logo Pharmablogue



2018-11-29  |  

Santé Canada a autorisé l'utilisation d'ADYNOVATE® (facteur antihémophilique [recombinant] pégylé) dans le traitement des enfants de moins de 12 ans atteints d'hémophilie A[1]

Revue de presse pharmaceutique

Shire Pharma Canada ULC (Shire Canada), chef de file mondial des biotechnologies spécialisé dans les maladies rares, est heureuse d’annoncer que Santé Canada a approuvé, le 21 novembre dernier, l’indication élargie d’ADYNOVATE® (facteur antihémophilique [recombinant] pégylé) pour les enfants de moins de 12 ans atteints d’hémophilie A1. Au Canada, l’hémophilie A touche moins de 1 personne sur 10 000 ou environ 2 500 personnes2.

TORONTO, le 26 nov. 2018 /CNW/ – Grâce à cette approbation, les Canadiens de moins de 12 ans atteints d’hémophilie A auront maintenant accès à ADYNOVATE®, le premier traitement de demi-vie prolongée (EHL) du facteur VIII pégylé (recombinant) disponible pour1 :

  • la maîtrise et la prévention des épisodes hémorragiques;
  • la prophylaxie visant à prévenir ou à réduire la fréquence des épisodes hémorragiques;
  • la prise en charge périopératoire.

ADYNOVATE® est conçu pour offrir un traitement prophylactique en schéma bihebdomadaire ainsi qu’un traitement sur demande pour la maîtrise des épisodes hémorragiques aux enfants atteints d’hémophilie A et pour la prise en charge des saignements lors des interventions chirurgicales1. Il est issu d’ADVATE® (facteur antihémophilique [recombinant])1, le traitement par le facteur VIII le plus utilisé dans le monde.

« Il s’agit d’une période excitante pour les soins en hémophilie. De nombreux produits prometteurs sont actuellement en développement et seront bientôt mis en marché », a déclaré Paul Wilton, président de la Société canadienne de l’hémophilie.

L’autorisation de l’indication élargie d’ADYNOVATE® par Santé Canada repose sur les données provenant d’une étude clinique multicentrique, ouverte, prospective et non contrôlée de phase III menée chez des patients de moins de 12 ans1.

L’innocuité et l’efficacité d’ADYNOVATE® ont été évaluées chez 73 enfants au total atteints d’hémophile A grave qui avaient déjà été traités. Parmi ceux-ci, 66 ont reçu un traitement (32 sujets âgés de < 6 ans et 34, de 6 à < 12 ans)1. Le schéma prophylactique était de 40 à 60 UI/kg d’ADYNOVATE® deux fois par semaine, la dose moyenne (É-T) ayant été de 51,1 UI/kg (5,5)1. Le taux annualisé d’hémorragie (TAH) a été analysé à l’aide d’un modèle binomial négatif dont les covariables étaient la présence ou l’absence d’articulations cibles et l’âge, soit < 6 ans vs de 6 à < 12 ans, au moment de la sélection, et l’élément correcteur, la durée de la période d’observation en années1. L’estimation ponctuelle pour le TAH moyen global a été de 3,04 (IC à 95 % de 2,21 à 4,19), la médiane ayant été de 2,01. Les estimations ponctuelles pour le TAH moyen relativement aux épisodes spontanés et aux épisodes articulaires ont été de 1,16 (IC à 95 % de 0,74 à 1,83) et de 1,10 (IC à 95 % de 0,64 à 1,91), respectivement, la médiane ayant été de 0 dans les deux cas1.

Des 66 sujets ayant reçu un traitement prophylactique:

  • 73 pour cent n’ont présenté aucun épisode hémorragique articulaire
  • 67 pour cent, aucun épisode hémorragique spontané
  • 38 pour cent, aucun épisode hémorragique

L’emploi d’ADYNOVATE® a d’abord été approuvé en novembre 2016 au Canada chez les enfants de 12 ans et plus pour le traitement sur demande, la prophylaxie et la prise en charge périopératoire afin de réduire la fréquence des épisodes hémorragiques.

« Comme chef de file de la mise au point de traitements novateurs visant à améliorer les soins offerts aux patients atteints d’hémophilie, Shire est heureuse d’offrir maintenant une option thérapeutique qui peut aider les Canadiens à prendre en charge l’hémophilie A de la petite enfance à l’âge adulte, a indiqué Eric Tse, directeur général, Shire Canada. La technologie exclusive de pégylation d’ADYNOVATE® permet aux patients d’atteindre leurs objectifs thérapeutiques en conférant une protection contre les hémorragies et en prolongeant l’intervalle de temps entre les traitements, ce qui permet aux patients de mener une vie plus active et de consacrer ainsi plus de temps à faire ce qu’ils aiment. »

Au sujet de l’hémophilie A
L’hémophilie A, le type le plus courant d’hémophilie, est un trouble hémorragique rare associé à des saignements dont la durée est plus longue que la normale en raison d’une quantité insuffisante du facteur de coagulation VIII dans le sang3. L’hémophilie touche surtout les personnes de sexe masculin, soit 1 garçon par 5 000 naissances de sexe masculin4. La gravité de l’hémophilie A est établie par la quantité de facteur dans le sang, l’atteinte étant plus grave plus cette quantité est faible5. Plus de la moitié des patients atteints d’hémophilie A présentent une forme grave de cette affection5. De 25 à 30 % environ des personnes atteintes d’hémophilie A grave produisent des inhibiteurs6. Les inhibiteurs représentent un problème médical rare, mais grave, qui survient lorsque la personne atteinte d’hémophilie présente une réponse immunitaire au traitement par des concentrés de facteur de coagulation7.

Au sujet d’ADYNOVATE®
ADYNOVATE® est issu de la molécule pleine longueur d’ADVATE®1, un traitement de l’hémophilie A qui est utilisé partout dans le monde depuis plus de 13 ans8. ADYNOVATE® offre un traitement prophylactique bihebdomadaire éprouvé aux patients atteints d’hémophilie A, augmentant ainsi le nombre d’options personnalisées pour cette population de patients1. La technologie de pégylation a été choisie parce qu’elle maintient l’intégrité de la molécule mère (ADVATE®) et diminue la clairance d’ADYNOVATE® par l’organisme, ce qui se traduit par une demi-vie prolongée dans la circulation1.

ADYNOVATE® est contre-indiqué chez les patients qui ont déjà eu une réaction d’anaphylaxie associée à ADYNOVATE®, à la molécule mère (ADVATE® [facteur antihémophilique (recombinant)]), aux protéines de souris ou de hamster, ou aux excipients d’ADYNOVATE® (p. ex., tris, chlorure de calcium, mannitol, chlorure de sodium, tréhalose, glutathion, histidine et/ou polysorbate 80)1.

Les réactions indésirables le plus souvent signalées (≥1 % des sujets) lors des études cliniques ont été les céphalées, la diarrhée, les nausées et les éruptions cutanées1.

Des réactions d’hypersensibilité à ADYNOVATE® ont été signalées. Les réactions d’hypersensibilité de type allergique, y compris l’anaphylaxie, sont des complications rares du traitement par un facteur antihémophilique recombinant, y compris la molécule mère ADVATE®1. En cas de réaction d’hypersensibilité, interrompre immédiatement l’administration et instaurer un traitement approprié1.

Les niveaux d’exposition aux PEG résultant du traitement par ADYNOVATE® sont très faibles1. D’après les données expérimentales disponibles, il n’existe pas non plus de données probantes à l’appui du potentiel d’accumulation du PEG spécifique (20 kDA) utilisé dans la pégylation d’ADYNOVATE®1. Le risque d’accumulation de PEG avec ADYNOVATE® est donc considéré comme étant faible1.

La formation d’anticorps neutralisants (inhibiteurs) du facteur VIII peut survenir après l’administration d’un facteur VIII1. Il faut donc surveiller régulièrement la production d’inhibiteurs du facteur VIII par des observations cliniques et des épreuves de laboratoire appropriées1. Il convient d’effectuer un dosage de la concentration d’inhibiteurs du facteur VIII si le taux plasmatique de facteur VIII n’augmente pas comme prévu, ou si le saignement n’est pas maîtrisé avec la dose prévue1. La production d’inhibiteurs a été signalée lors de l’administration d’ADYNOVATE®1.

L’innocuité et l’efficacité d’ADYNOVATE® dans la prophylaxie de routine et le traitement des épisodes hémorragiques ont été évaluées chez 66 enfants de moins de 12 ans ayant déjà été traités1. Il n’y a eu aucun épisode hémorragique grave lors de l’étude et aucun des sujets n’a subi d’intervention chirurgicale1. Les études pharmacocinétiques chez l’enfant (moins de 12 ans) ont démontré un dégagement plus élevé, une demi-vie plus courte et une récupération progressive du facteur VIII plus faible que chez l’adulte1.

Pour signaler toute RÉACTION INDÉSIRABLE SOUPÇONNÉE, contacter Shire à l’adresse drugsafety@shire.com, ou Santé Canada au 1-866-234-2345 ou au https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/medicaments-produits-sante/medeffet-canada/declaration-effets-indesirables.html.

Pour connaître les renseignements thérapeutiques complets, veuillez consulter la monographie canadienne.

Au sujet de Shire
Shire est le chef de file mondial des biotechnologies répondant aux besoins des patients atteints de maladies rares et d’affections complexes. Nous cherchons à repousser les limites en découvrant de nouvelles possibilités et en les offrant aux patients qui n’ont souvent que peu d’appui, voire aucun, pour défendre leurs intérêts. Toujours à l’affût des nouveaux besoins, nous sommes des « innovateurs en série » avec un portefeuille diversifié qui offre de nouvelles idées et de nouveaux espoirs. Nous sommes au service des patients et travaillons en partenariat avec les réseaux de soins de santé dans plus de 100 pays. Nous désirons accompagner les patients tout au long de leur parcours afin de permettre un diagnostic plus précoce, d’améliorer les normes en matière de soins, d’accélérer l’accès aux traitements et de soutenir les patients. Nous œuvrons dans plusieurs domaines thérapeutiques, dont l’immunologie, l’hématologie, les maladies génétiques, les neurosciences, la médecine interne et l’ophtalmologie.

La défense des intérêts des patients est notre appel à l’action : cette mission nous donne l’occasion et la responsabilité de changer la vie des gens. www.shire.com

Au sujet de Shire Pharma Canada ULC
Shire Pharma Canada ULC est une filiale de Shire. Notre bureau au Canada est situé à Toronto, en Ontario. Pour de plus amples renseignements, prière de visiter le www.shirecanada.com.

1

Monographie d’ADYNOVATE®, novembre 2018.

2

Société canadienne de l’hémophilie. Qu’est-ce que l’hémophilie ? En ligne au https://www.hemophilia.ca/fr/quest-ce-que-lhemophilie/. Consulté le 6 novembre 2018.

3

Fédération mondiale de l’hémophilie. « Qu’est-ce que l’hémophilie? », site Web de la Fédération mondiale de l’hémophilie. https://www.wfh.org/fr/page.aspx?pid=1103. Consulté le 6 novembre 2018.

4

Centers for Disease Control and Prevention. Basics About Hemophilia. En ligne au https://www.cdc.gov/ncbddd/hemophilia/facts.html. Consulté le 13 novembre 2018.

5

National Foundation. « Hemophilia A. » Site Web de la National Foundation https://www.hemophilia.org/Bleeding-Disorders/Types-of-Bleeding-Disorders/Hemophilia-A. Consulté le 6 novembre 2018.

6

Fédération mondiale de l’hémophilie. « Qui risque de développer des inhibiteurs? » Site Web de la Fédération mondiale de l’hémophilie. https://www.wfh.org/fr/page.aspx?pid=1108. Consulté le 6 novembre 2018.

7

Fédération mondiale de l’hémophilie. « Que sont les inhibiteurs? » Site Web de la Fédération mondiale de l’hémophilie. https://www.wfh.org/fr/page.aspx?pid=1112. Consulté le 6 novembre 2018.

8

ADYNOVATE. Committed to Advancing Hemophilia A Treatments. En ligne au http://www.adynovate.com/about/commitment/. Consulté le 9 novembre 2018.

SOURCE Shire Pharma Canada ULC




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse pharmaceutique

Pharmaceutique Searchlight annonce une transaction qui ajoutera le Divigel(MD) à son portefeuille canadien