logo Pharmablogue



2014-08-13  |  

DD en pharmacie : l'optimisation des transports

transport durable

Approvisionnements, livraisons à domicile, aller-retour des employés et achalandage des clients, la pharmacie est le point central de beaucoup de déplacements.

Non seulement pouvons-nous inciter les autres à mieux se déplacer, mais une pharmacie peut également économiser gros en optimisant ses propres transports…

Un pharmacien propriétaire me disait récemment qu’il songe à ce que son livreur enfile le vélo pour certaines livraisons, et à installer une douche pour motiver ses employés à voyager au boulot activement, que ce soit à la course ou en pédalant. Chapeau, car ce sont ces idées innovatrices et ambitieuses qui m’ont motivé à mon tour à écrire cette chronique.

Rouler ses 3 bosses

Les transports représentent un enjeu qui concerne les 3 piliers du développement durable (DD) : l’environnement, la société et l’économie.

Si l’on associe beaucoup les transports durables à la diminution de problèmes  environnementaux, il faut se rappeler qu’ils ont aussi une incidence importante sur la santé humaine. En 2020, on estime que les blessures causées par les accidents de la circulation seront la troisième cause d’années de vie perdues (décès et handicaps compris), après les maladies cardiaques et la dépression1.

Et optimiser ses transports selon les principes du DD influencera un ensemble de facteurs propres au bon fonctionnement d’une pharmacie, y compris la rentabilité financière. Diminution de la consommation d’essence, optimisation des routes de livraison, cartographie des jours de tombées, synchronisation des déplacements des clients, etc. : appliquer une stratégie en DD à ses transports réduira certes ses émissions de gaz à effet de serre (GES) et la pollution atmosphérique, mais également ses coûts d’opération.

Disons qu’un pharmacien-propriétaire décide d’instaurer un système de covoiturage pour ses employés dans un emplacement mal desservi par le transport collectif. Dans une évaluation en DD, le pharmacien cumulerait plusieurs points! Économies (ponctualité), réductions indirectes de GES, santé au travail et implication dans la communauté. Bien communiquée, l’initiative de covoiturage contribuerait en plus à sensibiliser la communauté au DD, et du coup à améliorer son image.

Des initiatives qui font du chemin

L’enjeu du transport durable est un bon exemple de campagne d’information qui s’arrimerait parfaitement avec la mission du pharmacien. En effet, transport durable ne signifie pas uniquement moteurs électriques et voitures hybrides! Quand on parle de transport durable, on parle aussi de transport collectif – l’autobus et le covoiturage – et de transport « actif » – essentiellement la marche et le vélo. Les études démontrent que nous aurons un plus faible risque d’obésité et de maladies cardio-vasculaires si l’on utilise l’autobus et si l’on marche un peu plus que les usagers réguliers de l’automobile. Un aller-retour à la pharmacie en transport en commun permet d’effectuer en moyenne 2500 pas par jour. C’est le quart de l’activité physique quotidienne que conseille Santé Canada (on suggère 30 minutes d’activité physique chaque jour), et ce, seulement en se rendant à l’arrêt d’autobus. Imaginons la différence en nombre de pas pour un aller-retour à la marche!

Établir son plan d’action

J’ai eu l’opportunité d’accompagner une pharmacie dans l’optimisation complète de ses transports : analyse du type de véhicule de livraison, revue des moments de tombées, stratégies afin de diminuer le nombre de livraisons, etc. Nous prévoyons prochainement former les employés à l’écoconduite, et implanter un système de covoiturage. Voici un échantillon de questions à se poser afin d’établir un plan d’action performant :

  • Savez-vous quel est le kilométrage annuel de votre voiture de livraison ?
  • Savez-vous quelles sont vos dépenses liées à l’achat du véhicule, à ses frais d’entretien, à la consommation d’essence et au salaire de votre livreur ?
  • Quelle est la « cartographie » de vos livraisons, les pertes d’efficacité, le taux de livraisons redondantes (erreurs, oublis, etc.) ?
  • Quels sont les besoins de vos employés en terme de transports, leurs habitudes de déplacements ? Et ceux des clients ?

Lorsque vous aurez en main ces informations, vous serez en mesure de mieux gérer vos transports, tant directement qu’indirectement. Définir son plan d’action afin d’optimiser ses transports peut sembler complexe, mais c’est réalisable avec de la volonté et de la rigueur. Votre pharmacie peut rouler mieux !

Quelques exemples d’initiatives

  • Participer à la « Semaine des transports collectifs » et à la journée « En ville sans ma voiture ».
  • Demander aux fournisseurs d’éteindre leurs moteurs lorsqu’ils livrent les produits en magasin et privilégiez ceux qui ont des parcours de livraison locaux. 
  • Opter pour des véhicules de livraison écoénergétiques, en fonction de vos besoins.
  • Former les livreurs à l’écoconduite. On évitera par exemple les accélérations rapides et l’on ne laissera pas tourner un moteur au ralenti.
  • Installer des douches pour les employés. Ils seront plus enclins à venir travailler activement.
  • Sensibiliser les clients à l’importance du transport actif.

Par Marc-André Mailhot
Pharmacien de profession et fondateur de Maillon Vert


1. AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL. Le transport urbain, une question de santé. Rapport annuel 2006 sur la santé de la population, 2006, 132 p., [En ligne]. http://publications.santemontreal.qc.ca/uploads/tx_asssmpublications/2-89494-491-8.pdf (Consulté le 11 septembre 2013)




Développement durable | Gestion en pharmacie

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


Probiotiques

Les probiotiques : quand, comment et pourquoi les utiliser?


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Travailleur social

Le travailleur social : la solution?