logo Pharmablogue



2012-11-08  |  

Rubrique : Métier non traditionnel

Et si la profession ATP ne consistait pas seulement à travailler du matin au soir dans le milieu hospitalier ou le milieu communautaire? Effectivement, la formation d’assistant technique en pharmacie peut offrir différentes opportunités de travail non traditionnel. Lisez les rubriques «Métiers non traditionnels»  et vous pourriez être surpris… et inspirés!

 

Nous posons, en rafale, cinq questions à Jonathan, un chef assistant technique en pharmacie – coordonnateur pour qu’il nous parle de son «métier non traditionnel»!

 

1)      Jonathan, quel est ton emploi actuel et en quoi consiste-t-il?

Je suis chef assistant technique en pharmacie. Mon travail consiste à coordonner le travail de sept chefs d’équipe, qui eux sont responsables de la distribution de médicaments dans plusieurs résidences de personnes âgées. Ces médicaments sont acheminés à plusieurs milliers de personnes, partout au Québec. Comme je suis responsable de la coordination, je m’assure de l’efficacité de la chaîne de production, c’est-à-dire de la réception des ordonnances en pharmacie, jusqu’à ce que le client ait ses médicaments en main.

 

2)      À quoi ressemble une journée au travail?

Le matin

 Le quotidien n’est pas banal! Tous les matins, je lis mes nombreux courriels. Je reçois une information complète et détaillée sur les évènements de la veille, incluant les moindres problèmes reliés à la livraison au sein des résidences, les nombreuses difficultés reliées au transport, aux embouteillages, les statistiques de livraison, etc.

 

L’après-midi

 Une fois que l’information est assimilée et bien gérée, je planifie des réunions. Je dois m’assurer que tous les chefs sont bien encadrés et qu’ils ne manquent de rien pour qu’ils commencent leur journée dans chacun des départements. Je vérifie ensuite la charge de travail qui nous attend. Je dois voir combien de prescriptions doivent être traitées à l’heure afin de maintenir une cadence appropriée.  

 

En fin de journée 

Ce n’est pas encore le temps de chômer! Je m’installe maintenant dans le département d’ordonnance et je m’assure que tout fonctionne correctement, que toutes les ordonnances seront prêtes pour l’heure prévue. Une fois l’heure de tombée venue, on doit s’assurer que tout y est, que tout est en place pour livrer les ordonnances sur notre grand territoire.

 

3)      Quelles sont les qualités que l’on doit posséder pour être à l’aise dans ce poste?

 D’abord, il faut détenir des aptitudes de communication. C’est essentiel lorsqu’on gère du personnel! Ensuite, il faut connaître le processus de prescription, qui peut sembler très long et laborieux, mais qui est ô combien nécessaire. Enfin, il faut avoir du leadership! Je m’assure que les chefs d’équipe ont tous les outils pour faire leur travail correctement. Je règle les conflits pour leur permettre de se concentrer sur leurs tâches. Ce n’est pas un poste de tout repos, mais je m’épanouis dans mes fonctions!

 

4)      Quels sont les défis auxquels tu es confronté au quotidien?

Je dirais que les relations interpersonnelles sont un défi de taille. En tant que coordonnateur, je dois m’entendre avec tout le monde et faire valoir le point de vue de tous. Ce n’est pas une mince affaire! C’est un très beau défi parce qu’il y a plusieurs générations et autant de mentalités différentes au sein de l’entreprise. Enfin, il faut savoir déchiffrer ce fameux processus de prescription et comprendre les particularités de chaque résidence. J’apprends à faire un travail de synthèse qui soit efficace!

  

5)      En finissant, aurais-tu un mot à dire à nos lecteurs?

 Collectivement, on doit sensibiliser les employeurs à engager des ATP! C’est une profession essentielle dans le milieu de la santé. Je veux aussi spécifier que oui, le diplôme est important, mais il est possible d’être ATP sans diplôme lorsqu’on fait preuve d’un minimum de volonté et de curiosité. En terminant, j’aimerais inviter les garçons à s’intéresser à la profession d’ATP. Impliquez-vous. Mais par-dessus tout : faites-en une passion. 

 

Par Noémie Desbois Mackenzie




Profession : ATP

Close comments
1 commentaire

Guillaume

27-11-2012

C'est vrai qu'il n'y a pas beaucoup d'hommes dans ce métier je trouverais bien qu'il y en ai plus!

Peut-être que dans un avenir rapproché les hommes s'y intéresseront plus.



Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


Probiotiques

Les probiotiques : quand, comment et pourquoi les utiliser?


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Consommation excessive?