logo Pharmablogue



2020-01-22  |  

Le Comité d'experts en examen du Programme pancanadien d'évaluation des anticancéreux a accordé une recommandation favorable à Libtayo(MC) (cémiplimab) pour le traitement du carcinome épidermoïde cutané métastatique

Revue de presse pharmaceutique

Le Réseau mélanome Canada est ravi de la recommandation conditionnelle du Programme pancanadien d’évaluation des anticancéreux (PPEA) relativement au remboursement de LibtayoMC (cémiplimab) pour le traitement des patients atteints d’un carcinome épidermoïde cutané (CEC) métastatique ou localement avancé qui ne sont pas admissibles à une intervention chirurgicale ou à une radiothérapie curatives2.

OAKVILLE, ON, le 16 janv. 2020 /CNW Telbec/ – LibtayoMC (cémiplimab) est un anticorps monoclonal entièrement humain ciblant le récepteur du point de contrôle immunitaire PD-1; en outre, il s’agit du premier et du seul agent biologique utilisé pour traiter le CEC avancé étant offert au Canada3.

« Le cémiplimab permet de franchir une étape majeure relative au traitement du carcinome épidermoïde cutané avancé. L’utilisation de cet agent révolutionnera le traitement de cette maladie, qui était auparavant associée à peu d’options thérapeutiques », a déclaré le Dr Marcus Butler, oncologue médical du Programme d’immunothérapie antitumorale du Centre de cancérologie Princess-Margaret.

La recommandation favorable était fondée sur les résultats de l’étude de phase II EMPOWER-CSCC 1. Le Comité d’experts en examen (CEEP) a conclu dans son rapport que LibtayoMC (cémiplimab) répond aux valeurs des patients : le CEC constitue un fardeau considérable et exige des options thérapeutiques plus efficaces associées à des effets secondaires tolérables ainsi qu’à des niveaux de douleur, de cicatrisation et de défigurement inférieurs2.

« La population de patients atteints de CEC étant souvent négligée, cette recommandation du PPEA concernant LibtayoMC (cémiplimab) constitue une grande avancée et donne de l’espoir pour l’avenir », affirme Annette Cyr, présidente du Réseau mélanome Canada. « Le CEC est une maladie dévastatrice qui peut mener à l’isolement. Nous sommes donc ravis de voir que l’accès à cette option thérapeutique particulièrement nécessaire pour les patients et les cliniciens soit accéléré. »

Le CEC apparaît dans les cellules squameuses de la peau, qui sont des cellules plates situées dans la partie externe de l’épiderme. Lorsque le CEC est détecté très tôt et situé uniquement dans l’épiderme, il est appelé CEC in situ. Il n’est habituellement pas mortel, car il s’agit d’une forme précoce du CEC. Le CEC in situ peut se transformer en CEC invasif. Cela signifie que le cancer peut se développer dans les tissus adjacents ou dans des couches plus profondes de la peau1. Si les lésions ne sont pas traitées, elles peuvent continuer à se développer et endommager les tissus environnants. Cette lésion pourrait se propager dans d’autres parties du corps4.

À propos du Réseau mélanome Canada

Le Réseau mélanome Canada est un organisme caritatif national qui fournit des services de soutien aux patients ainsi que des ressources de prévention et d’information opportunes et précises. Étant le défenseur et la voix des personnes touchées par le mélanome et les cancers de la peau, le Réseau mélanome Canada contribue aux efforts de financement de la recherche sur le mélanome. Les fonds recueillis par le Réseau mélanome Canada sont directement versés aux programmes de soutien aux patients, aux programmes de prévention chez les jeunes et à la recherche. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Web à l’adresse https://www.melanomanetwork.ca/fr/.

Références

  1. Société canadienne du cancer. Types de cancer de la peau autre que le mélanome.
    En ligne : http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/skin-non-melanoma/non-melanoma-skin-cancer/types-of-non-melanoma/?region=on. Consulté le 14 janvier 2020.
  2. Pan-Canadian Oncology Drug Review (pCODR) Expert Review Committee (pERC) initial recommendation (disponible en anglais seulement). En ligne : https://cadth.ca/sites/default/files/pcodr/Reviews2019/10187CemiplimabCSCC_inRec__REDACT_approvedbyChair_03Jan2020_final.pdf. Consulté le 14 janvier 2020.
  3. Monographie de LibtayoMC (cémiplimab), 10 avril 2019. En ligne : http://products.sanofi.ca/fr/libtayo.pdf. Consulté le 14 janvier 2020.
  4. Réseau mélanome Canada. Cancer de la peau non-mélanome. En ligne : https://www.melanomanetwork.ca/fr/cancer-de-la-peau-non-melanome/. Consulté le 14 janvier 2020.

SOURCE Réseau mélanome Canada




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Un virus apparu en Chine inquiète les autorités canadiennes