logo Pharmablogue



2021-09-30  |  

Fibrose kystique - Le médicament Trikafta(MC) pourra être remboursé

Revue de presse pharmaceutique

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, confirme que le TrikaftaMC a été ajouté à la Liste de médicaments du Régime général d’assurance médicaments (RGAM).

QUÉBEC, le 29 sept. 2021 /CNW Telbec/ – Cette décision fait suite à une recommandation positive de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) et à la conclusion d’une entente d’inscription avec le fabricant permettant d’obtenir des conditions de prix avantageuses.

Ce nouveau médicament est indiqué pour le traitement des personnes atteintes de fibrose kystique, âgées d’au moins 12 ans, qui présentent au moins une mutation ΔF508 du gène Cystic Fibrosis Transmembrane Conductance Regulator (CFTR). L’accès au TrikaftaMC est soumis à des critères de remboursement prévus à la Liste de médicaments. L’INESSS reconnaît, à la lumière des données analysées, que cette association de médicaments procure des bénéfices cliniques significatifs chez les patients atteints de fibrose kystique et qu’elle répondrait davantage au besoin de santé que tout autre médicament actuellement sur le marché.

Rappelons que la fibrose kystique est une maladie héréditaire qui se manifeste, dans la plupart des cas, durant l’enfance. L’anomalie d’un gène, nommé CFTR, entraîne la survenue de divers symptômes, dont une toux persistante avec sécrétions épaisses, des infections respiratoires à répétition, des troubles intestinaux et une perte de poids ou un ralentissement de la prise de poids. La nature des symptômes, la vitesse de leur apparition et leur gravité varient d’un individu à l’autre, notamment selon les types de mutations du gène CFTR en cause.

Actuellement, aucun traitement ne permet de guérir cette maladie. Les soins offerts aux patients reposent sur la prise en charge des symptômes dans le but d’améliorer la fonction respiratoire et de réduire les complications.

Citation :

« Quel soulagement pour nos citoyens atteints de la fibrose kystique, ainsi que leurs proches. Les résultats des études montrent que ce traitement améliore de façon importante la fonction respiratoire et la qualité de vie des patients qui vivent avec cette maladie. Nous sommes reconnaissants envers le travail de l’INESSS, notamment dans l’évaluation de traitements pharmacologiques. Nous avons agi avec diligence dans ce dossier, car la santé des Québécois est au cœur de nos priorités. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux 

Faits saillants :

  • Depuis le 29 septembre 2021, le médicament TrikaftaMC est ainsi couvert pour une personne assurée qui répond aux indications de paiement qui apparaissent à la Liste des médicaments (Annexe IV – Liste des médicaments d’exception et des indications reconnues pour leur paiement, Élexacaftor/Tézacaftor/Ivacaftor et Ivacaftor (emballage combiné)).
  • Le TrikaftaMC est ainsi désormais couvert tant par le régime public d’assurance médicaments que par les régimes privés.

SOURCE Cabinet du ministre de la Santé et des Services sociaux




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse pharmaceutique

(N)SUBOXONE(MD) en film de Indivior, est maintenant offert au Canada