logo Pharmablogue



2015-11-04  |  

Tout sur le dispositif d’aide à l’allaitement

DAL

Nous savons que l’utilisation du biberon ou de la suce dès les premières semaines d’allaitement peut nuire à l’établissement de la production de lait et/ou à la position du bébé au sein (voir l’article déjà paru sur le sujet).

Comment faire, alors, pour nourrir le bébé lors d’une incapacité à allaiter au sein normalement ? Le dispositif d’aide à l’allaitement est là pour ça.

Définition

Le dispositif d’aide à l’allaitement (aussi appelé « DAL » ou « DAM ») est un outil qui permet d’alimenter un bébé sécuritairement tout en évitant d’utiliser le biberon. Il est constitué d’un tube de gavage (taille 5FR) dont une extrémité sera insérée dans le contenant (verre, bouteille, biberon…) qui contiendra le lait (lait maternel, idéalement, ou préparation commerciale pour nourrisson). L’autre extrémité ira dans la bouche du bébé. C’est donc le bébé qui travaille pour faire circuler le lait et on ne doit, en aucun temps, aider le lait à circuler.

DAL

 

Exemple de DAL tiré du site de MEDELA.com

Où s’en procurer ?

Medela, producteur mondial de tire-lait élaborés, possède un modèle que l’on retrouve en pharmacie. L’inconvénient de ce système est qu’il faut le changer toutes les semaines donc cela peut coûter cher à la longue, surtout si l’utilisation est à long terme.

Le plus simple est de s’en procurer par l’intermédiaire des infirmières des CLSC. Elles peuvent en fournir au besoin et gratuitement aux mamans après une évaluation de l’allaitement pour s’assurer de la pertinence de cet outil et offrir un accompagnement indispensable pour apprendre à l’utiliser adéquatement.

Pourquoi est-ce un bon outil ?

Le dispositif permet au bébé de reproduire la même position qu’au sein au niveau de sa bouche et de sa langue. Il doit travailler pour avoir du lait, et s’il arrête de téter, le lait arrête de couler, comme cela se produirait au sein. Aucune tétine de biberon ne permet cela, malgré ce que le marketing peut en dire.

Dans quels cas l’utiliser ?

Il y a deux raisons principales pour utiliser un DAL : l’allaitement au sein ne suffit pas et le bébé doit recevoir un supplément ou l’allaitement au sein ne peut se faire.

Voici une liste des raisons pour utiliser un DAL :

Raisons chez la mère :

  • retard de la montée de lait
  • douleur au sein ou blessure
  • réduction mammaire
  • production de lait insuffisante
  • relactation ou lactation induite

Raisons chez le bébé :

  • mise au sein difficile, impossible ou inefficace
  • gain de poids lent ou insuffisant
  • besoin d’être supplémenté (voir les raisons acceptables pour donner des suppléments, selon l’OMS *en anglais*)
  • prématurité
  • pour nourrir autrement qu’au sein et éviter l’utilisation d’un biberon
  • en cas d’absence de la mère

Le lait donné par DAL devrait être prioritairement du lait maternel exprimé, sinon des préparations commerciales lorsqu’aucun lait maternel n’est disponible (selon l’OMS et la Stratégie mondiale pour l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant, page 10, article 18).

Comment utiliser le dispositif d’aide à l’allaitement ?

Bien que l’utilisation d’un DAL devrait être enseignée aux parents par un professionnel de la santé expérimenté en allaitement, voici en quelques mots les deux façons de l’utiliser :

  • Au sein : c’est la méthode optimale, car elle stimule la lactation en même temps (la production de lait et la mise au sein) et habitue le bébé à téter au sein. Cette méthode raccourcit aussi le temps occupé à nourrir bébé, car celui-ci est nourri en même temps qu’il reçoit le supplément. Le bébé se perfectionne en tétant. Cependant, certaines mères trouvent cela difficile à installer et certains bébés aspirent le lait comme une paille. Il existe 2 façons de l’installer au sein :
    • Mettre bébé au sein, et ensuite insérer le tube dans le coin de la bouche du bébé, en le dirigeant légèrement vers le palais et vers le fond de la bouche. Le tube est en place quand on y voit le lait circuler.
    • Installer le tube au sein (en le maintenant en place avec du ruban adhésif si nécessaire) en s’assurant que l’extrémité arrive au bout du mamelon et installer bébé au sein avec le tube en même temps.
  • Au doigt : cette méthode peut aider à faire la transition vers le sein et améliore la tétée du bébé. Elle peut aussi être plus facile pour certains parents. Les mains doivent être préalablement lavées, et les ongles ne doivent pas être trop longs (ne pas dépasser le doigt). On fixe le tube sur l’index en mettant un ruban adhésif à la base du doigt. Le tube doit aller jusqu’à l’extrémité du doigt. Le bébé devrait rentrer l’équivalent des 2 premières phalanges de l’index dans sa bouche.

Dans tous les cas, le contenant de lait doit être placé à la hauteur de la tête du bébé. S’il est placé plus haut, le lait coulera trop facilement. Nourrir un bébé avec un DAL devrait prendre environ autant de temps qu’une tétée « normale ».

ATTENTION : Le tube ne doit pas être coupé, car il pourrait devenir tranchant et blesser le bébé. Il ne devrait pas non plus être utilisé avec une seringue, pour éviter que la personne qui nourrit le bébé pousse sur la seringue et fasse en sorte que le bébé aspire du lait et s’étouffe.

Période d’utilisation

Le DAL devrait être utilisé aussi longtemps que nécessaire pour que le bébé aille au sein et que les tétées au sein soient assez efficaces pour répondre à ses besoins. La durée d’utilisation du DAL est donc très variable

  • selon la raison de l’utilisation
  • selon le bébé
  • selon chaque situation

Toutefois, l’utilisation devrait être temporaire. Le sevrage du DAL doit se faire doucement pour que la mère soit rassurée sur la prise de poids de son bébé et que celui-ci s’habitue à une mise au sein sans tube. Le sevrage se fait en baissant le contenant avec le lait pour ralentir le débit ou en supprimant le tube 1 tétée à la fois en commençant le matin quand la production de lait est naturellement plus abondante.

Consignes d’entretien

Le DAL ne doit en aucun cas être bouilli, car cela peut rendre le tube plus rigide.

Après chaque utilisation, le tube doit être rincé à l’eau froide d’abord, puis à l’eau chaude (en envoyant l’eau dans le tube avec une seringue), avec du savon si désiré, puis être rincé et séché en envoyant de l’air dans le tube avec une seringue. Il est important de le nettoyer immédiatement après utilisation pour ne pas laisser le lait sécher à l’intérieur du tube. Le cas échéant, il faudra changer le tube.

S’il est utilisé de façon quotidienne, le tube doit être jeté et remplacé une fois par semaine, pour éviter les risques de contamination. Sachez qu’à la longue, il peut aussi devenir plus rigide, d’où l’importance de le changer.

D’autres alternatives existent pour nourrir un bébé autrement qu’au sein : la tasse à médicament, la seringue, la cuillère ou le compte-goutte.

Pour terminer, il ne faut pas oublier que rien ne remplace une bonne mise au sein. Il est donc important de recommander à une maman, qui utilise un DAL, de consulter une consultante en lactation IBCLC pour que son allaitement soit évalué et ainsi éviter une utilisation inadéquate, voire inutile, du DAL.

Par Marie-Caroline Bergouignan
Consultante en lactation IBCLC
Au service de votre allaitement
www.sosallaitement.com
514-967-6206


Références :




Allaitement

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse santé

L'air pollué est plus risqué pour le diabète que les maladies respiratoires