logo Pharmablogue



2020-12-17  |  

Le Canada recevra un accès anticipé au vaccin contre la COVID-19 de Moderna

Revue de presse santé

Le gouvernement du Canada tient son engagement à s’assurer que la population canadienne a accès à des vaccins contre la COVID 19 sûrs et efficaces le plus rapidement possible.

GATINEAU, QC, le 15 déc. 2020 /CNW/ – Aujourd’hui, l’honorable Anita Anand, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, a annoncé qu’à la suite de négociations fructueuses, et sous réserve de l’autorisation du vaccin par Santé Canada, le Canada sera en mesure d’accéder à 168 000 doses du vaccin contre la COVID 19 de Moderna en décembre 2020.

Ces doses font partie des 40 millions de doses, et jusqu’à un total de 56 millions de doses, que le Canada a obtenues dans le cadre de l’entente qu’il a passée avec Moderna. Comme pour tous les vaccins-candidats contre la COVID 19, le vaccin de Moderna doit être autorisé par Santé Canada avant d’être administré aux Canadiens et aux Canadiennes.

Grâce aux 168 000 doses, qui pourraient arriver en décembre 2020, une première livraison de vaccins pourra être faite dans le Nord du Canada. La logistique de la livraison des doses du vaccin de Moderna a été planifiée, et les expéditions vers le Canada pourraient commencer dans les 48 heures suivant l’approbation réglementaire.

Le vaccin de Moderna serait le premier dont la livraison se fera dans le cadre du contrat attribué à FedEx Express Canada et à Innomar Strategies Inc. pour des services logistiques de bout en bout concernant les vaccins contre la COVID-19.

Le gouvernement du Canada continuera d’organiser d’autres exercices de répétition pour confirmer les processus de passation de commande et d’expédition pour d’autres vaccins, au fur et à mesure que ceux-ci seront disponibles. Ces exercices de répétition sont importants, parce qu’ils permettent de vérifier que les provinces et les territoires disposent de l’infrastructure et de l’équipement nécessaires et qu’ils peuvent administrer avec efficacité les vaccins contre la COVID-19 pendant tout le déploiement.

Le 12 octobre 2020, Moderna a présenté une demande d’examen réglementaire de son vaccin-candidat contre la COVID 19 aux termes de l’arrêté d’urgence de Santé Canada. On devrait bientôt connaître les résultats de cet examen. Santé Canada n’autorisera un vaccin qu’une fois qu’il aura été démontré qu’il est sûr, efficace et de bonne qualité.

Citations

« Le gouvernement du Canada continue de faire tout en son pouvoir pour protéger les Canadiens et les Canadiennes contre la COVID 19. Cela comprend notamment l’obtention de la gamme de vaccins la plus complète du monde et la prise de toutes les mesures nécessaires pour s’assurer que le pays est prêt à recevoir les doses une fois que les vaccins seront autorisés. »

L’honorable Anita Anand
Ministre des Services publics et de l’Approvisionnement

Les faits en bref

  • Jusqu’à 168 000 doses du vaccin de Moderna arriveront en plusieurs expéditions.
  • Le gouvernement du Canada a conclu des ententes avec les entreprises ci-après pour obtenir l’accès à leurs vaccins-candidats contre la COVID-19 :
    • Moderna, qui fournira jusqu’à 56 millions de doses de son vaccin-candidat à messager (mRNA), mRNA 1273;
    • Pfizer, qui fournira jusqu’à 76 millions de doses de son vaccin-candidat mRNA, BNT162b2, mis au point avec BioNTech;
    • Medicago, qui fournira jusqu’à 76 millions de doses de son vaccin-candidat à particules pseudovirales;
    • AstraZeneca, qui fournira 20 millions de doses de son vaccin-candidat à vecteurs viraux, AZD1222;
    • Sanofi et GlaxoSmithKline, qui fourniront jusqu’à 72 millions de doses de leur vaccin-candidat à sous-unités protéiques;
    • Johnson & Johnson, qui fournira jusqu’à 38 millions de doses de son vaccin-candidat à vecteurs viraux, Ad26.COV2.S;
    • Novavax, qui fournira jusqu’à 76 millions de doses de son vaccin-candidat à sous unités protéiques, NVX-CoV2373.
  • Santé Canada continuera d’examiner les preuves relatives à l’innocuité, à l’efficacité et à la qualité de la fabrication de chaque vaccin-candidat lorsqu’il deviendra disponible, en vue de décider si le produit sera autorisé aux fins d’utilisation au Canada.
  • Santé Canada examine actuellement le vaccin contre la COVID-19 de Moderna, et les travaux vont bon train pour qu’une décision réglementaire soit prise prochainement.
  • À l’heure actuelle, le seul vaccin autorisé pour la prévention de la COVID-19 au Canada est le vaccin contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech.
  • Le gouvernement du Canada a acheté 422 congélateurs pour entreposer les vaccins contre la COVID-19.
  • Le gouvernement du Canada a mis en place 6 offres à commandes pour la livraison hebdomadaire de glace sèche, selon les besoins, dans le but de permettre la conservation et le transport des vaccins contre la COVID-19.

Liens connexes

Maladie à coronavirus (COVID-19) : Réponse du Canada 
Le gouvernement du Canada attribue un contrat pour la distribution des vaccins contre la COVID 19 d’un océan à l’autre 
Fournir de l’équipement dans le cadre de la réponse du Canada à la COVID-19 
Le Canada recevra une livraison anticipée du vaccin contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech 
Autorisation de médicament et de vaccin contre la COVID-19 : Liste des demandes reçues 
ACT-A therapeutics accelerator (en anglais seulement)

Suivez-nous sur Twitter 
Suivez-nous sur Facebook

SOURCE Services publics et Approvisionnement Canada




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse santé

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse pharmaceutique

Le tirzépatide mis au point par Lilly a entraîné une réduction significative du taux d'HbA1c et du poids corporel chez les patients atteints de diabète de type 2