logo Pharmablogue



2019-11-21  |  

Lancement du système de distribution de médicaments en sachets pour les travailleurs québécois

Revue de presse pharmaceutique

La Pharmacie en ligne Benoît Picard & Karl Desjardins lance son tout nouveau service d’emballage de médicaments préindividualisés destiné à augmenter l’observance au traitement médicamenteux des travailleurs québécois et à réduire le coût des régimes d’assurance collective au Québec.

MONTRÉAL, le 19 nov. 2019 /CNW Telbec/ – Les médicaments multiples sont triés selon le moment de la journée où ils doivent être pris, et l’emballage peut facilement être transporté dans une poche ou un sac à main sans la nécessité de flacons.

Jusqu’à 70% des patients canadiens ne prennent pas leurs médicaments selon les directives de leur médecin1. Cette non-observance au traitement contribue à une progression plus rapide des maladies, de l’invalidité temporaire et de l’absentéisme2. Pour chaque 100 $ soumis au régime d’assurance collective, près de 50$ pourraient être gaspillés à cause d’un traitement médicamenteux mal suivi3. Par ailleurs, l’inobservance au traitement entraîne de 2 à 10 jours d’absence par employé par année ainsi que des pertes salariales de 1 000 à 5 000 $ par employé par année4.

Les patients prenant plusieurs médicaments sont les plus susceptibles de ne pas bien adhérer à leur traitement. Près de 77 % des patients qui prennent quatre médicaments ou plus ont été jugés non adhérents à au moins un de leurs traitements1.

« Certains travailleurs couverts par un régime d’assurance collective peuvent prendre de cinq à dix médicaments par jour. Certains médicaments doivent être pris une fois par jour, d’autres quatre fois par jour ou même ½ comprimé tous les deux jours. Cela peut devenir très laborieux pour le patient de s’y retrouver. Comme pharmaciens, nous voyons tous les jours des cas de mauvaise observance au traitement », souligne Karl Desjardins, cofondateur de la pharmacie.

Si les niveaux d’observance augmentaient à 80%, soit le taux recommandé pour obtenir des résultats optimaux, les employeurs pourraient faire des économies nettes de 2 200 $ par employé (et ce, même en tenant compte du coût additionnel lié à la prise plus régulière de médicaments). Par exemple, une dépense additionnelle de 264 $ par année en médicaments pour traiter la dépression (permettant d’atteindre un taux d’observance de 80 %) générerait des économies additionnelles de 2 216 $ pour l’employeur4.

Pour faciliter la prise des médicaments chez ses patients polymédicamentés, la Pharmacie Benoît Picard & Karl Desjardins Inc. robotise ses opérations pour emballer les médicaments par heure et par date dans des sachets individuels. L’emballage peut ainsi être transporté dans un sac à main ou une poche. Les médicaments sont livrés gratuitement partout au Québec, à la maison, au bureau ou dans les casiers intelligents Medlock installés à travers le Grand Montréal.

L’inobservance est un enjeu grandissant au sein des promoteurs de régimes d’assurance médicaments. Près de 50% d’entre-deux sont préoccupés par les répercussions négatives de la non-observance du traitement médicamenteux sur le coût de leur régime5. Cette proportion passe à 65% chez les employeurs comptant 250 employés ou plus.

« L’objectif du service est le même que celui à la base de notre pharmacie, soit d’améliorer la santé de nos patients et de réduire la facture liée aux médicaments, que ce soit pour le patient, ou pour le payeur, comme les entreprises ou les syndicats. Parfois, le service aux trois mois n’est pas souhaitable compte tenu de la complexité du traitement ou de la fréquence des changements au régime médicamenteux. La meilleure façon d’avoir un impact sur la santé du patient et sur les coûts est de travailler sur l’observance », explique Benoît Picard, cofondateur de la Pharmacie.

À propos de la Pharmacie Benoît Picard & Karl Desjardins Inc.

La centralisation des activités et les faibles coûts liés à la pharmacie virtuelle ou en ligne sont à la base de la stratégie de la Pharmacie Benoît Picard & Karl Desjardins Inc. pour réduire le coût des médicaments au Québec. Cette stratégie a été saluée par La Presse Plus et l’article du magazine Protégez-vous : « Enquête sur les prix des médicaments : du simple au double ! » qui illustre les différences de prix pour un même médicament entre les différentes chaînes de pharmacies.

______________________________

1 ExpressScripts Canada, Rapport 2019 d’ExpressScripts Canada sur les tendances en matière de médicaments d’ordonnance – La non-observance constitue une tendance inquiétante, avril 2019.

Financière Sunlife, Bien prendre ses médicaments, 2014.

3 Telus Santé, Le point sur l’observance du traitement médicamenteux, 23 octobre 2019.

4 Telus Santé, Observance des traitements médicamenteux et productivité :  résultats d’études, 13 décembre 2018.

5 Sanofi Canada, Édition 2019 du Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé, 11 juin 2019.

SOURCE Pharmacie Benoît Picard & Karl Desjardins Inc.




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse pharmaceutique

Santé Canada approuve lonsurf(MD) (trifluridine/tipiracil) pour les adultes atteints de cancer gastrique métastatique pendant le mois de la sensibilisation au cancer de l'estomac