logo Pharmablogue



2019-09-05  |  

Les dépenses des régimes publics d'assurance-médicaments canadiens ont augmenté de 2 milliards de dollars sur un période de trois ans

Revue de presse pharmaceutique

Un nouveau rapport du Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB) révèle que les dépenses en médicaments d’ordonnance pour les régimes publics d’assurance-médicaments canadiens ont augmenté de 7,4 %, pour atteindre 11,4 milliards de dollars en 2017 2018.

OTTAWA, le 5 sept. 2019 /CNW/ – Les coûts des médicaments ont connu une hausse de 8,3 % par rapport à l’exercice précèdent, avec une augmentation de 19,3 % des dépenses en médicaments dépassant les 10 000 $ en coûts de traitement annuels.

L’augmentation des dépenses pour les régimes publics était principalement attribuable à l’utilisation accrue de médicaments à coût plus élevé, à la pression renouvelée des antiviraux à action directe (AAD) contre l’hépatite C et aux modifications des conceptions des régimes, tandis que les économies découlant de la substitution par un médicament générique ou biosimilaire étaient limitées.

Le CEPMB a publié ces conclusions aujourd’hui dans la cinquième édition de CompasRx, un rapport annuel publié au chapitre de l’initiative de recherche du Système national d’information sur l’utilisation des médicaments prescrits (SNIUMP). CompasRx éclaire les facteurs induisant les dépenses en médicaments au sein de certains régimes publics d’assurance-médicaments canadiens. La présente édition porte sur l’exercice 2017-2018.

L’analyse porte sur tous les régimes publics d’assurance-médicaments provinciaux (à l’exception du Québec), du Yukon et du Programme des services de santé non assurés (SSNA). Ces régimes représentent environ le tiers des dépenses annuelles totales consacrées aux médicaments d’ordonnance au Canada.

Faits en bref

  • Les régimes publics d’assurance‑médicaments du SNIUMP ont payé en moyenne 87 % du total des coûts d’ordonnance pour 277 millions d’ordonnances délivrées à près de 7 millions de bénéficiaires actifs en 2017‑2018.
  • L’utilisation accrue de médicaments plus onéreux a représenté une hausse importante de 7,1 % du coût des médicaments en 2017‑2018.
  • Les médicaments dépassant les 10 000 $ en coûts de traitement annuels représentaient plus de 30 % des coûts totaux des médicaments pour les régimes publics d’assurance médicaments du SNIUMP en 2017‑2018 et ont été utilisés par moins de 2 % des bénéficiaires des régimes.
  • La croissance des frais d’exécution d’ordonnance pour les régimes publics d’assurance médicaments du SNIUMP a été d’un modeste 3,8 % (86,1 millions de dollars) en 2017‑2018, ce qui correspond étroitement à la tendance observée au cours des trois dernières années.

Liens connexes

Suivez-nous sur Twitter : @PMPRB_CEPMB

SOURCE Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse santé

Un lien se précise entre les pesticides et l’autisme