logo Pharmablogue



2012-11-01  |  

Pharmacien propriétaire en devenir?

Vous désirez vous lancer en affaire? Vous ne savez pas réellement ce que cela implique? Vous voulez mettre vos talents d’entrepreneur à profit et vivre de nouveaux défis? Julien Bureau, jeune pharmacien propriétaire, a osé faire le grand saut. Comment y est-il arrivé? Il partage son histoire avec nous.

« Je savais depuis toujours que c’était ce que je voulais faire! »

Julien Bureau est un jeune pharmacien propriétaire. Diplômé de l’université en pharmacie en août 2009, il travaille depuis à la même pharmacie où il a fait ses débuts et où il a fait ses preuves dans le milieu. Pour Julien Bureau, devenir pharmacien propriétaire était la suite logique des choses. La persévérance et la volonté l’ont guidé pour parvenir à ses fins. Il nous raconte : « Je savais depuis toujours que c’était ce que je voulais faire! Pour moi, il n’y avait pas d’autres options. » Depuis ses débuts en pharmacie, Julien a de l’admiration et un profond respect pour ses collègues propriétaires. En fait, c’est principalement le style de vie qui l’intéresse. Petit à petit, il songe donc à s’associer ou bien à acheter quelque chose. « Je regardais autour pour m’associer à un groupe de pharmaciens. Croyant que j’allais quitter la pharmacie où je travaillais, mes collègues propriétaires ont donc accepté de léguer une partie de leurs actions. J’ai évidemment sauté sur l’occasion! » Pour Julien, les avantages d’être pharmacien propriétaire concernent avant tout son style de vie, son indépendance : « J’adore avoir l’impression de travailler pour moi-même. En effet, c’est beaucoup plus motivant de travailler pour soi. J’y trouve une grande satisfaction au quotidien! »

 

Porter le chapeau de gestionnaire

Évidemment, devenir pharmacien propriétaire demande un peu plus d’implication. Julien nous avoue devoir en faire plus qu’un pharmacien salarié. « C’est certain que les gens s’attendent à ce qu’on soit plus présent, à ce qu’on aille un peu plus loin dans nos fonctions, que ce soit dans le domaine clinique ou bien relationnel, et c’est tout à fait normal! » Toutefois, Julien se trouve privilégié puisque la gestion ne fait pas partie de ses tâches principales, ce qui lui permet de se concentrer davantage sur l’aspect clinique du travail. Il explique : « Je travaille dans une très grande pharmacie où il y a beaucoup d’employés. Heureusement, nous avons une gérante qui est très impliquée dans la gestion des ressources humaines. Nous lui avons en quelque sorte délégué cette tâche qui, on le sait bien, est souvent un véritable casse-tête! Cela nous libère d’un poids immense! » À ce sujet, Julien nous partage un conseil pertinent pour les futurs propriétaires : « Les pharmaciens propriétaires devraient tous se doter d’un gérant, mais aussi d’un gestionnaire en ressources humaines des plus fiables! Il est difficile pour nous d’assumer une telle responsabilité, en plus de nos tâches quotidiennes. Il ne faut pas courir à sa perte! Il faut savoir déléguer! »

 

De nombreux défis… et du pain sur la planche!

Outre la gestion des ressources humaines, Julien nous fait part du manque de formation par rapport à l’administration : « On a toutes sortes de questions et nos connaissances sont quelquefois insuffisantes. Il est primordial de s’entourer de gens de confiance qui seront en mesure de bien nous conseiller. Ainsi, s’entourer de pharmaciens propriétaires d’expérience peut être un réel avantage! »  Enfin, être pharmacien propriétaire n’est pas de tout repos. Selon lui, il est toutefois nécessaire de trouver un équilibre dans sa vie personnelle malgré ces grandes responsabilités professionnelles : « J’avouerais que les débuts sont plus difficiles. Il faut être conscient de ce qui nous attend parce qu’il faut composer avec cette réalité et certaines contraintes, évidemment. » Julien croit cependant qu’il faut savoir reconnaitre ses limites et se respecter. Pour lui, ce n’est pas humain de travailler 60 heures par semaine. Avoir du temps pour soi est, nous dit-il, une nécessité : « C’est ce qui nous permet de garder les deux pieds sur terre! »

 

Des conseils pour des pharmaciens propriétaires en devenir?

« Avant toute chose, il faut être extrêmement bien renseigné avant de prendre la décision de devenir propriétaire. Il est essentiel de peser le pour et le contre, de connaître les points positifs et négatifs de notre projet avant de se lancer en affaire. » Julien insiste sur l’importance de poser une multitude de questions. Pour lui, il ne fait aucun doute que les gens les mieux placés pour répondre à des pharmaciens sont des pharmaciens œuvrant dans le milieu. Enfin, il nous avoue que l’essentiel est de bien se connaître soi-même et de se diriger vers une bannière à son image : « Il faut se respecter et savoir ce que l’on veut. »

 

Par Noémie Desbois Mackenzie




Gestion en pharmacie

Close comments
1 commentaire

Philippe Tremblay

01-11-2012

Félicitations Julien, un super article qui donne le goût de devenir pharmacien propriétaire!



Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


Probiotiques

Les probiotiques : quand, comment et pourquoi les utiliser?


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Découvrons la pédiatrie sociale