logo Pharmablogue



2020-11-26  |  

Aerovirus Technologies inc. (AvT) de St-Hyacinthe met au point un tout premier appareil de détection des virus en temps réel, le Aerovirus 1, pour lutter contre la COVID-19

Revue de presse pharmaceutique

Il aura fallu près de 10 ans de multiples recherches pour en arriver à la création de ce nouvel appareil de détection en temps réel, appelé Aerovirus 1, qui s’appuie sur l’utilisation d’anticorps synthétiques (aptamers) pour la prévention des maladies respiratoires causées par les aéropathogènes; ces virus et bactéries qui se retrouvent dans l’air et qui sont à la source des divers types de contamination dans les populations animales, à prime abord, et qui, à divers degrés, engendrent des impacts nocifs sur la santé humaine.  Ce phénomène de « transfection » de l’animal à l’homme est reconnu comme étant à la base des épidémies observées chez l’homme.

ST-HYACINTHE, QC, le 26 nov. 2020 /CNW Telbec/ – C’est ce qu’a révélé aujourd’hui le vice-président et directeur des technologies de Aerovirus Technologies inc. (AvT), Dr Normand Marchand B.Ing, M.Sc.A, Sc.D, qui a précisé que le Aerovirus-1 peut détecter dans un délai d’environ 6 minutes, les virus présents dans les micro-gouttelettes expirées chez les sujets infectés mais également chez les porteurs asymptomatiques. La rapidité d’action de cet appareil, est associée à l’utilisation d’anticorps synthétiques, capables de se lier avec une très grande affinité aux virus responsables d’infections respiratoires.

Ces anticorps synthétiques, les ssDNA aptamers, sont fabriqués molécule-par-molécule pour se lier aux protéines virales qui contrôlent l’attachement sur les pneumocytes hôtes. En fait, l’utilisation d’anticorps synthétiques est substituée aux anticorps que mère-nature n’est pas capable de produire rapidement, ou en quantité suffisante. Lorsque les anticorps synthétiques s’attachent aux virus, ceci génère un signal électrique qui est enregistré par Aerovirus 1.

Lorsque comparé à tous les appareils et tests existants dont les marges d’erreur peuvent aller jusqu’à 33 %, Aerovirus 1 ne comporte qu’une mince marge d’erreur de 2 %. De plus une fois la procédure complétée, l’appareil peut livrer un résultat d’analyse en quelques minutes seulement, sans devoir utiliser d’écouvillons prélevés par un personnel hautement qualifié.

Simple et facile d’opération, Aerovirus-1, qui est d’utilisation manuelle semblable à celle d’un appareil-radar des forces de l’ordre, est en voie d’être prêt à entrer en production et en commercialisation à court terme.

L’appareil a la vertu de pouvoir satisfaire les besoins de prévention autant que de détection proactive des virus en matière de santé animale, notamment dans les fermes porcines et aviaires de l’industrie agroalimentaire, tout comme en matière de santé humaine.  « Cette avancée technologique inédite est à toutes fins utiles, une clé-de-voûte pour la réussite de la lutte à la COVID-19 et à l’ensemble des virus qui frappent tous les grands pans de nos sociétés modernes » a ajouté monsieur Marchand.

Le projet Aerovirus-1 de Aerovirus Technologies inc. (AvT) a été tout récemment reconnu par le ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec.

Pour Aerovirus Technologies (AvT), la détection précoce demeure la pierre d’assise d’une démarche solide de prévention de la propagation des maladies capable d’assurer la pleine sécurité des environnements à risque pour les humains, dont les lieux publics, en particulier, tels les aéroports, les hôpitaux, les écoles, les milieux institutionnels autant que les entreprises de tout acabit.

Au surplus, de conclure monsieur Marchand, l’Aerovirus-1, de par son design, son infrastructure électronique et mécanique, illustre à perfection la grande capacité créative et le sens de l’innovation des chercheurs québécois.

Source : Dr. Normand Marchand
Vice-président et directeur des Technologies (AvT)

SOURCE Aerovirus Technologies inc. (AvT)




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse pharmaceutique

Lilly et le gouvernement du Canada signent une entente concernant l'approvisionnement en bamlanivimab afin de traiter la COVID-19 au Canada