logo Pharmablogue



2019-11-07  |  

Le Canada se situe sous la moyenne de l'OCDE pour la performance en matière de sécurité des patients

Revue de presse santé

Les systèmes de santé du Canada se comparent avantageusement à ceux d’autres pays membres de l’OCDE, surtout au chapitre de la qualité des soins. Toutefois, il fait moins bonne figure dans certains domaines, particulièrement la sécurité des patients.

OTTAWA, le 7 nov. 2019 /CNW/ – Selon de nouvelles données diffusées par l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS), la performance globale du Canada se situe dans la moyenne internationale pour 32 indicateurs de santé sur 57. Elle est inférieure à la moyenne pour 12 indicateurs et supérieure à la moyenne pour 13 indicateurs.

Quelles sont les forces du Canada?

Le Canada devance toujours d’autres pays développés dans de nombreux aspects de la qualité des soins. Les taux de survie au cancer du sein et au cancer du côlon au Canada sont parmi les plus élevés au monde; en effet, 88 % des femmes atteintes du cancer du sein et 67 % des personnes atteintes du cancer du côlon survivent plus de 5 ans.

Le Canada affiche également des progrès dans la réduction des décès à l’hôpital attribuables à une crise cardiaque ou à un accident vasculaire cérébral : ces décès ont diminué de plus de 20 % depuis 5 ans à l’échelle du pays. Les données démontrent aussi que la proportion de personnes âgées qui se font vacciner contre la grippe au Canada (61 %) est supérieure à la moyenne des pays de l’OCDE (45 %).

Aspects à améliorer

Le Canada se situe sous la moyenne internationale pour 4 des 5 indicateurs de la sécurité des patients.

  • Les taux de traumatismes obstétricaux (déchirures pendant l’accouchement par voie vaginale) sont 2 plus fois élevés que la moyenne de l’OCDE, et ils ne s’améliorent pas.
  • Les taux de complications évitables à la suite d’une chirurgie (p. ex. un caillot sanguin dans les poumons à la suite d’une chirurgie de la hanche ou du genou) dépassent de 90 % la moyenne de l’OCDE.
  • Le taux de cas où un corps étranger est laissé dans l’organisme du patient après une chirurgie a augmenté de 14 % en 5 ans à l’échelle du Canada. De 2016 à 2018, un total de 553 objets (p. ex. éponges ou instruments chirurgicaux) ont été laissés dans le corps de patients canadiens après une chirurgie. Un grand nombre de pays semblables, comme les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie, ne peuvent toutefois pas déclarer de données pour cette mesure, ce qui rend les comparaisons difficiles.

Citations

« Les systèmes de santé au Canada suscitent souvent l’admiration, mais les comparaisons internationales montrent qu’on pourrait faire mieux, notamment dans les aspects de la sécurité des patients où le Canada fait moins bonne figure que d’autres pays de l’OCDE. Les problèmes soulevés sont graves et souvent évitables. En améliorant notre performance pour ces aspects, nous rendrons les soins plus sécuritaires pour les patients. »

— Tracy Johnson, directrice, Analyse du système de santé et Questions émergentes, ICIS

« Chaque patient devrait être en sécurité. Nous devons continuer à travailler de pair avec les patients, les dispensateurs et les dirigeants afin de prévenir ces événements malheureux. L’Institut canadien pour la sécurité des patients dirige des stratégies systémiques visant à assurer la sûreté des soins de santé : nous espérons que le Canada finira par atteindre le premier quintile au classement des pays de l’OCDE pour ce qui est de la sécurité des patients. »

— Chris Power, directrice générale, Institut canadien pour la sécurité des patients

« Ces statistiques ne montrent qu’un aspect de la question. Chacun des chiffres représente une personne, une famille, une vie. Peu importe nos résultats par rapport aux autres nations, nous devons accepter le fait que le système de santé canadien vit une crise de préjudices évitables et qu’il nous revient d’agir ensemble pour voir à la sécurité de chaque patient. »

— Linda Hughes, coprésidente, Institut canadien pour la sécurité des patients

Les résultats de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) sont diffusés tous les 2 ans. Ils servent de point de référence pour évaluer la performance du Canada dans 6 dimensions des soins : état de santé, déterminants non médicaux de la santé, sécurité des patients, qualité des soins, accès aux soins et prescription en soins de santé primaires. Ils comprennent les données de plus de 30 pays.

À propos de l’ICIS

L’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) est un organisme autonome sans but lucratif qui fournit à tous les Canadiens de l’information essentielle sur la santé.

En collaboration avec des partenaires et des intervenants des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux de partout au Canada, l’ICIS recueille, regroupe et diffuse de l’information qui éclaire les politiques, la gestion, les soins et la recherche, entraînant des résultats pour la santé qui sont meilleurs et plus équitables pour tous les Canadiens.

L’information sur la santé est aujourd’hui l’un des plus précieux biens publics de notre société. Au cours de ses 25 ans d’existence, l’ICIS est devenu un chef de file en matière de données, de protection, de sécurité, d’accessibilité et d’innovation afin de contribuer à l’amélioration des systèmes de santé au Canada.

La vision de l’ICIS : De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé.

SOURCE Institut canadien d’information sur la santé




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse santé

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse santé

Une étude de Deloitte révèle que les programmes de santé mentale en milieu de travail ont des retombées importantes