logo Pharmablogue



2013-10-31  |  

Massothérapie et grossesse : quel massage choisir?

grossesse et massothérapie

Patricia Prazeres, massothérapeute agréée membre de la Fédération québécoise des massothérapeutes, nous a présenté, le mois dernier, la technique de massothérapie Trager. Cette approche tout en douceur, qui allie élongations, bercements et vibrations, est un massage sans douleur parfait pour la femme enceinte. Elle nous explique ici pourquoi.

Pourquoi privilégier le Trager plutôt qu’une autre forme de massage?

Parce que la contre-indication absolue du massage Trager, c’est la douleur…c’est donc parfait pour une femme enceinte qui expérimente une foule de changements et d’inconforts, petits et grands, dans son corps. Bas du dos qui fait mal, jambes lourdes et endolories, changement au niveau du point d’équilibre, nerf sciatique qui coince, et j’en passe. Comme la vertu principale du Trager est de créer de l’espace et de jouer avec le poids du corps, la femme enceinte n’y trouve que des avantages, et les effets bénéfiques durent souvent plusieurs jours.

L’extrême douceur ressentie pendant un Trager convient parfaitement à la femme enceinte et au bébé; il arrive même que ce dernier s’endorme pendant le massage. Les bercements effectués (marque de commerce du Trager) sont souvent très calmants et donnent une pause à la maman qui porte peut-être un ou une petite athlète olympique !

À quel moment de la grossesse peut-on aller se faire masser?

Idéalement à partir du deuxième trimestre. Aucune étude scientifique ne prouve qu’il existe des risques associés au massage pendant les 12 premières semaines, mais, comme il est prouvé qu’il y a plus de rejets embryonnaires lors cette période, mieux vaut prévenir. Peu de gens savent que mère Nature rejette beaucoup plus d’embryons qu’on pourrait le croire; eh oui, la sélection naturelle existe malheureusement aussi chez l’être humain… Plusieurs femmes ont été enceintes sans le savoir, l’embryon ayant été évacué à leur insu. En fait, plus d’une fécondation sur quatre est rejetée. Qu’importe ce fait, comment demander à la mère de ne pas faire un lien avec le massage qu’elle aurait reçu la veille de la perte de son enfant? Personne ne devrait porter ce fardeau émotif et moral; ni la mère, ni le ou la thérapeute. Voilà pourquoi il est important d’avoir pleinement confiance en son massothérapeute, et de vérifier au préalable que ce dernier a l’expérience nécessaire quant à cette clientèle spéciale.

Mon expérience personnelle m’a démontré que c’est davantage à partir de la 24e semaine de grossesse que les besoins se font sentir. Avant cela, le corps de la femme enceinte s’ajuste assez bien aux changements. Par contre, passé le 6e mois, la prise de poids et les changements corporels étant plus grands, le massage devient un outil indéniable au soulagement des désagréments que peut causer une grossesse.

L’implication possible du futur papa

L’un des endroits les plus sollicités chez la femme enceinte est bien sûr le bas du dos. Comme certaines manœuvres en Trager sont assez simples pour être enseignées au futur papa, elles pourront être faites tous les soirs, à raison de deux ou trois minutes par fois, et apporter un grand soulagement à la future maman, en plus de permettre au père de s’impliquer concrètement!

La manœuvre que je préfère est « le porté du bébé ». Elle donne un sentiment de légèreté à la mère et permet au père de connecter avec le bébé. C’est une manœuvre qui demande au père de soulever le ventre de sa conjointe tout en le berçant doucement; pendant quelques instants, il porte le poids de son ventre pour elle. Cette technique peut facilement être faite dans le lit ou à l’aide d’une chaise berçante.

Afin de bien apprendre la manœuvre, le conjoint peut soit venir au bureau du thérapeute, ou bien le thérapeute peut se déplacer chez le couple. Je préfère, pour ma part, me déplacer chez les gens; je peux ainsi leur enseigner les différentes manœuvres dans leur propre environnement, selon leur réalité. C’est un service après-vente très apprécié des clientes!

Voici le commentaire d’une maman ayant expérimenté le Trager

« On n’a pas toujours envie de se faire malaxer les muscles endoloris, juste de les relaxer, et comme souvent on dort mal, ce moment de détente et de bercement est ô combien apprécié! On s’endort même parfois!

Le porté du bébé par papa, et les autres manœuvres apprises, lui permettent de s’impliquer dans la grossesse, et lui de se sentir « utile » quand on ne s’endure plus dans notre corps! Une heure de Trager est plus qu’appréciée, car souvent, ce moment de détente juste à nous ne se reproduira plus avant plusieurs mois après l’arrivée du nouveau-né. Bref, j’ai adoré mes rendez-vous pendant ma grossesse. »

Pourquoi donc s’en priver?

Pour en apprendre davantage, ou pour trouver un thérapeute dans votre région, consultez le www.tragerquebec.com.

Patricia Prazeres
Massothérepeute agréée




Massothérapie

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


Probiotiques

Les probiotiques : quand, comment et pourquoi les utiliser?


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse pharma

Pfizer est plombée par la perte de brevets