logo Pharmablogue



2017-01-31  |  

Quoi manger pour aider à la dépression saisonnière?

Dépression saisonnière

La dépression saisonnière affecte un grand nombre de personnes, dont beaucoup de femmes, et ce souvent dû au manque de luminosité, caractéristique des mois d’hiver en Amérique du Nord. La dépression saisonnière peut prendre plusieurs formes, de la fatigue à l’humeur maussade, pouvant même aller jusqu’aux symptômes plus sévères de dépression.

Heureusement, il existe des solutions pour aider à diminuer et gérer les symptômes de la dépression saisonnière, dont l’alimentation.

Voici quelques aliments et suppléments à intégrer au quotidien pour amoindrir les symptômes de dépression saisonnière.

Plus d’oméga-3

Les acides gras oméga-3 ont démontré avoir un impact direct sur l’humeur et la dépression. Ajouter un supplément d’oméga-3 riche en EPA (plus que DHA) à son régime aiderait à contrôler ou à diminuer les symptômes de dépression saisonnière. Il est aussi recommandé de consommer des aliments riches en oméga-3 comme les poissons gras tels que le saumon, la truite, le thon, le maquereau et les sardines ainsi que les graines de lin, les graines de citrouilles et les graines de chia.

Plus de vitamine D

Il semblerait y avoir corrélation entre une carence en vitamine D et la dépression saisonnière. En effet, en hiver, les rayons du soleil sont moins puissants et permettent moins de développer la vitamine D par la peau. Il est ainsi recommandé chez l’adulte d’ajouter un supplément de vitamine D de 1000 à 2000 UI par jour, étant donné qu’il est plus difficile d’atteindre cette cible via la consommation d’aliments.

Plus de vitamine B12

Les œufs sont reconnus comme étant riches en vitamine B12, une vitamine essentielle au contrôle de l’humeur. Effectivement, des carences en vitamine B12 pourraient exacerber des symptômes de dépression. Consommer une alimentation riche en B12 aiderait donc à diminuer les risques ou les symptômes de dépression saisonnière. Il est donc recommandé de consommer des aliments riches en vitamine B12 tous les jours comme les œufs, bien sûr, mais aussi les huîtres, le crabe, le thon, le saumon, la truite, la levure alimentaire et la viande.

Moins de caféine

Il est reconnu que la caféine peut avoir un effet sur les hormones, dont le cortisol : hormone de stress. La caféine aggrave également le contrôle de la glycémie, et lorsqu’elle est combinée avec du sucre, provoque des pics de sucre dans le sang qui causent un stress au corps et au cerveau. Bref, il est reconnu que les personnes souffrant d’anxiété, d’humeur dépressive ou de dépression ont tout intérêt à éliminer complètement la caféine.

Moins de sucre ajouté

Le sucre ajouté est partout: dans les céréales, les yogourts, le pain, la sauce à spaghetti, la confiture, le ketchup, et j’en passe… La plupart des adultes consomment trop de sucre ajouté, et ce dernier a un impact direct sur la santé globale. Les pics rapides de sucre dans le sang génèrent un état d’euphorie, suivi d’un état de fatigue et d’humeur dépressive. Il est également reconnu que le sucre raffiné et les glucides raffinés (c’est-à-dire le pain blanc, les pâtes, le riz et la plupart des aliments transformés) utilisent les vitamines du groupe B pour les métaboliser en énergie. Ainsi, une grande consommation de sucre engendre une déplétion des vitamines du groupe B, vitamines liées à l’humeur (on se souvient de la vitamine B12).

Ah… et un peu de chocolat!

En plus de faire du bien au moral, le chocolat noir (75 % et plus de cacao) est riche en magnésium et en antioxydants. Un petit morceau de chocolat peut aider à stimuler la production de sérotonine dans le cerveau tout en réduisant le cortisol. Croquer un petit morceau de chocolat tous les jours est donc une bonne façon de se faire plaisir et de contribuer, dans le cadre de saines habitudes de vie, à un meilleur contrôle des symptômes de dépression saisonnière.

Bref, une alimentation saine – riche en fruits et en légumes, en oméga-3, en vitamine D, faible en sucre et en caféine – sera une alliée de taille pour nous aider à passer au travers des durs mois de l’hiver, en plus de nous aider à maintenir un bon état de santé général.

Par Alexandra Leduc
Nutritionniste-diététiste et auteure de plusieurs livres, dont :
Cuisine CampingCuisine 5 ingrédients et, son plus récent, Les desserts – Dans la cuisine d’Alexe




Actualités | Nutrition  | Sport et santé

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


Probiotiques

Les probiotiques : quand, comment et pourquoi les utiliser?


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

arthrose

L’arthrose, maladie dégénérative des articulations