logo Pharmablogue



2019-08-29  |  

L'Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) lance une campagne pour de la naloxone accessible sur les campus

Revue de presse pharmaceutique

En prévision de la Journée internationale de sensibilisation aux surdoses (JISS), qui a lieu le 31 août 2019, l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) a lancé la « Trousse portative de naloxone » avec une campagne d’éducation sur les surdoses d’opioïdes qui cible les étudiants de niveau postsecondaire au Canada.

TORONTO, le 29 août 2019 /CNW/ – Les ressources offertes aident les établissements d’enseignement de partout au Canada à prévenir les surdoses d’opioïdes sur leur campus et à y réagir.

La crise des opioïdes prend de l’ampleur au Canada.  Les jeunes âgés de 15 à 24 ans représentent le groupe d’âge enregistrant la deuxième plus importante augmentation du taux d’hospitalisation en raison des effets nuisibles des opioïdes au pays.

Selon une nouvelle étude d’Angus Reid commandée par l’ACSM, la consommation de substances est très répandue sur les campus. En effet, 81 % des Canadiens affirment avoir été témoins d’une personne qui consommait des drogues récréatives dans un établissement d’enseignement postsecondaire.

Malgré ce fait, une majorité (53%) de Canadiens ont indiqué qu’ils ne sauraient pas comment réagir s’ils faisaient face à une personne en situation de surdose.

La trousse donne des outils et des ressources pratiques pour informer les étudiants, les administrateurs, la direction des facultés et les membres du personnel sur les moyens de reconnaître une surdose et d’y réagir, dans un contexte où chaque seconde compte. Elle comprend également un modèle de protocole pour promouvoir l’accessibilité de la naloxone sur le campus, pour savoir comment l’utiliser et l’entreposer, comment obtenir de la formation et accéder aux trousses de naloxone. En Ontario, au Québec et dans les Territoires du Nord-Ouest, des trousses de naloxone sous forme injectable et sous forme de vaporisateur nasal NARCAN, sont offertes sans frais et sans avoir à s’identifier, dans la plupart des pharmacies.

« Si la vie vous tient à cœur, emportez-la », affirme Fardous Hosseiny, chef de la direction par intérim de l’ACSM. Il y a plusieurs façons de réagir avec compassion à une surdose opioïdes, et un accès immédiat, à la naloxone là où les jeunes vivent, travaillent et étudient est essentiel. »

La rentrée est une période majeure de transition pour les jeunes, en raison de l’augmentation du stress et des pressions liées aux études et à la vie sociale. Il est important pour les étudiants qui vivent du stress lié à l’école de profiter des relations d’aide, du soutien émotionnel et scolaire ainsi que d’un accès à des ressources en santé mentale sur le campus. Bon nombre de Canadiens (88 %) croient que les parents devraient se préoccuper de l’exposition de leurs enfants aux drogues récréatives alors qu’ils fréquentent un établissement d’enseignement postsecondaire, mais l’accès à des services adéquats et à des réseaux de soutien peut aussi les aider à gérer la pression avec des méthodes saines.

« Alors que c’est la rentrée pour nos enfants, nous souhaitons faire en sorte qu’ils se trouvent dans un environnement le plus sécuritaire possible, indique Mark Barnes, pharmacien à Respect Rx Pharmasave, à Ottawa, et membre de la Ottawa Overdose Prevention & Response Task Force. En raison de la prévalence d’opioïdes synthétiques extrêmement puissants, notamment le fentanyl et le carfentanyl, nous devons nous préparer et nous équiper pour réagir efficacement. Malheureusement, une infime quantité de ces drogues hautement puissantes peut être mortelle. Par conséquent, s’assurer que les étudiants transportent une trousse de naloxone et soient préparés à réagir à une surdose peut vraiment contribuer à changer les choses. »

La trousse portative de naloxone de l’ACSM est disponible au www.acsm.ca/emportez-la. Elle a été élaborée par l’ACSM grâce à une subvention sans restriction accordée par Adapt Pharma Canada Ltd, fabricants du vaporisateur nasal NARCANMD, antidote temporaire qui peut contribuer à annuler les effets d’une surdose d’opioïdes.

À propos de l’Association canadienne pour la santé mentale

Fondée en 1918, l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) est l’organisation communautaire du secteur de la santé mentale la plus vaste et la mieux établie au Canada. Grâce à sa présence dans plus de 330 communautés au sein de l’ensemble des provinces et d’un territoire, l’ACSM œuvre en défense des droits et offre des ressources qui contribuent à prévenir les problèmes de santé mentale et les maladies mentales, à soutenir le rétablissement et la résilience et ainsi, à permettre à tous les Canadiennes et Canadiens de s’épanouir pleinement. Pour en savoir plus, consultez le site www.acsm.ca

À PROPOS DU VAPORISATEUR NASAL NARCAN® (chlorhydrate de naloxone)

Le vaporisateur nasal de chlorhydrate de naloxone est un antagoniste des opioïdes purs indiqué pour le traitement d’urgence d’une surdose d’opioïdes constatée ou soupçonnée, qui se manifeste par la défaillance de l’appareil respiratoire ou du système nerveux central.

Le vaporisateur nasal de chlorhydrate de naloxone peut être administré par un témoin de l’incident (qui n’est pas un professionnel de la santé) avant l’arrivée des ressources médicales d’urgence, mais il n’est pas destiné à remplacer les soins médicaux d’urgence. Il faut immédiatement faire appel aux ressources médicales d’urgence (composer le 911) lorsqu’on soupçonne une surdose d’opioïdes, avant d’administrer la naloxone.

Il est possible d’obtenir le vaporisateur nasal NARCANMC après consultation avec un pharmacien. Nous vous invitons à toujours lire l’étiquette et suivre les consignes d’utilisation. Vous trouverez la monographie de produit complète du vaporisateur nasal NARCANMC à l’adresse : https://www.narcannasalspray.ca/pdf/fr-CA/product_monograph.pdf.

Adapt Pharma Canada Ltd a établi des réseaux de distribution spécialisés qui permettent aux premiers répondants, aux organismes de santé publique et aux individus d’avoir facilement accès au vaporisateur nasal NARCANMD. Pour communiquer avec le Service à la clientèle d’Adapt, composez le 1 877 870-2726 ou envoyez un courriel à l’adresse adaptcanada@customer-support.ca.

Le vaporisateur nasal de chlorhydrate de naloxone est offert sous forme de pulvérisateur à dose unique de 4 mg/0,1 mL, dans une boîte en carton renfermant 2 vaporisateurs.

SOURCE Canadian Mental Health Association (CMHA)




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse pharmaceutique

Lilly annonce la supériorité de TALTZ® (ixékizumab) par rapport à TREMFYA® (guselkumab)...