logo Pharmablogue



2018-05-24  |  

Prometic présente de nouvelles données cliniques sur le PBI-4050 pour le traitement de la fibrose pulmonaire idiopathique

Revue de presse pharmaceutique

Prometic Sciences de la Vie Inc. (« Prometic ») a annoncé aujourd’hui une présentation orale de nouvelles données cliniques évaluant l’effet de son principal médicament candidat à base de petite molécule, le PBI-4050, sur les biomarqueurs sanguins pour le traitement de la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) à la conférence internationale 2018 de la Société thoracique américaine (ATS).

LAVAL, QC, le 22 mai 2018 /CNW Telbec/ – Quatre (4) présentations additionnelles d’affiches sur le PBI-4050 ainsi que sur le principal médicament candidat dérivé du plasma de la Société, le RyplazimMC (plasminogène) ont aussi été présentées lors de la conférence.

« Notre évaluation des effets du PBI-4050 sur les biomarqueurs sanguins liés au processus fibrotique chez les patients atteints de FPI a démontré l’impact positif que le médicament candidat a sur les voies anti-fibrotiques », a dit Lyne Gagnon, PhD., Vice-présidente R et D préclinique de Prometic. « Ces données récentes ont démontré que le PBI-4050 était bien toléré lorsqu’administré seul ou en combinaison avec le nintedanib ou pirfenidone, deux (2) traitements approuvés pour la FPI. De plus, le PBI-4050 administré seul ou en combinaison avec le nintedanib, s’est montré prometteur en arrêtant le déclin de la fonction pulmonaire, ce que les traitements actuels n’ont pas été en mesure d’accomplir ».

Selon Pierre Laurin, Président et chef de la direction de Prometic, « Les données générées jusqu’à présent ont démontré le potentiel de PBI-4050 à s’attaquer à des maladies fibrotiques débilitantes telle que la FPI. Les données présentées cette année à la conférence ATS renforce encore plus notre confiance que le PBI-4050 et le RyplazimMC (plasminogène) sont bien positionnés pour traiter le spectre complet de la condition FPI. Nous anticipons avec plaisir continuer le développement clinique de ces deux (2) médicaments candidats prometteurs ciblant les besoins non comblés significatifs des patients atteints de FPI ».

La présentation orale intitulée: « Evaluation of the effect of PBI-4050 Alone or in Combination with Pirfenidone or Nintedanib on Blood Biomarkers Linked to the Fibrotic Process in IPF Patients, » a été présentée par la Dr Gagnon. Les données présentées comprenaient:

  • Le PBI-4050 a augmenté de façon significative les niveaux de biomarqueurs reconnus pour avoir des effets anti-fibrotiques. Suite à 12 semaines de traitement, le PBI-4050 a augmenté les niveaux de IL-9, reconnu pour son activité anti-fibrotique, par 35 % (p<0.05); et MIP-1β, pour lequel une augmentation peut refléter un changement dans l’équilibre entre un environnement profibrotique et anti-inflammatoire, de guérison de lésion par 11 % (p<0.05).
  • Le PBI-4050 a positivement affecté le IL-1Ra, qui pourrait avoir un rôle protecteur dans les maladies fibrotiques, par 98 % (p=0.08).
  • La combinaison du PBI-4050 et du nintedanib a significativement diminué les niveaux de CCL-18 par 10 % (p<0.01). Le CCL-18 est un marqueur connu de sévérité de maladie et des niveaux élevés dans le sérum sont associés à un haut degré de risque de progression de la maladie. Les patients qui ont répondu au traitement à l’aide du PBI-4050 avaient des niveaux de plasminogène significativement plus élevé dans le sérum, indiquant l’importance du plasminogène dans la FPI.

Des données clés présentées dans quatre (4) affiches additionnelles intitulées: « PBI-4050, a Novel First-in-Class Agent, Improves Hypoxia/Sugen Induced Pulmonary Arterial Hypertension in Rats, » « PBI-4050 Therapy Selectively Improves Pulmonary Hypertension, Lung Remodeling and Right Ventricular Function in Heart Failure with Reduced Ejection Fraction, » « PBI-4050, a Novel First-in-Class Antifibrotic Agent, Improves Pulmonary Hypertension and Fibrosis, as Well as Right Ventricular Hypertrophy and Fibrosis in Monocrotaline-Treated Rats, » and « Plasminogen Reduces Lung Fibrosis in the Bleomycin-Induced Lung Fibrosis Model, » comprenaient:

  • Dans un modèle d’hypertension artérielle pulmonaire chez le rat (HAP), le PBI-4050, a démontré une forte efficacité en améliorant la sévérité de l’HAP. Le PBI-4050 a démontré un profil d’efficacité différent lorsque comparé au traitement standard, sildenafil, supportant ainsi le possible avantage d’une thérapie combinée;
  • Dans un modèle d’hypertension pulmonaire chez le rat, le PBI-4050 a bien fait en tant que traitement potentiel pour le groupe d’hypertension pulmonaire de type II en réduisant la fibrose pulmonaire et le remodelage;
  • Dans un modèle d’hypertension pulmonaire différent chez le rat, le PBI-4050 a démontré une efficacité supérieure pour l’hypertension pulmonaire, l’hypertrophie ventriculaire droite, la fibrose ventriculaire droite et la fibrose pulmonaire interstitielle, comparativement au sildenafil;
  • Dans un modèle murin de fibrose pulmonaire, le plasminogène a diminué la fibrose et les marqueurs fibrotiques, démontrant son potentiel comme traitement pour la FPI.

À propos de la fibrose pulmonaire idiopathique et exacerbation aiguë

La fibrose pulmonaire idiopathique est une maladie chronique dévastatrice et ultimement fatale caractérisée par une diminution progressive de la fonction pulmonaire. C’est un type de maladie pulmonaire interstitielle spécifique dans laquelle les petits sacs d’air des poumons, connus sous le nom d’alvéoles, sont remplacés graduellement par des tissus fibreux (cicatriciels) et est la cause d’une dyspnée s’aggravant (souffle court). La FPI est habituellement associée à un faible pronostique. Le terme idiopathique est utilisé puisque la cause de la fibrose pulmonaire demeure inconnue. La FPI se produit habituellement chez des adultes de 50 à 70 ans, particulièrement chez les fumeurs et est plus fréquente chez les hommes. La FPI affecte environ 130 000 personnes aux États-Unis, dont environ 48 000 nouveaux cas diagnostiqués annuellement. Approximativement 40 000 personnes décèdent chaque année de la FPI, soit environ le même nombre que pour le cancer du sein. Le taux de mortalité après cinq (5) ans chez les patients atteints de FPI est estimé à environ 50 % à 70 %. L’exacerbation aiguë de la FPI est définie comme une accélération soudaine de la maladie ou une lésion idiopathique aiguë affectant les tissus pulmonaires endommagés et menant à une diminution significative de la fonction pulmonaire. L’exacerbation aiguë FPI est associée à un taux de mortalité aussi élevé que 85 % avec une période de survie moyenne de 3 à 13 jours.

À propos du processus fibrotique

La fibrose est caractérisée par l’accumulation excessive de matrice extracellulaire dans les tissus endommagés ou inflammés et est la conséquence pathologique commune de plusieurs maladies inflammatoires et métaboliques. De nombreuses conditions cliniques peuvent mener à la fibrose et la défaillance fonctionnelle d’un ou des organes; dans plusieurs pathologies, une inflammation aiguë ou persistante est cruciale dans la promotion d’une réponse fibrotique. La production de diverses cytokines profibrotiques et facteurs de croissance par des cellules inflammatoires résultent dans le recrutement et l’activation des myofibroblastes responsables de la production de la matrice extracellulaire. Il existe présentement un fort besoin pour des thérapies pouvant cibler efficacement les voies pathophysiologiques impliqués dans la fibrose. Le PBI-4050, un ligand synthétique du GPR40 et GPR84, agit sur les cellules impliquées (macrophages, fibroblastes et cellules épithéliales) dans la voie fibrotique. De plus, le PBI-4050 réduit la fibrose dans les modèles précliniques de fibrose rénale, pulmonaire, cardiaque, hépatique, pancréatique et de la peau. Le GPR40 et GPR84 sont tous deux modulés dans les modèles de maladies fibrotiques et les souris ayant une délétion du GPR40 démontrent une augmentation de la fibrose interstitielle rénale en réponse à l’ischémie, l’obstruction urétérale unilatérale et la néphropathie induite par l’adénine, tandis que les souris déficientes en GPR84 démontrent une fibrose rénale diminuée dans le modèle de néphropathie induite par l’adénine.

À propos du PBI-4050

Le PBI-4050 est un médicament candidat oralement actif avec un excellent profil d’innocuité et une efficacité démontrée dans plusieurs modèles précliniques de fibrose affectant différents organes dont les poumons, le foie, le cœur, les reins et le pancréas. Les effets du PBI-4050 démontrés dans les modèles précliniques ont été reproduits dans des études de phase 2 dans la FPI, le syndrome métabolique et diabète de type 2 et syndrome d’Alström. Le PBI-4050 débute des études pivots de phase 3 contrôlées contre placebo pour le traitement de la FPI et a déjà débuté des études contrôlées contre placebo de phase 2 chez les patients atteints du syndrome métabolique et diabète de type 2.

À propos du plasminogène

Le plasminogène est une protéine qui est synthétisée par le foie et qui circule dans le sang. La plasmine provient de l’activation du plasminogène, elle est une composante enzymatique du système fibrinolytique et la principale enzyme impliquée dans la dissolution de caillots et la désobstruction de fibrine extravasée. Le plasminogène est donc fortement impliqué dans la guérison de blessure, migration cellulaire, remodelage des tissus, angiogenèse et embryogenèse.

À propos de Prometic Sciences de la Vie Inc.
Prometic est une société biopharmaceutique qui dispose de deux plateformes de découverte de médicaments axées sur les besoins médicaux non comblés. La première plateforme, celle des produits thérapeutiques à base de petites molécules, fait suite à la découverte de deux récepteurs qui, à notre avis, sont à la base du processus de guérison au sein de l’organisme, c’est-à-dire qu’ils favorisent la régénération des tissus et la cicatrisation des lésions plutôt que la fibrose. Les essais cliniques pivots de phase 3 portant sur le traitement de la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) devraient commencer pour l’un des principaux médicaments candidats de cette plateforme, le PBI 4050. La seconde plateforme de découverte et de mise au point de médicaments est celle des produits thérapeutiques dérivés du plasma; elle tire profit de l’expertise de Prometic dans les technologies de bioséparation permettant d’isoler et de purifier des agents biopharmaceutiques à partir du plasma humain. Le principal objectif de la Société à l’égard de cette deuxième plateforme est de répondre à des besoins médicaux non comblés au moyen de protéines thérapeutiques qui ne sont actuellement pas accessibles sur le marché, comme le plasminogène (humain) RyplazimMC. La Société tire aussi parti du taux supérieur de récupération éventuel de cette plateforme pour faire progresser des produits thérapeutiques reconnus, comme l’immunoglobuline intraveineuse (IgIV). En outre, la Société continue de solidifier sont approvisionnement en plasma par la conclusion de contrats avec des tiers et l’accroissement de ses propres activités de collecte de plasma afin de répondre à ses besoins en matière de transformation du plasma. De plus, la Société met ses technologies exclusives de bioséparation à la disposition des sociétés pharmaceutiques qui produisent des agents biopharmaceutiques n’entrant pas en concurrence avec ses propres produits. Reconnue comme un chef de file en bioséparation, la Société encaisse des revenus grâce à la vente de produits de chromatographie d’affinité, ces revenus lui permettant de compenser le coût de ses propres investissements en recherche et développement.

Ayant son siège social à Laval (Québec) Canada, la Société dispose d’installations de recherche et développement au Canada, au Royaume-Uni et aux États-Unis ainsi que d’installations de fabrication au Canada et à l’île de Man; ses activités commerciales et de développement des affaires se déroulent au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Asie.

Énoncés prospectifs
Le présent communiqué renferme des énoncés prospectifs sur les objectifs, les stratégies et les activités de Prometic. Ces énoncés prospectifs sont assujettis à certains risques et incertitudes. Ces énoncés sont de nature « prospective » puisqu’ils sont fondés sur nos attentes présentes à l’égard des marchés dans lesquels nous exerçons nos activités et sur diverses estimations et hypothèses. Les événements ou les résultats réels sont susceptibles de différer considérablement de ceux prévus dans le cadre des énoncés prospectifs si des risques connus ou inconnus affectent nos activités ou si nos estimations ou nos hypothèses s’avèrent inexactes. Ces risques, estimations et hypothèses portent notamment sur la capacité de Prometic d’assurer le développement, la fabrication et la commercialisation de produits pharmaceutiques à valeur ajoutée et d’obtenir des contrats relatifs à ses produits et services, la disponibilité de ressources financières et autres pour compléter des projets de recherche et développement, le succès et la durée d’études cliniques, la capacité de Prometic de se prévaloir d’occasions d’affaires dans l’industrie pharmaceutique, les incertitudes liées au processus de réglementation et tout changement du contexte économique. Vous trouverez une analyse plus exhaustive des risques qui pourraient faire en sorte que les évènements ou résultats réels diffèrent de nos attentes présentes de façon importante dans la notice annuelle de Prometic pour l’année terminée le 31 décembre 2017, sous la rubrique « Risques et incertitudes reliés aux activités de Prometic ». Par conséquent, nous ne pouvons garantir la réalisation des énoncés prospectifs. Par ailleurs, nous ne nous engageons aucunement à mettre à jour ces énoncés prospectifs, même si de nouveaux renseignements devenaient disponibles, à la suite d’événements futurs ou pour toute autre raison, à moins d’y être tenus en vertu des lois et règlements applicables aux valeurs mobilières. Tous les montants sont en dollars canadiens sauf si précisé autrement.

SOURCE ProMetic Sciences de la Vie Inc.




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


Probiotiques

Les probiotiques : quand, comment et pourquoi les utiliser?


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse pharmaceutique

Distribution du cannabis thérapeutique - L'AQPP présente sa position (...)