages qui sont des manœuvres appliquées sur un groupe musculaire où les mains travaillent en opposition pour produire une compression, un soulèvement et une torsion.  Ces manœuvres relâchent la musculature et la préparent pour les percussions, les manœuvres préférées des enfants! Les percussions sont des mouvements rebondissants, rythmés et alternés effectués avec les doigts, les mains ou les poings. Avec les enfants, on les nomme affectueusement les gouttes de pluie et les couteaux de cuisine!

Pour des douleurs de croissance et des tensions précises, le parent peut effectuer des foulages avec les pouces, soit des mouvements alternés avec une pression suffisante pour déformer la peau.

Échanger les rôles pour que l’enfant masse le parent permet de beaux moments de complicité et de communication. Il place aussi l’enfant dans la position du pourvoyeur de bien-être, ce qui a un effet impressionnant sur son estime de lui-même et sa confiance en lui. Au fil des pratiques, il importe de toujours respecter l’enfant et de le laisser s’exprimer sur ses préférences. 

Voici, pour terminer, une liste de bienfaits que procure le massage sur l’enfant, mais aussi sur la relation parent-enfant.

Les bienfaits du massage chez les enfants :

  • permet d’être plus calme et plus concentré;
  • abaisse le niveau de stress en bloquant le cortisol et en stimulant l’ocytocine, l’hormone du bien-être;
  • sécurise et favorise le sommeil;
  • valorise l’estime de soi, la confiance en soi et en l’autre;
  • augmente la conscience du corps;
  • améliore la gestion des émotions en diminuant l’agressivité;
  • apporte un relâchement musculaire et une diminution des douleurs;
  • stimule le système lymphatique, digestif et cardio-vasculaire.

Les bienfaits du massage sur la relation parent-enfant :

  • consolide le lien d’attachement;
  • développe la confiance et la complicité;
  • crée une communication où chacun est davantage à l’écoute de l’autre;
  • crée un rapprochement pouvant réduire les conflits.

Bon massage!

*Le DVD « Le massage des bébés et des enfants, une vague d’amour au bout des doigts » est disponible en ligne au www.zestedetente.com et dans de nombreux points de vente à travers le Québec.  Consultez la liste sur le site Internet.

**Nous suggérons d’utiliser des huiles de massage neutres biologiques, comme l’huile de riz ou des crèmes de massage aux odeurs qui font rêver comme la gamme des produits Bambino des Soins Corporels l’Herbier qui se décline dans des odeurs comme fleur de pommier, salade de fruits ou cup cake aux fraises.

Par Chrystine Roy,
Propriétaire de Zeste Détente, et massothérapeute agréée et ergothérapeute.

Droits photo : Bertrand Lemeunier photographe




Développement de l'enfant | Massothérapie

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


Probiotiques

Les probiotiques : quand, comment et pourquoi les utiliser?


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse santé

La fumée secondaire serait plus nocive pour les tout petits qu'on l'avait pensé