logo Pharmablogue



2020-06-25  |  

Le premier vaccin COVID-19 inactivé au monde produit des anticorps

Revue de presse pharmaceutique

Les essais cliniques de phase I/II du premier vaccin inactivé COVID-19 au monde, développé par l’Institut des produits biologiques de Wuhan sous l’égide de China National Biotec Group (CNBG) affilié au China National Pharmaceutical Group (ou Sinopharm, groupe pharmaceutique national chinois), ont produit des anticorps chez tous les participants, a-t-on annoncé mardi.

PÉKIN, 24 juin 2020 /CNW/ – Présentés lors d’une réunion qui s’est tenue simultanément à Pékin et dans la province du Henan mardi, les résultats des essais cliniques ont montré que la vaccination était sûre et sans aucune réaction indésirable grave; après l’adoption de différentes procédures et l’administration de différentes doses de vaccin, les participants du groupe vaccinal ont tous produit des titres élevés d’anticorps.

Les personnes qui ont reçu deux doses du vaccin à 28 jours d’intervalle ont vu leur taux de conversion positif en anticorps neutralisants atteindre 100 pour cent.

Selon le CNBG, les essais cliniques de phase I/II étaient des études cliniques randomisées, à double insu et contrôlées par placebo. Le 12 avril, le vaccin a obtenu la première approbation d’essai clinique au monde, et les essais cliniques de phase I/II ont ensuite été lancés dans le district de Wuzhi, dans la province du Henan.

Sous la direction et les conseils du Centre de contrôle et de prévention des maladies du Henan, les essais cliniques ont été menés pendant 66 jours consécutifs et ont permis d’obtenir des données sur la sécurité et l’efficacité du vaccin inactivé COVID-19 après l’administration des deux injections. Les données ont présenté de manière relativement complète les résultats de la recherche sur les différents âges, les différentes procédures, les différentes doses et les différents intervalles d’injection. C’est également la recherche clinique sur le vaccin COVID-19 qui a la plus longue durée, qui produit les données les plus complètes et qui obtient les meilleurs résultats de recherche; elle fournit ainsi des données scientifiques et évaluables pour la prévention et le contrôle des épidémies ainsi que pour l’utilisation en cas d’urgence.

Le CNBG a déclaré que l’étude était conçue pour évaluer la sécurité et l’immunogénicité du vaccin inactivé COVID-19 chez des sujets sains âgés de 18 à 59 ans, pour des doses faibles, moyennes et élevées et des injections à des intervalles de 14, 21 et 28 jours.

L’étude s’est concentrée sur les changements de l’immunité cellulaire après la vaccination et a exploré les procédures de vaccination, le dosage de l’immunisation, la sécurité, l’immunogénicité et les changements des niveaux d’anticorps in vivo. Présentement, les 1 120 sujets qui ont participé aux études cliniques de phase I/II ont tous reçu deux injections.

Les personnes de 18 à 59 ans qui ont reçu deux doses moyennes du vaccin à un intervalle de 14 et 21 jours ont vu leur taux de conversion positif en anticorps neutralisants atteindre 97,6 pour cent.

Pour les personnes qui ont reçu deux injections de dose moyenne du vaccin à un intervalle de 28 jours, le taux de conversion positif en anticorps neutralisants a atteint 100 pour cent.

En réaction aux nouveaux cas récemment apparus à Pékin et à la découverte d’un nouveau génotype du virus par séquençage du génome entier, certains experts craignent que pour le nouveau génotype, « le vaccin ne s’affaiblisse ou même qu’il ne fonctionne pas ».

Cependant, Yang Xiaoming, responsable scientifique du projet national de vaccin du « Programme 863 » et président du CNBG, a déclaré à Science and Technology Daily qu’il avait remarqué le nouveau génotype, mais qu’il « est toujours dans la zone de couverture du vaccin dont le dévoilement de la phase I/II a eu lieu aujourd’hui ». Donc cela n’affectera pas l’efficacité du vaccin inactivé actuel.

CNBG a également déclaré que le groupe développe aujourd’hui de manière active la coopération à l’étranger dans la recherche clinique de phase III et a confirmé ses intentions de coopérer avec des entreprises et des institutions dans différents pays. Le groupe a achevé la mise en place d’un atelier de production à haut niveau de biosécurité, qui est présentement le seul atelier de production de vaccins COVID-19 au monde répondant aux exigences des normes de biosécurité et BPF et capable de répondre aux besoins d’une vaccination d’urgence généralisée.

SOURCE Science and Technology Daily – Un reportage de Qu Jian




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse santé

La COVID-19 nuit au traitement des migraines chroniques au Canada