logo Pharmablogue



2020-02-06  |  

La CEPI et GSK annoncent qu'elles entreprennent une collaboration pour soutenir les efforts de mise au point d'un vaccin contre le virus nCoV-2019 à l'échelle mondiale

Revue de presse santé

La Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI) et GSK ont annoncé aujourd’hui qu’elles entament une nouvelle collaboration en vue de soutenir les efforts déployés à l’échelle mondiale pour mettre au point un vaccin contre le virus nouveau coronavirus de 2019 (nCoV-2019).

MISSISSAUGA, ON, le 5 févr. 2020 /CNW/ – Dans le cadre de cette initiative, GSK rendra accessible sa technologie réputée de plateforme adjuvante pour la mise au point de vaccins en cas de pandémie, dans l’optique de faciliter la mise au point d’un vaccin efficace contre le nCoV-2019.

GSK est un chef de file dans la mise au point de vaccins novateurs à l’aide de différents systèmes adjuvants. Un adjuvant est un composé ajouté à certains vaccins pour stimuler la réponse immunitaire de la personne vaccinée : celle-ci bénéficie alors d’une immunité plus forte et plus durable contre les infections que celle prodiguée par un vaccin seul. L’utilisation d’un adjuvant revêt une importance particulière en situation de pandémie, car grâce à ce composé, la quantité d’antigène requise dans chaque dose est moindre. Résultat : un plus grand nombre de doses de vaccin peuvent être produites et davantage de gens sont protégés.

Le Dr Richard Hatchett, directeur général, CEPI, a déclaré :

« Pouvoir accéder à la technologie adjuvante de GSK, qui est reconnue mondialement, est un énorme pas en avant dans la mise au point d’un vaccin contre le nCoV-2019. Combinés à la technologie de plateforme d’avant-garde que nous finançons, les systèmes adjuvants de GSK pourraient contribuer à rendre un vaccin accessible au plus grand nombre sans délai, étant donné qu’ils permettent de diminuer la dose d’antigène de vaccin nécessaire pour protéger chaque personne. Grâce à cette « économie d’antigène », chaque stock de vaccins peut immuniser un plus grand nombre de gens. »

Thomas Breuer, chef de la direction médicale, Vaccins GSK, a affirmé :

« En tant que chef de file en science et en innovation, GSK croit pouvoir contribuer à la lutte contre le nCoV-2019 grâce à l’un de ses systèmes adjuvants de pointe pour la vaccination. Dans le passé, notre technologie adjuvante a d’ailleurs été mise à profit avec succès pour combattre la grippe pandémique. Grâce à cette technologie, il est possible de n’utiliser que de petites quantités d’antigène de vaccin et, par le fait même, de produire plus de doses. En période de pandémie, il s’agit là d’un avantage décisif. »

La CEPI coordonnera les projets de collaboration entre GSK et les organisations financées par la CEPI qui souhaitent tester leur plateforme vaccinale à l’aide de la technologie adjuvante de GSK pour mettre au point des vaccins efficaces contre le nCoV-2019. Le premier accord officialisant cette entente a été signé entre GSK et l’Université du Queensland, en Australie. Cet établissement a conclu un accord de partenariat avec la CEPI en janvier 2019 en vue de mettre au point une plateforme vaccinale à « pince moléculaire », laquelle vise à permettre la production rapide et ciblée de vaccins offrant une protection contre de multiples pathogènes viraux. La CEPI a prolongé ce financement pour travailler à un vaccin candidat contre le virus nCoV-2019, et l’accès à la technologie adjuvante de GSK facilitera maintenant le déroulement des premières étapes de ces travaux de recherche.

Roger Connor, président, Vaccins GSK, a ajouté :

« Chez GSK, nous croyons que la CEPI peut jouer un rôle prépondérant dans la lutte contre des éclosions comme celle du virus nCoV-2019. Nous sommes fiers de contribuer à la recherche de pointe menée par des scientifiques de l’Université du Queensland, et nous sommes ouverts à collaborer avec d’autres partenaires ayant une plateforme vaccinale prometteuse qui pourrait être utilisée conjointement avec notre adjuvant. »

Le professeur Peter Høj, vice-chancelier, Université du Queensland, a ajouté :

« L’équipe de recherche de l’Université du Queensland travaille sur un programme de vaccin contre le nCoV-2019, et l’accès au système adjuvant de GSK nous permettra de mener d’importantes expériences précliniques pour évaluer l’efficacité du vaccin en question. »

Cette collaboration vient s’ajouter aux quatre programmes portant sur des travaux de mise au point d’un vaccin contre le nCoV-2019 déjà annoncés par la CEPI, lesquels sont respectivement menés en partenariat avec CureVac, avec Inovio, avec l’Université du Queensland ainsi qu’avec Moderna, Inc. et le National Institute of Allergy and Infectious Diseases des États-Unis. Ces partenariats visent à approfondir les connaissances scientifiques relatives au nouveau coronavirus et à mettre au point des vaccins pour le combattre. Pour que les vaccins candidats contre le nCoV-2019 fassent l’objet d’essais cliniques dans les meilleurs délais, les plateformes de réponse rapide que la CEPI soutient déjà seront mises à profit dans les programmes issus de ces partenariats. En outre, la CEPI a lancé un nouvel appel de propositions pour assurer la mise au point et la fabrication rapides d’une technologie vaccinale déjà éprouvée qui pourrait être utilisée dans la lutte contre le nouveau coronavirus. L’appel d’offres est en cours et demeurera ouvert jusqu’en février.

La CEPI et GSK ont à cœur le principe de l’équité de l’accès aux vaccins. Si leur collaboration conduit à la mise au point d’un vaccin contre le nCoV-2019, elles veilleront à ce que ce principe d’équité sous‑tende la mise au point et l’utilisation du vaccin en question, de même que l’accès à celui-ci.

À propos du nouveau coronavirus

Les coronavirus sont une famille de virus pouvant causer des maladies respiratoires, dont le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (CoV-SRMO) et le syndrome respiratoire aigu sévère (CoV-SRAS). Les coronavirus se transmettent des animaux aux humains et peuvent évoluer vers des souches n’ayant jamais été observées chez l’humain. Le 7 janvier 2020, il a été établi que des cas de pneumonie répertoriés dans la ville de Wuhan, dans la province du Hubei, en Chine, étaient attribuables à un nouveau coronavirus (le nCoV-2019). D’autres cas ont depuis été détectés dans un certain nombre de pays, et il a été déterminé que chez toutes les personnes infectées à ce jour, l’exposition initiale au virus s’est produite dans la ville de Wuhan, en Chine.

À propos de la CEPI

Partenariat innovateur entre des organismes publics, privés, philanthropiques et civils, la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI) a été fondée à Davos, en 2017, pour assurer la mise au point de vaccins susceptibles de juguler de futures épidémies. La CEPI cumule à ce jour un financement de plus de 750 M$ US sur un objectif fixé à 1 G$ US. Les virus auxquels la CEPI entend s’attaquer en priorité sont le virus Ebola, le virus Lassa, le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient, le virus Nipah, la fièvre de la vallée du Rift et la fièvre à virus Chikungunya. La CEPI investit également dans des technologies de plateformes pouvant favoriser la mise au point rapide de vaccins administrés en immunoprophylaxie contre des agents pathogènes inconnus (p. ex., le nCoV-2019). À ce jour, la CEPI s’est engagée à investir plus de 456 M$ dans la mise au point de vaccins et de plateformes. Pour en savoir plus, veuillez consulter le site www.cepi.net. On peut suivre la CEPI à @CEPIvaccines.

À propos de GSK

Nous sommes une société mondiale de soins de santé axée sur la science qui s’est donné pour mission d’aider les gens à être plus actifs, à se sentir mieux et à vivre plus longtemps. GSK est le plus grand fabricant de vaccins au monde. Pour en savoir plus, visitez le site Pour en savoir plus, visitez le site www.gsk.ca.

À propos de l’Université du Queensland

L’Université du Queensland figure parmi les 50 meilleurs établissements universitaires au monde; elle se classe au premier rang en Australie et au neuvième rang à l’échelle mondiale en biotechnologie.

SOURCE GlaxoSmithKline Inc.




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse santé

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse pharmaceutique

Médicaments : des bénéfices pour la santé qui se paient d'eux-mêmes