logo Pharmablogue



2019-08-21  |  

Le Québec devient la première province à inscrire LONSURF(MD) (trifluridine/tipiracil) sur la liste des médicaments remboursés par le régime public pour les adultes atteints d'un cancer colorectal métastatique

Revue de presse pharmaceutique

Taiho Pharma Canada, Inc., une filiale canadienne de Taiho Pharmaceutical Co., Ltd. (Japon), a annoncé aujourd’hui que le Québec est la première province à rendre LONSURF accessible au remboursement de l’assurance médicaments de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ)ii.

OAKVILLE, ON, le 19 août 2019 /CNW/ – Cet important ajout à la liste des médicaments fait suite à une recommandation clinique positive au ministre de la part de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) afin d’inscrire LONSURFMD (comprimés de trifluridine et tipiracil [sous forme de chlorhydrate de tipiracil]) sur la liste des médicaments pour le traitement des patients adultes atteints d’un cancer colorectal métastatique (CCRm) qui n’ont pas obtenu de réponse clinique favorable lors de l’utilisation antérieure de traitements standardiii.

L’examen de l’INESSS a conclu que LONSURF améliore la survie globale médiane par rapport aux meilleurs soins de soutien, présente une marge d’innocuité acceptable et répond à un important besoin à titre de traitement de dernière intention pour le CCRmii. Cette recommandation fait suite à celle de 2016 du National Institute for Health and Care Excellence (NICE) du Royaume-Uni qui recommande LONSURF comme option thérapeutique contre le cancer colorectal métastatique chez les adultes qui ont reçu un traitement préalable avec les autres traitements disponiblesiv. Malgré ces importantes recommandations cliniques, le Programme pancanadien d’évaluation des anticancéreux (PPEA) a émis en juillet 2019 une recommandation initiale négative concernant LONSURFv.

« Dans le cas du cancer colorectal métastatique, les patients deviennent souvent résistants aux traitements standard, ce qui a un impact important sur la survie », a souligné le Dr Benoît Samson, un hémato-oncologiste au Centre de cancérologie de l’Hôpital Charles LeMoyne. « C’est une très bonne nouvelle pour les personnes vivant au Québec aux prises avec un cancer colorectal métastatique réfractaire. LONSURF est une option thérapeutique novatrice qui peut prolonger la survie globale tout en ayant un profil d’innocuité clément et gérable ».

Dans les stades avancés du cancer colorectal où le cancer s’est propagé à des parties éloignées du corps comme le foie, les poumons ou les ganglions lymphatiques éloignés (on y fait également référence comme une maladie de stade IV), le taux de survie de cinq ans n’est que de 14 pour centvi. Au cours des cinq dernières années, seulement deux nouveaux traitements contre le CCRm ont été approuvés par Santé Canada. Le CCRm chimio-réfractaire demeure un cancer pour lequel les besoins thérapeutiques ne sont toujours pas comblésvii. Il a été démontré que LONSURF prolonge la survie globale chez les patients atteints d’un CCRmviii.

« L’ajout à la liste des médicaments remboursés par le régime public de la RAMQ est une bonne nouvelle pour les patients du Québec qui vivent avec cette maladie dévastatrice », a déclaré Barry D. Stein, Président, Cancer colorectal Canada. « Il est cependant regrettable que les gens vivant dans le reste du Canada ne soient pas, en ce moment, en mesure de recevoir un remboursement de leur régime public pour ce médicament qui offre la possibilité de fournir aux patients atteints de cancer colorectal de stade avancé une période additionnelle de temps précieux et d’une qualité de vie ». Le mois dernier, le Programme pancanadien d’évaluation des anticancéreux (PPEA) n’a pas recommandé le remboursement de LONSURF, et ce, malgré les commentaires favorables au remboursement et les recommandations en ce sens de la part de Cancer colorectal Canada, de patients atteints de cancer colorectal et de leurs soignants ainsi que de la part de médecins à travers le Canada. « La décision du PPEA aura pour effet de priver des patients d’un traitement efficace et démontre que l’accès aux anticancéreux n’est pas égalitaire au Canada, ce qui est injuste », a ajouté M. Stein.

« Chez Taiho Pharma Canada, nous sommes déterminés à aider les patients atteints de CCRm à avoir accès à LONSURF, un médicament qui a montré qu’il pouvait prolonger la vie et offrir une bonne qualité de vie », a déclaré Ross Glover, Directeur général de Taiho Pharma Canada Inc. « Nous continuerons de travailler diligemment avec toutes les instances réglementaires, y compris le PPEA et les agences de lutte contre le cancer partout au Canada, afin que tout patient qui pourrait bénéficier de ce traitement puisse y avoir accès ».

Le cancer colorectal de stade avancé au Canadaix

Le cancer colorectal est le deuxième cancer le plus fréquemment diagnostiqué au Canada (à l’exclusion des cancers de la peau autres que le mélanome) et la deuxième cause de décès par cancer chez les hommes et la troisième cause de décès par cancer chez les femmes. On estime qu’en 2017, 26 800 patients au Canada ont reçu un diagnostic de cancer colorectal (ce qui représente 13 % de tous les nouveaux cas de cancer en 2017) et que 9 400 Canadiens sont morts du cancer colorectal (ce qui représente 12 % de tous les décès par cancer en 2017). En moyenne, on estime que 73 Canadiens ont reçu un diagnostic de cancer colorectal chaque jour, et on estime que 26 Canadiens sont décédés du cancer colorectal chaque jour.

À propos de LONSURF

LONSURF est un agent antinéoplasique nucléosidique pour prise orale qui a été découvert et mis au point par Taiho Pharmaceutical Co., Ltd. LONSURF (comprimés de trifluridine et tipiracil [sous forme de chlorhydrate de tipiracil]) est indiqué dans le traitement des patients adultes atteints d’un cancer colorectal métastatique qui ont préalablement reçu les traitements existants incluant les chimiothérapies à base de fluoropyrimidine, d’oxaliplatine et d’irinotécan, les agents biologiques anti-VEGF et, en présence d’un gène RAS de type sauvage, les agents anti-EGFR, ou des patients qui ne sont pas de bons candidats pour ces traitementsi. Depuis 2015, Taiho Pharmaceutical et Servier ont conclu un accord de licence exclusive pour le co-développement et la commercialisation de LONSURF en Europe et dans d’autres pays en dehors des États-Unis, du Canada, du Mexique et de l’Asiex. En date de juillet 2019, LONSURF a été approuvé comme traitement du cancer colorectal métastatique de stade avancé dans 68 pays et régions à travers le monde.

À propos de Taiho Pharma Canada, Inc. (Canada

Taiho Pharma Canada, Inc., une filiale canadienne de Taiho Pharmaceutical Co., Ltd. (Japon), est située à Oakville, en Ontario. Elle est gérée par Taiho Oncology, la filiale américaine de Taiho aux États-Unis établie à Princeton au New Jersey et qui chapeaute les opérations de recherche et de développement ainsi que celles de la commercialisation. Taiho Oncology a mis sur pied des organismes de développement clinique et des entreprises commerciales de calibre mondial qui travaillent vigoureusement à la mise au point et à la commercialisation de traitements novateurs contre le cancer aux États-Unis et au Canada. Taiho Oncology Inc., dispose d’une pépinière de médicaments candidats oraux dans le domaine de l’oncologie consistant à la fois d’agents novateurs antimétaboliques et d’agents sélectionnés de thérapie ciblée. Une technologie sophistiquée, des chercheurs dévoués et des installations à la fine pointe de la technologie aident Taiho à redéfinir la façon dont on traite le cancer dans le monde. C’est notre tâche ; c’est notre passion ; c’est notre héritage.

Pour de plus amples renseignements à propos de Taiho Pharma Canada, veuillez visiter le site :
https://www.taihopharma.ca/fr/.

*Indication complète du produit : LONSURFMD (comprimés de trifluridine et tipiracil [sous forme de chlorhydrate de tipiracil]) est indiqué dans le traitement des patients adultes atteints d’un cancer colorectal métastatique qui ont préalablement reçu les traitements existants incluant les chimiothérapies à base de fluoropyrimidine, d’oxaliplatine et d’irinotécan, les agents biologiques anti-VEGF et, en présence d’un gène RAS de type sauvage, les agents anti-EGFR, ou des patients qui ne sont pas de bons candidats pour ces traitements.

___________________________________________

i

Robert J. Mayer, M.D., et collègues pour le groupe d’études RECOURSE. Randomized Trial of TAS-102 for Refractory Metastatic Colorectal Cancer. N Engl J Med 2015;372:1909-19.

ii

http://www.ramq.gouv.qc.ca/fr/professionnels/pharmaciens/medicaments/medicaments-patient-exception/Pages/index-formulaires-mc.aspx

iii

INESSS: https://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/INESSS/Inscription_medicaments/Avis_au_ministre/Juin_2018/Lonsurf_2018_05.pdf?sword_list%5B0%5D=lonsurf&no_cache=1

iv

 https://www.nice.org.uk/guidance/TA405/chapter/1-Recommendations

v

https://cadth.ca/sites/default/files/pcodr/Reviews2019/10173Trifluridine-TipiracilmCRC_inRec_Chair%20approved_NOREDACT_Post_05Jul2019_final.pdf

vi

American Cancer Society. Colorectal cancer statisticshttps://www.cancer.org/cancer/colon-rectal-cancer/detection-diagnosis-staging/survival-rates.html

vii

Curr Oncol. 2019 April;26(2):e255-e259 

viii 

Robert J. Mayer, M.D., et collègues pour le groupe d’études RECOURSE. Randomized Trial of TAS-102 for Refractory Metastatic Colorectal Cancer. N Engl J Med 2015;372:1909-19.

ix

Société canadienne du cancer. Statistiques sur le cancer colorectal. http://www.cancer.ca/en/cancer-information/cancer-type/colorectal/statistics/?region=on. Consulté en juin 2019.

x

Servier est une société pharmaceutique internationale, dirigée par une fondation à but non lucratif, dont le siège social est situé dans la région parisienne. Pour obtenir de plus amples renseignements à propos de Servier, veuillez visiter le site : https://servier.com/en/

SOURCE Taiho Pharma Canada, Inc.




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse santé

Présence de moustiques infectés par le virus du Nil occidental - Le ministère de la Santé et des Services sociaux rappelle à la population d'être prudente et recommande de prendre des mesures pour se protéger contre cette infection