logo Pharmablogue



2021-05-13  |  

Braxia Scientific ouvre la première clinique de traitement par la kétamine au Québec en partenariat avec Neurothérapie Montréal...

Revue de presse pharmaceutique

Braxia Scientific Corp. (la « Société ») est heureuse de fournir de plus amples renseignements sur l’entente de coentreprise avec le Centre Neurothérapie Montréal récemment divulguée afin de répondre aux besoins croissants et non satisfaits de la population du Québec en matière de services de santé mentale avancés, accessibles et de grande qualité pour les patients atteints de dépression ou d’autres troubles de santé mentale et les personnes à risque de suicide.

TORONTO, le 13 mai 2021 /CNW/ – Cela marque l’ouverture de la quatrième clinique de la Société au Canada, sous la direction de sa filiale en propriété exclusive, Centre d’excellence canadien de traitement rapide inc. (« CECTR »), exerçant ses activités sous le nom de Braxia Health. Braxia Health sera la première à offrir aux patients de nouveaux traitements par la kétamine, y compris un traitement par intraveineuse, dans une clinique privée au Québec.

« Au Québec, une personne sur cinq a reçu ou recevra un diagnostic de maladie mentale, et ce segment de population en pleine croissance est actuellement sous-desservi », a déclaré Marcel Mazaltarim, directeur de clinique, Neurothérapie Montréal. « Au cours des 14 dernières années, nous avons développé et élargi notre plateforme pour offrir de multiples services afin de mieux répondre aux besoins des patients, notamment concernant les lésions au cerveau qui entraînent souvent des problèmes de santé mentale comme la dépression majeure. Nous investissons dans l’accès à de nouvelles ressources et à une technologie et une expertise de pointe, comme le nouveau traitement par la kétamine en partenariat avec Braxia Health, afin d’obtenir de meilleurs résultats pour les patients et de vraiment faire une différence dans leur qualité de vie. »

La nouvelle clinique est située dans l’installation de 14 000 pieds carrés à la fine pointe de la technologie de Neurothérapie Montréal, qui offre des services de santé mentale et de réadaptation de premier plan, plus précisément des solutions basées sur les neurosciences pour les enfants et les adultes utilisant les technologies de neuromodulation et de neuroscience les plus récentes. Le centre est dirigé par des psychiatres, des infirmières et d’autres professionnels de la santé qui fournissent des traitements aux patients ayant reçu un diagnostic de troubles neurologiques qui entraînent également une dépression majeure et plusieurs troubles de l’humeur, ce qui en fait des candidats potentiels pour le nouveau traitement par la kétamine.

« Nous sommes extrêmement heureux de nous joindre à Neurothérapie Montréal, d’élargir notre empreinte de recherche clinique, mais surtout, d’avoir la capacité d’atteindre un plus grand nombre de patients chez qui l’on a diagnostiqué une dépression et d’autres troubles mentaux afin d’offrir des traitements à action rapide, y compris le traitement par la kétamine par voie intraveineuse », a déclaré M. Roger McIntyre, directeur général de Braxia Scientific. « Depuis l’ouverture de nos cliniques il y a moins de trois ans, nous avons administré plus de 3 000 perfusions de kétamine par voie intraveineuse et plus de 60 traitements de kétamine intranasale. Grâce aux cliniques de Braxia Health, ces traitements ont démontré des effets à action rapide très importants pour les patients atteints de dépression. Nous sommes la première clinique ayant été autorisée à administrer de la kétamine au Canada et le seul centre communautaire qui administre de la kétamine IV, et bon nombre de nos patients souffrant de dépression débilitante et ayant des pensées suicidaires ont ressenti un soulagement important. »

La clinique sera exploitée en coentreprise et détenue en parts égales par la Société et le Centre Neurothérapie Montréal. Les modalités de la coentreprise sont reflétées dans une liste de conditions exécutoires signée par les parties, mais elles sont assujetties à la signature d’une entente définitive de coentreprise reflétant la liste de conditions et contenant d’autres dispositions habituelles.

À propos de la thérapie par la kétamine et l’eskétamine

La kétamine est un psychédélique dissociatif qui a des effets uniques sur le corps et l’esprit. Elle a un profil d’innocuité favorable et est utilisée légalement comme anesthésique depuis les années 1970. Une série d’études réalisées au début des années 2000 ont confirmé l’efficacité de la kétamine comme antidépresseur, et elle est maintenant utilisée au Canada comme traitement prescrit par le médecin et non indiqué sur l’étiquette pour la dépression résistante aux traitements. En mars 2019, la FDA des États-Unis a approuvé un traitement par vaporisateur nasal à base de kétamine (c.-à-d. l’eskétamine) contre la dépression. En mai 2020, le traitement par vaporisateur nasal a été approuvé par Santé Canada. En août 2020, la FDA a approuvé un vaporisateur nasal à base d’eskétamine pour le traitement de la dépression avec idées suicidaires.

De plus, la kétamine et l’eskétamine sont les premiers antidépresseurs à action rapide qui ont démontré leur capacité à améliorer considérablement les symptômes de dépression en 24 heures. Ces deux traitements représentent les premiers traitements de la dépression dont le mécanisme d’action est différent de celui des antidépresseurs disponibles depuis 70 ans. En plus d’être très efficaces, ils donnent de bons résultats chez les personnes atteintes de dépression qui ne répondent pas aux antidépresseurs conventionnels.

« Les essais cliniques répétés et les méta-analyses ont démontré que les traitements à la kétamine donnaient lieu à une réduction rapide de la dépression et des pensées suicidaires », a déclaré le Dr Joshua Rosenblat, directeur médical, Braxia Health (CECTR). « Nous commençons à avoir des résultats préliminaires prometteurs pour d’autres troubles psychiatriques, comme le trouble de stress post-traumatique, le trouble obsessionnel compulsif et les troubles liés à la consommation de substances. »

À propos de Braxia Health (Centre d’excellence canadien de traitement rapide)

Braxia Health, qui a ouvert ses portes en 2018, est un réseau d’établissements multidisciplinaires de recherche clinique spécialisée qui propose des traitements à action rapide pour la dépression, comme la kétamine par voie intraveineuse et l’eskétamine en vaporisateur nasal. La thérapie vise à aider les patients chez qui l’on a diagnostiqué des problèmes résistants au traitement, comme un trouble dépressif majeur ou un trouble bipolaire.

Les patients qui souhaitent recevoir un traitement peuvent être aiguillés vers l’une des quatre cliniques du CECTR de Braxia Health par leur médecin de famille, un psychiatre ou une infirmière praticienne. La nouvelle clinique de Montréal, au Québec, est située à Ville Mont-Royal (clinique du CECTR) : 514-481-7867.

Les cliniques de CECTR de l’Ontario sont situées à Ottawa, à Toronto et à Mississauga. De plus amples renseignements sont disponibles sur le site Web du CECTR à l’adresse https://www.crtce.com/fr.

À propos de Braxia Scientific Corp.

Braxia Scientific est une entreprise de solutions médicales axées sur la recherche qui vise à réduire le fardeau morbide des troubles mentaux d’origine cérébrale, comme le trouble dépressif majeur, entre autres. Braxia Scientific se concentre principalement sur (i) la possession et l’exploitation de cliniques multidisciplinaires offrant des traitements pour les troubles de santé mentale et (ii) les activités de recherche liées à la découverte et à la commercialisation de nouveaux médicaments et de nouvelles méthodes d’administration. La société élabore des dérivés de la kétamine et de la psilocybine et d’autres produits psychédéliques à l’aide de sa plateforme de développement de la propriété intellectuelle. Braxia Scientific, par l’entremise de sa filiale en propriété exclusive, le Centre d’excellence canadien de traitement rapide, exploite actuellement des cliniques communautaires multidisciplinaires qui offrent des traitements rapides pour la dépression à MississaugaTorontoOttawa et Montréal.

AU NOM DU CONSEIL D’ADMINISTRATION
« Dr Roger S. McIntyre »
Dr Roger S. McIntyre
Président et chef de la direction

Le CSE n’a pas examiné le présent communiqué et n’accepte aucune responsabilité quant à l’exactitude ou la pertinence de celui-ci.

Mise en garde à propos de l’information prospective
Le présent communiqué de presse renferme de l’information prospective au sens de la législation applicable en valeurs mobilières. Tous les énoncés dans le présent communiqué de presse qui ne sont pas des faits historiques, des estimations futures, des plans, des programmes, des prévisions, des projections, des objectifs, des hypothèses, des attentes ou des croyances quant au rendement futur constituent de l’« information prospective ». L’information prospective comprend notamment des énoncés sur la promesse prévue de la kétamine comme traitement de la dépression et la possibilité que la kétamine traite d’autres troubles psychiatriques émergents. Cette information prospective comporte des risques, des incertitudes et d’autres facteurs connus et inconnus qui peuvent faire en sorte que les résultats, les évènements ou les faits nouveaux réels soient sensiblement différents de tout résultat, évènement ou fait nouveau futur exprimé par cette information prospective ou implicite dans celle-ci. Ces risques et incertitudes comprennent, entre autres, l’incapacité de la kétamine de fournir les bienfaits pour la santé attendus, des effets secondaires inattendus, la nécessité d’obtenir ou de maintenir des approbations réglementaires, y compris acquérir ou renouveler des permis locaux, municipaux, provinciaux, fédéraux ou d’autre permis, et la participation à des activités qui pourraient plus tard être jugées illégales en vertu des lois nationales ou internationales. Ces facteurs doivent être examinés attentivement et les lecteurs doivent éviter de se fier indûment à de telles déclarations prospectives. Bien que l’entreprise ait tenté de déterminer les facteurs de risque importants qui pourraient faire en sorte que les mesures, les évènements ou les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux décrits dans l’information prospective, il peut y avoir d’autres facteurs de risque qui font en sorte que les mesures, les évènements ou les résultats diffèrent de ceux prévus, estimés ou voulus. Des renseignements supplémentaires sur les risques et les incertitudes qui pourraient avoir une incidence sur les résultats financiers figurent dans les documents déposés par l’entreprise auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières, y compris la déclaration d’inscription à la cote datée du 26 mars 2021, qui sont disponibles à l’adresse www.sedar.com. Rien ne garantit que l’information prospective sera exacte, car les résultats réels et les évènements à venir pourraient différer sensiblement de ceux prévus dans l’information prospective.

SOURCE Braxia Scientific Corp.

Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire