logo Pharmablogue



2016-03-06  |  

Quand référer en massothérapie? (2 de 2)

massothérapie

La FQM vous présente un second texte s’adressant aux professionnels de la santé qui désirent savoir quand référer son patient à un massothérapeute. 

Les soins liés au massage

La massothérapie est efficace en prévention comme nous l’avons vu dans notre article précédent sur les apports du massage préventif. Elle l’est également en soins, que ce soit directement ou en accompagnement de traitements médicaux. Et tout le monde, à tout âge, peut profiter de ses bienfaits.

La massothérapie apaise et calme les enfants. Pratiquée dès leur plus jeune âge, elle améliore leur développement et réduit leur agitation. Cette spécificité la rend particulièrement intéressante auprès des enfants hyperactifs. Réalisée par un massothérapeute habitué à la jeune population, elle jugule le déficit d’attention, le comportement désordonné et impulsif, et aide l’enfant à mieux se concentrer.

Contre le mal-être adolescent

Passée l’enfance, vient la période délicate de l’adolescence pendant laquelle le corps évolue. Ces changements peuvent être source d’angoisse, voire de dépression dans un environnement peu équilibré. Fausse image du corps, éveil de la sexualité et modifications dans sa relation à l’autre ; l’adolescent a parfois des troubles alimentaires (anorexie, boulimie,etc.). La massothérapie peut aider à reprendre le contrôle sur le corps mouvant et changeant, à mieux appréhender les sensations nouvelles et à s’accepter.

Face à l’anxiété, à la constipation, aux troubles du sommeil

Les ados ne sont pas les seuls à profiter des bienfaits de la massothérapie. Elle a des effets positifs multiples sur le fonctionnement de tout l’organisme. Elle augmente la capacité respiratoire, renforce le système immunitaire, améliore la circulation sanguine et lymphatique, bonifie la santé de la peau, etc.

La massothérapie simplifie donc la vie quotidienne de nombreuses populations, telles les personnes âgées pour lesquelles le thérapeute s’emploie à garder la mobilité de leur épaule, par exemple. Pour les personnes ayant une déficience mentale, souffrant d’autisme ou ayant un handicap visuel, elle diminue l’anxiété. Elle aide les personnes rencontrant des difficultés à procréer et aussi les personnes souffrant de troubles du sommeil à créer les conditions favorables à l’endormissement et à la venue d’un sommeil réparateur. Par des techniques appropriées, notamment des étirements et des mouvements effectués au niveau des hanches, la massothérapie améliore le transit digestif et réduit ainsi la constipation.

Au chevet des sportifs

Le sportif, qu’il soit jeune ou adulte, rencontre souvent la souffrance physique que la massothérapie s’emploie à atténuer. Ainsi, après les efforts, les massages augmentent l’élimination de l’acide lactique et des toxines, facilitant la récupération des muscles. En cas de blessure, ils contribuent à réduire l’œdème et à soulager l’articulation lorsque les ligaments sont abîmés ou déchirés (entorse) ou lorsque la bourse séreuse entourant le tendon est inflammée (bursite). La massothérapie peut aussi réduire la tension présente dans les tendons ou agir sur l’hydratation et la nutrition des muscles conduisant à des tendinites ou à des épicondylites.

Une question de posture

Lorsqu’il est touché à un bras ou à une jambe, à une épaule ou à un genou, un blessé a tendance à compenser la gêne occasionnée par la douleur par une sollicitation accrue de son autre membre ou articulation. Ce contrebalancement peut entraîner des troubles de la posture. « L’action de la massothérapie est alors d’entraver l’apparition de complications plus importantes et d’enlever les pressions liées à la mauvaise posture », indique Chantal Houle, masso-kinésithérapeute agréée depuis 2002.

Avec la même idée, les travailleurs pratiquant des gestes répétitifs et souffrant de douleurs associées pourront également profiter des bienfaits de la massothérapie.

Le bout du tunnel carpien

Les personnes atteintes du syndrome du tunnel carpien trouvent un répit dans les massages. Ceux-ci soulagent des symptômes, notamment en réduisant les douleurs dans les avant-bras et les mains qui surviennent la nuit, et ils retardent ainsi l’opération chirurgicale. Si celle-ci s’avère obligatoire, la massothérapie procurera une décontraction accélérant la récupération.

Contre les douleurs chroniques et arthritiques

Au registre des douleurs chroniques que la massothérapie aide à soulager, la fibromyalgie se caractérise par un état douloureux musculaire chronique étendu ou localisé à certaines régions du corps ainsi que par une asthénie, une grande fatigue persistante, pouvant devenir invalidante. « Seule contre-indication, le massothérapeute doit respecter le patient et adapter son massage à son état », prévient Chantal Houle. De la même façon, la massothérapie pourra apaiser les douleurs des personnes souffrant de certaines formes d’arthrite.

Auprès des malades du cancer

Les personnes atteintes de cancer constatent également l’intérêt des soins de massothérapie, à condition que soient prises en compte certaines contre-indications. « Il faut tout faire pour alléger ces douleurs associées au diagnostic et au traitement du cancer. Dans cette optique, la massothérapie est une approche établie qui améliore significativement la qualité de vie des personnes atteintes de cancer », témoigne avec conviction le Dr Pierre Audet-Lapointe auprès de la Fondation québécoise de la massothérapie (FQM). Grâce aux effets physiologiques et psychologiques du massage, la massothérapie aide en effet à atténuer les symptômes associés à la maladie, tels que la douleur, la fatigue, la nausée, l’anxiété et la dépression.

En complément de traitements médicaux

Plus généralement, les personnes ayant un traitement médicamenteux peuvent se tourner vers la massothérapie. Il y aura toutefois certaines précautions à prendre pour les diabétiques, le massage pouvant influer sur le taux d’insuline, et pour les patients prenant des anti-inflammatoires. « S’il le juge nécessaire à l’amélioration de l’état de santé de son client, le massothérapeute se doit de recommander ou de suggérer un autre professionnel de santé », précise Chantal Houle.

Des bénéfices globaux

Comme on l’a vu, le massage a de nombreux effets positifs sur le fonctionnement de l’organisme, mais la massothérapie va plus loin et propose une approche alternative permettant une prise en charge globale de la personne. « Le bien-être physique ne sera pas le seul gain et en « raccrochant la tête et le corps », le massage provoque aussi des effets sur les plans psychologique et émotionnel », indique en conclusion la masso-kinésithérapeute.

Par la Fédération québécoise des massothérapeutes (FQM)




Massothérapie

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


Probiotiques

Les probiotiques : quand, comment et pourquoi les utiliser?


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse santé

Deux boissons énergisantes par jour nuiraient au coeur