logo Pharmablogue



2020-09-09  |  

L'empagliflozine a réduit le risque relatif combiné de décès d'origine cardiovasculaire et d'hospitalisation pour insuffisance cardiaque de 25 pour cent chez des adultes avec et sans diabète présentant une insuffisance cardiaque avec fraction d'éjection réduite

Revue de presse pharmaceutique

Les résultats intégraux de l’essai de phase III EMPEROR-Reduced mené auprès d’adultes présentant une insuffisance cardiaque avec fraction d’éjection réduite, avec et sans diabète, ont démontré que l’empaglifozine a été associée à une réduction significative de 25 pour cent du risque relatif du paramètre d’évaluation principal du temps avant le décès d’origine cardiovasculaire ou l’hospitalisation due à une insuffisance cardiaque1.

BURLINGTON, ON et TORONTO, le 8 sept. 2020 /CNW/ – L’essai évaluait l’effet de l’ajout d’empagliflozine (10 mg) au traitement standard par rapport à un placebo1. Boehringer Ingelheim et Eli Lilly et Compagnie (NYSE: LLY) ont annoncé que les résultats avaient été présentés le 29 août durant la Conférence de l’ESC 2020, conférence annuelle de la Société européenne de cardiologie,3 et publiés dans The New England Journal of Medicine1.

Les résultats relatifs au paramètre d’évaluation principal étaient semblables dans les sous-groupes de patients avec et sans diabète de type 21. Les analyses des paramètres d’évaluation secondaires de l’essai ont démontré que l’empagliflozine réduisait de 30 pour cent le risque relatif d’une première hospitalisation pour insuffisance cardiaque et d’hospitalisations pour insuffisance cardiaque récurrentes1. De plus, la vitesse de détérioration de la fonction rénale était plus lente avec l’empagliflozine comparativement au placebo1.

« L’insuffisance cardiaque est une maladie dévastatrice qui touche des centaines de milliers de Canadiens. Malheureusement, cette maladie s’aggrave avec le temps et se traduit par des hospitalisations fréquentes et de longue durée combinées à d’autres complications comme la maladie rénale, » déclare le DSubodh Verma, professeur et chirurgien cardiaque à l’Université de Toronto et au St. Michael’s Hospital, qui était investigateur principal canadien de l’essai et membre du Comité d’excellence scientifique du programme EMPEROR. « Les résultats de l’essai EMPEROR-Reduced indiquent que l’empagliflozine réduisait le nombre d’hospitalisations dues à l’insuffisance cardiaque tout en ralentissant la vitesse de détérioration de la fonction rénale lorsqu’elle était utilisée auprès d’adultes atteints d’insuffisance cardiaque avec fraction d’éjection réduite. Ces résultats présentent l’empagliflozine comme un nouveau traitement de l’insuffisance cardiaque. »

Dans une analyse exploratoire, la réduction du risque absolu observée pour le paramètre d’évaluation principal de l’essai EMPEROR-Reduced correspondait au nombre nécessaire de traiter 19 patients pendant plus de 16 mois pour prévenir un décès cardiovasculaire ou une hospitalisation pour insuffisance cardiaque1.  Une autre analyse exploratoire a démontré que l’empagliflozine réduisait de 50 pour cent le risque relatif du paramètre d’évaluation rénal combiné*, y compris la néphropathie terminale et une perte prononcée de la fonction rénale1.

Selon Waheed Jamal, M.D., vice-président et directeur de la médecine cardio-métabolique, Boehringer Ingelheim, « l’insuffisance cardiaque peut avoir un impact important sur les personnes affligées de cette maladie, et causer également des conséquences sur le cœur et les reins pouvant limiter l’espérance de vie. L’empagliflozine était le premier inhibiteur du SGLT-2 ayant été associé à une réduction du risque de décès cardiovasculaire et d’hospitalisation due à l’insuffisance cardiaque chez des personnes atteintes de diabète de type 2 et d’une maladie cardiovasculaire établie, tel qu’il avait été démontré dans l’essai EMPA-REG OUTCOME®. Nous continuons d’innover avec les résultats de l’essai EMPEROR-Reduced, lesquels ont permis d’obtenir des preuves solides selon lesquelles l’empagliflozine peut transformer la vie de millions de personnes en réduisant les résultats cardiovasculaires et en ralentissant la progression des lésions rénales chez les personnes atteintes d’insuffisance cardiaque. Nous sommes impatients d’explorer davantage ces données et prévoyons des soumissions à des fins réglementaires plus tard cette année. »

« Des dizaines de millions de personnes sont aux prises avec l’insuffisance cardiaque et la maladie rénale, » a mentionné Jeff Emmick, M.D., Ph.D., vice-président, développement de produit, Lilly. « Les résultats de l’essai EMPEROR-Reduced indiquent que l’empagliflozine peut améliorer les résultats en termes d’insuffisance cardiaque tout en ralentissant la vitesse de détérioration de la fonction rénale. Nous sommes fiers de communiquer ces données et nous espérons que notre programme EMPOWER permettra de redéfinir le traitement des personnes souffrant de ces maladies. »

Dans l’essai EMPEROR-Reduced, les résultats relatifs à l’efficacité ont été obtenus à l’aide d’un schéma posologique simple, soit une seule dose quotidienne ne nécessitant pas d’ajustement graduel1. Le profil d’innocuité était semblable au profil d’innocuité bien établi de l’empagliflozine1. Il n’y avait aucune différence cliniquement significative dans les manifestations indésirables, y compris l’hypovolémie (diminution du volume sanguin), l’hypotension (tension artérielle faible), la déplétion volémique (perte de liquides), l’insuffisance rénale (fonction rénale inadéquate), l’hyperkaliémie (taux élevés de potassium) ni dans les manifestations hypoglycémiques (faible glycémie) comparativement au placebo1.

On compte plus de 60 millions de personnes à l’échelle mondiale atteintes d’insuffisance cardiaque,4 y compris environ 600 000 Canadiens2. L’insuffisance cardiaque est causée par l’incapacité du cœur à pomper suffisamment de sang dans le reste du corps et est la complication la plus courante et la plus grave d’une crise cardiaque2,5. Les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque présentent souvent un essoufflement et de la fatigue, symptômes pouvant avoir un impact grave sur leur qualité de vie2,6. De plus, l’insuffisance cardiaque peut causer une atteinte de la fonction rénale, ce qui peut avoir un impact négatif significatif sur le pronostic7.

Selon Marc Bains, co-fondateur de HeartLife Foundation, « à titre de survivant de l’insuffisance cardiaque et défenseur des droits des patients, je dois composer quotidiennement avec les effets de l’insuffisance cardiaque. Dans le cadre de mes activités auprès des patients partout au Canada, je sais que toute innovation dans le traitement de l’insuffisance cardiaque porte les patients à espérer qu’ils pourront protéger leur qualité de vie et continuer à partager des moments précieux avec leurs proches. »

* Le paramètre d’évaluation exploratoire combiné incluait une dialyse chronique ou une greffe de rein ou une réduction soutenue de ≥ 40 pour cent du DFGe (CKD-EPI) ou un DFGe soutenu de < 15 mL/min/1,73 m2 (pour les patients ayant un DFGe initial ≥ 30 mL/min/1,73 m2) ou un DFGe soutenu de < 10 mL/min/1,73 m2 (pour les patients ayant un DFGe initial < 30 mL/min/1,73 m2).

+++

Études EMPEROR sur l’insuffisance cardiaque8,9

Les études sur l’insuffisance cardiaque du programme EMPEROR (EMPagliflozin outcomE tRial in patients with chrOnic heaRt failure) comprennent deux essais de phase III, à répartition aléatoire, à double insu, évaluant l’empagliflozine prise une fois par jour comparativement à un placebo chez des adultes atteints d’insuffisance cardiaque avec fraction d’éjection préservée ou réduite*, avec et sans diabète, recevant le traitement standard actuel :

  • EMPEROR-Reduced [NCT03057977] évaluait l’innocuité et l’efficacité de l’empagliflozine chez des patients atteints d’insuffisance cardiaque chronique avec fraction d’éjection réduite (ICFEr).
    • Paramètre d’évaluation principal : temps avant la première survenue d’un décès cardiovasculaire attesté ou d’une hospitalisation pour insuffisance cardiaque attestée
    • Nombre de patients : 3 730; y compris 36 sites au Canada
    • Fin prévue : 202
  • EMPEROR-Preserved [NCT03057951] évalue l’innocuité et l’efficacité de l’empagliflozine chez des patients atteints d’insuffisance cardiaque chronique avec fraction d’éjection préservée (ICFEp).
    • Paramètre d’évaluation principal : temps avant la première survenue d’un décès cardiovasculaire attesté ou d’une hospitalisation pour insuffisance cardiaque attestée [échéance : jusqu’à 38 mois]
    • Nombre prévu de patients : environ 5 990
    • Fin prévue : 2021

*La fraction d’éjection est une mesure de la proportion de sang éjecté par le ventricule gauche à chaque contraction10. Le ventricule se remplit à nouveau de sang durant la phase de relaxation du cœur.

  • Une ICFEr survient lorsque la contraction du muscle cardiaque n’est pas efficace et qu’une quantité réduite de sang est pompé dans le corps comparativement à un cœur qui fonctionne normalement10.
  • Une ICFEp survient lorsque la contraction du muscle cardiaque se fait normalement, mais le ventricule ne se remplit pas d’une quantité suffisante de sang, ce qui signifie que le volume de sang qui entre dans le cœur est inférieur comparativement à un cœur qui fonctionne normalement10.

Programme EMPOWER

L’Alliance a mis au point le programme EMPOWER dans le but d’explorer les effets de l’empagliflozine sur des résultats cliniques cardiovasculaires et rénaux importants pour une vaste série de maladies cardio-rénales-métaboliques. Ces maladies sont la principale cause de mortalité à l’échelle mondiale et à l’origine de près de 20 millions de décès chaque année11. Grâce au programme EMPOWER, Boehringer Ingelheim et Lilly s’efforcent d’acquérir des connaissances sur ces systèmes interdépendants et de développer des traitements offrant des bienfaits multi-organiques intégrés. Le programme EMPOWER inclut huit essais cliniques et deux études sur les preuves en monde réel et est un gage de l’engagement de l’Alliance à améliorer les résultats des personnes aux prises avec des maladies cardio-rénales-métaboliques. On estime à 257 000 le nombre d’adultes participants à ce programme d’essais cliniques, ce qui en fait le programme le plus vaste et le plus complet jamais mené sur un inhibiteur du SGLT-2.

Ce programme inclut les essais suivants :

  • EMPEROR-Reduced, mené auprès d’adultes atteints d’insuffisance cardiaque chronique avec fraction d’éjection réduite pour réduire le risque de décès cardiovasculaire ou d’hospitalisation pour insuffisance cardiaque1
  • EMPEROR-Preserved, mené auprès d’adultes atteints d’insuffisance cardiaque chronique avec fraction d’éjection préservée pour réduire le risque de décès cardiovasculaire ou d’hospitalisation pour insuffisance cardiaque8
  • EMPULSE, mené auprès d’adultes hospitalisés en raison d’une insuffisance cardiaque aiguë pour améliorer les résultats cliniques et ceux déclarés par les patients12
  • EMPACT-MI, mené auprès d’adultes avec et sans diabète de type 2 et ayant subi un infarctus aigu du myocarde dans le but d’évaluer la mortalité de toutes causes et l’hospitalisation pour insuffisance cardiaque, pour prévenir l’insuffisance cardiaque et améliorer les résultats13
  • EMPA-KIDNEY, mené chez des adultes présentant une maladie rénale chronique établie pour réduire la progression de la maladie rénale et la survenue d’un décès cardiovasculaire14
  • EMPERIAL-Reduced, mené chez des adultes atteints d’insuffisance cardiaque chronique avec fraction d’éjection réduite pour évaluer la capacité fonctionnelle et les résultats déclarés par les patients15
  • EMPERIAL-Preserved, mené chez des adultes atteints d’insuffisance cardiaque chronique avec fraction d’éjection préservée pour évaluer la capacité fonctionnelle et les résultats déclarés par les patients16
  • EMPA-REG OUTCOME, mené chez des adultes atteints de diabète de type 2 et d’une maladie cardiovasculaire établie pour prévenir les événements cardiovasculaires indésirables majeurs, y compris le décès cardiovasculaire17
  • EMPRISE, étude non interventionnelle sur l’efficacité, l’innocuité, l’utilisation des soins de la santé et les coûts de soins associés à l’utilisation de l’empagliflozine en pratique clinique de routine chez des adultes atteints de diabète de type 2 à tout stade du continuum de risque cardiovasculaire18,19

Au sujet de l’insuffisance cardiaque

L’insuffisance cardiaque est une maladie progressive, invalidante et possiblement mortelle qui se manifeste lorsque le cœur n’est pas en mesure d’approvisionner une quantité suffisante de sang oxygéné dans la circulation pour répondre aux besoins de l’organisme ou, pour ce faire, a besoin d’un volume plus élevé de sang ce qui cause une accumulation de liquide (congestion) dans les poumons et les tissus périphériques2. On estime que 600 000 Canadiens vivent avec une insuffisance cardiaque2. À l’échelle mondiale, cette population se chiffre à 60 millions de personnes et on s’attend à ce que ce nombre augmente avec le vieillissement de la population4. L’insuffisance cardiaque est particulièrement prévalente chez les personnes diabétiques;20 mais environ la moitié des personnes atteintes d’insuffisance cardiaque n’est pas diabétique4,21.

Le programme empagliflozine pour l’insuffisance cardiaque a été instauré d’après les données obtenues dans l’essai EMPA-REG OUTCOME qui évaluait l’effet de l’empagliflozine (10 mg ou 25 mg une fois par jour) chez des adultes atteints de diabète de type 2 et d’une maladie cardiovasculaire établie, en appoint à un traitement standard et comparativement à un placebo17.

Au sujet des maladies cardio-rénales-métaboliques

Boehringer Ingelheim et Lilly sont déterminées à transformer les soins des personnes atteintes de maladies cardio-rénales-métaboliques, un groupe de maladies interdépendantes qui touchent plus d’un milliard de personnes à l’échelle mondiale et qui sont une cause principale de décès22.

Les systèmes cardiovasculaire, rénal et métabolique sont interdépendants et les facteurs de risque et les voies pathologiques sont les mêmes sur le continuum de la maladie. Le dysfonctionnement d’un système peut accélérer le dysfonctionnement des autres, ce qui entraîne une progression de maladies interdépendantes, comme le diabète de type 2, la maladie cardiovasculaire, l’insuffisance cardiaque et la maladie rénale, et, par conséquent, augmente le risque de décès cardiovasculaire. À l’inverse, l’amélioration du fonctionnement d’un système peut avoir des effets positifs sur les autres23,24.

Nous avons pour objectif d’utiliser la recherche et les traitements pour améliorer la santé des patients, rétablir l’équilibre entre les systèmes cardio-rénaux-métaboliques interdépendants et réduire ainsi le risque de complications graves. Dans le cadre de notre engagement envers tous ceux dont la santé est touchée par les maladies cardio-rénales-métaboliques, nous continuons d’adopter une démarche multidisciplinaire de soins et de nous nous concentrer sur les ressources visant à combler les lacunes thérapeutiques.

Au sujet de l’empagliflozine

L’empagliflozine est un inhibiteur du co-transporteur de sodium-glucose de type 2 (SGLT-2) hautement sélectif, à prise uniquotidienne par voie orale, et le premier médicament pour le diabète de type 2 indiqué dans de plusieurs pays pour réduire le risque de décès cardiovasculaire25, 26.

L’inhibition du SGLT-2 par l’empagliflozine chez les personnes atteintes de diabète de type 2 et ayant une glycémie élevée permet d’empêcher la réabsorption de sucre dans les reins, menant à l’excrétion d’un surplus de sucre dans l’urine. De plus, l’instauration de l’empagliflozine empêche également la réabsorption du sel qui cause une excrétion accrue de sel de l’organisme et une réduction de la charge liquidienne au niveau du système vasculaire (volume intravasculaire). L’empagliflozine provoque des changements au niveau du métabolisme du sucre, du sel et de l’eau dans l’organisme, ce qui peut contribuer aux réductions de décès cardiovasculaire observées dans l’essai EMPA-REG OUTCOME27.

Boehringer Ingelheim et Eli Lilly and Company

En janvier 2011, Boehringer Ingelheim et Eli Lilly and Company annonçaient la création d’une alliance pour le diabète qui porte sur trois molécules en cours de développement représentant des catégories de traitements antidiabétiques parmi les plus importantes. Cette alliance tire parti des forces de deux compagnies pharmaceutiques parmi les plus importantes au monde et associe l’expérience solide de Boehringer Ingelheim en innovation basée sur la recherche et la recherche novatrice de Lilly, son expérience et sa réputation de pionnier dans le domaine du diabète. Grâce à l’union de leurs forces, les compagnies font preuve d’engagement pour les soins des patients atteints de diabète et se concentrent ensemble sur les besoins des patients. Pour plus de renseignements au sujet de l’Alliance, consulter les sites www.boehringer-ingelheim.ca ou www.lilly.ca.

Boehringer Ingelheim (Canada) Ltée

La fabrication de nouveaux médicaments améliorés pour les humains et les animaux est au cœur même de nos activités. Nous avons pour mission de créer des traitements novateurs qui changent des vies. Depuis sa fondation en 1885, Boehringer Ingelheim est demeurée une entreprise familiale et indépendante. Ce statut nous permet de nous consacrer à notre vision à long terme, à regarder vers l’avenir pour identifier les défis en santé à venir et à cibler les domaines auxquels nous pourrons contribuer de façon plus significative.

Notre entreprise pharmaceutique axée sur la recherche et de renommée mondiale compte près de 51 000 employés qui valorisent par l’innovation tous les jours dans nos trois domaines d’exploitation : produits pharmaceutiques pour les humains, santé animale et fabrication contractuelle de produits biopharmaceutiques. En 2019, Boehringer Ingelheim a affiché des ventes nettes de 19 milliards d’euros. Nos investissements considérables de près de 3,5 milliards d’euros en R&D favorisent l’innovation et la découverte d’une nouvelle génération de médicaments qui sauvent des vies et améliorent la qualité de vie.

Nous concrétisons davantage de possibilités scientifiques en exploitant le potentiel de nos partenariats et de la diversité des experts de la communauté des sciences de la vie. Ensemble, nous accélérons la concrétisation du prochain traitement médical qui pourra transformer la vie des patients maintenant et pour les générations futures.

Le siège social canadien de Boehringer Ingelheim a été établi en 1972 à Montréal, au Québec, et est maintenant situé à Burlington, en Ontario. Boehringer Ingelheim compte environ 600 employés au Canada.

De plus amples renseignements au sujet de Boehringer Ingelheim sont accessibles sur le site www.boehringer-ingelheim.ca ou dans notre rapport annuel : http://annualreport.boehringer-ingelheim.com.

Eli Lilly Canada

Eli Lilly and Company est un chef de file mondial dans le domaine des soins de santé, alliant empathie et recherche dans le but d’offrir une vie meilleure aux citoyens du monde entier. Notre entreprise a été fondée il y a plus d’un siècle par le colonel Eli Lilly, qui était voué à la mise au point de médicaments de grande qualité répondant aux besoins de la population. Aujourd’hui, nous demeurons fidèles à cette mission dans tout ce que nous entreprenons. Les employés de Lilly s’efforcent de créer des médicaments révolutionnaires et d’en faire profiter ceux qui en ont besoin. Ils cherchent également à améliorer la compréhension et la prise en charge des maladies et à contribuer au bien-être de nos collectivités grâce à la philanthropie et au bénévolat.

Eli Lilly Canada a été créée en 1938 à la suite d’une collaboration de recherche avec des chercheurs de l’Université de Toronto, laquelle a abouti à la mise au point de la première insuline offerte sur le marché au monde. Notre travail se concentre sur les domaines de l’oncologie, du diabète, de l’auto-immunité, des affections neurodégénératives et de la douleur. Pour en savoir plus au sujet de Lilly Canada, nous vous invitons à consulter notre site Web à l’adresse www.lilly.ca.

Pour connaître notre point de vue sur les questions de soins de santé et d’innovation, suivez-nous sur Twitter @LillyPadCA.

Références

__________________________________

1 Packer M, Anker SD, Butler J, et al. Cardiac and Renal Outcomes With Empagliflozin in Heart Failure With a Reduced Ejection Fraction. N Engl J Med. 2020;10.1056/NEJMoa2022190

2 Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada. Insuffisance cardiaque. Accessible sur : https://www.heartandstroke.ca/heart/conditions/heart-failure. Consulté en juillet 2020.

3 Packer M. EMPEROR-Reduced: Empagliflozin in Heart Failure With a Reduced Ejection Fraction, With and Without Diabetes. Présentés le 29 août 2020 durant la Conférence de la Société européenne de cardiologie (ESC) – The Digital Experience.

GBD 2017 Disease and Injury Incidence and Prevalence Collaborators. Global, regional, and national incidence, prevalence, and years lived with disability for 354 diseases and injuries for 195 countries and territories, 1990-2017: a systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2017. Lancet. 2018;392(10159):1789-1858.

5 Anderson JL and Morrow DA. Acute Myocardial Infarction. N Engl J Med. 2017;376:2053-64.

6 Calvert MJ, Freemantle N, Cleland JGF. The impact of chronic heart failure on health-related quality of life data acquired in the baseline phase of the CARE-HF study. Eur J Heart Fail. 2005;7(2):243-51.

Sarnak MJ. A patient with heart failure and worsening kidney function. Clin J Am Soc Nephrol. 2014;9(10):1790-98.

8 Clinicaltrials.gov: EMPagliflozin outcomE tRial in Patients With chrOnic heaRt Failure With Preserved Ejection Fraction (EMPEROR-Preserved). Accessible sur : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03057951. Consulté en août 2020.

9 Clinicaltrials.gov: EMPagliflozin outcomE tRial in Patients With chrOnic heaRt Failure With Reduced Ejection Fraction (EMPEROR-Reduced). Accessible sur : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03057977. Consulté en août 2020.

10American Diabetes Association. Ejection Fraction Heart Failure Measurement. Accessible sur : https://www.heart.org/en/health-topics/heart-failure/diagnosing-heart-failure/ejection-fraction-heart-failure-measurement. Consulté : août 2020.

11 GBD 2015 Mortality and Causes of Death Collaborators. Global, regional, and national life expectancy, all-cause mortality, and cause-specific mortality for 249 causes of death, 1980-2015: A systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2015. The Lancet. 2016; 388(10053):1459-544.

12 Clinicaltrials.gov: EMPagliflozin initiated in patients hospitalised for acUte heart faiLure (de novo or decompensated chronic HF) who have been StabilisEd (EMPULSE). Accessible sur : https://www.clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04157751. Consulté en août 2020.

13 Boehringer Ingelheim Pharmaceuticals, Inc. Press release. 2020 Accessible sur : https://www.boehringer-ingelheim.com/press-release/dcri-collaboration-empact-mi. Consulté en août 2020.

14 Clinicaltrials.gov: EMPA-KIDNEY (The Study of Heart and Kidney Protection With Empagliflozin). Accessible sur : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03594110. Consulté en août 2020.

15 Clinicaltrials.gov: A phase III randomised, double-blind trial to evaluate the effect of 12 weeks treatment of once daily EMPagliflozin 10 mg compared with placebo on ExeRcise ability and heart failure symptoms, In patients with chronic HeArt FaiLure with reduced Ejection Fraction (HFrEF) (EMPERIAL – reduced). Accessible sur : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03448419. Consulté en août 2020.

16 Clinicaltrials.gov: A phase III randomised, double-blind trial to evaluate the effect of 12 weeks treatment of once daily EMPagliflozin 10 mg compared with placebo on ExeRcise ability and heart failure symptoms, in patients with chronic HeArt FaiLure with preserved Ejection Fraction (HFpEF) (EMPERIAL – preserved). Accessible sur : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03448406. Consulté en août 2020.

17 Zinman B, Wanner C, Lachin JM, et al. Empagliflozin, Cardiovascular Outcomes, and Mortality in Type 2 Diabetes. N Engl J Med. 2015;373:2117-28.

18 Kim DJ, Sheu WH-H, Seino Y, et al. Cardiovascular Effectiveness and Safety of Empagliflozin in Routine Care in East Asia: Results from the EMPRISE study. Presented at IDF Congress 2019. 2-6 December 2019, Busan, Korea.

19 Patorno E, Pawar A, Franklin J, et al. Empagliflozin and the risk of heart failure hospitalization in routine clinical care: a first analysis from the EMPagliflozin compaRative effectIveness and SafEty (EMPRISE) Trial. Circulation. 2019;139:2822-30.

20 Yancy CW, Jessup M, Bozkurt B, et al. 2013 ACCF/AHA guideline for the management of heart failure: a report of the American College of Cardiology Foundation/ American Heart Association Task Force on Practice Guidelines. J Am Coll Cardiol. 2013;128(16):e240-e327.

21 Suskin N, McKelvie RS, Burns RJ, et al. Glucose and insulin abnormalities relate to functional capacity in patients with congestive heart failure. Eur Heart J. 2000;21:1368-75.

22 GBD 2015 Mortality and Causes of Death Collaborators. Global, regional, and national life expectancy, all-cause mortality, and cause-specific mortality for 249 causes of death, 1980-2015: A systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2015. The Lancet. 2016; 388(10053):1459-544.

23 Ronco C, McCullough P, Anker SD, et al. Cardio-renal syndromes: report from the consensus conference of the acute dialysis quality initiative. Eur Heart J. 2010;31(6):703-11.

24 Lazzeri C, Valente S, Tarquini R, et al. Cardiorenal syndrome caused by heart failure with preserved ejection fraction. Int J Nephrol. 2011;2011:634903.

25 Monographie de Jardiance®. Canada. Accessible sur : https://www.boehringer-ingelheim.ca/sites/ca/files/documents/jardiancepmen.pdf. Consulté : août 2020.

26 Jardiance® (empagliflozine), comprimés. Renseignements européens sur le produit; approuvé en avril 2020. Accessible sur : https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/jardiance-epar-product-information_en.pdf. Consulté en août 2020.

27 Vallon V and Thompson SC. Targeting renal glucose reabsorption to treat hyperglycaemia: the pleiotropic effects of SGLT2 inhibition. Diabetologia. 2017;60(2):215-25.

SOURCE Boehringer Ingelheim (Canada) Ltée




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse pharmaceutique

Liminal BioSciences annonce le nouveau dépôt d'une demande d'homologation du produit biologique Ryplazim(MD) (plasminogène) auprès de la Food and Drug Administration des États-Unis pour le traitement de la carence congénitale en plasminogène