logo Pharmablogue



2021-04-22  |  

Lilly présente de nouvelles données sur l'utilisation du selpercatinib pour le traitement des cancers gastro-intestinaux et autres cancers avancés...

Revue de presse pharmaceutique

Le 11 avril 2021, Eli Lilly and Company a annoncé des données tirées de l’étude de phase I/II LIBRETTO-001 montrant que le traitement par selpercatinib avait présenté un effet antitumoral et un niveau d’innocuité encourageants pour l’ensemble des tumeurs solides avancées comportant une fusion du gène RET au-delà des cancers du poumon et de la thyroïde, y compris plusieurs tumeurs malignes gastro-intestinales réfractaires au traitement.

TORONTO, le 20 avril 2021 /CNW/ – Les données ont été présentées à la réunion annuelle 2021 de l’American Association for Cancer Research (AACR), qui a eu lieu virtuellement du 10 au 15 avril.

« La recherche sur un ensemble plus vaste de cancers comportant une fusion du gène RET nous permet de mieux comprendre le rôle de la médecine de précision dans l’amélioration de la qualité de vie des patients atteints d’une maladie au stade avancé », a déclaré le DDoron Sagman, vice-président, R-D et Affaires médicales, Eli Lilly Canada. « Les résultats de l’étude de phase I/II LIBRETTO-001 sont encourageants pour le traitement des tumeurs malignes gastro-intestinales et d’autres types de tumeurs malignes provoquées par le gène RET et difficiles à traiter chez les patients recevant du selpercatinib, un inhibiteur du gène RET. »

Dans l’étude de phase I/II LIBRETTO-001, 32 patients adultes atteints de 12 types de cancer avancé uniques comportant une fusion du gène RET ont été inscrits avant la date limite d’efficacité du 19 septembre 2020 (avec suivi jusqu’au 19 mars 2021). Les types d’affections traitées comprenaient les cancers du pancréas, du côlon, du sein, des glandes salivaires, le sarcome, le carcinoïde, le cancer rectal neuroendocrine, le cancer de l’intestin grêle, le xanthogranulome, le sarcome ovarien, le carcinosarcome pulmonaire et des cancers primaires inconnus. Parmi les 32 patients, 62,5 % présentaient une tumeur gastro-intestinale (pancréatique [n=9], côlon [n=9], petit intestin [n=1] et neuroendocrine rectale [n=1]). Pour l’ensemble des 32 patients, le taux de réponse objective (TRO) confirmé était de 47 % (IC à 95 % : 26 à 65 %). Des réponses confirmées ont été observées dans neuf types de cancer de stade avancé comportant une fusion du gène RET. La durée médiane de la réponse (DMR) n’a pas été atteinte, le suivi médian étant de 13 mois. Parmi les patients ayant obtenu une réponse, 73 pour cent (11/15) sont en rémission.

Efficacité du selpercatinib

Taux de réponse objective*, % (IC à 95 %)

47 % (29 à 65), n=32

Durée médiane de la réponse (intervalle)

Non atteint (2 à 33 mois et plus)

Réponses soutenues

73 % (11/15)

Durée médiane du suivi

13 mois

* selon l’évaluation du chercheur, + indique que la réponse du patient est soutenue

Le profil d’innocuité évalué chez les patients de cette cohorte concordait avec le profil d’innocuité connu du selpercatinib. Dans cette cohorte, les événements indésirables les plus courants de tout grade liés au traitement (égal ou supérieur à 20 %) étaient l’augmentation du niveau d’aspartate aminotransférase (AST)/alanine aminotransférase (ALT), la sécheresse buccale, l’hypertension artérielle, la diarrhée, la fatigue, des nausées et des douleurs abdominales. Aucun patient de cette cohorte n’a interrompu son traitement en raison d’événements indésirables liés au traitement.

À propos de l’étude LIBRETTO-001

L’étude de phase I/II LIBRETTO-001 est la plus importante étude clinique portant sur des patients atteints de cancers provoqués par le gène RET et traités par un inhibiteur du RET. L’essai, mené dans 16 pays et 89 sites, comprenait une phase d’escalade de dose (phase I) et une phase d’expansion de dose (phase II). Le volet de la phase II de l’essai a donné des résultats importants en matière d’efficacité pour le TRO et la DR ainsi que des critères d’évaluation secondaires prédéterminés du TRO et de la DR au niveau du système nerveux central (SNC), déterminés par un comité d’examen indépendant selon les critères RECIST v1.1 (Response Evaluation Criteria in Solid Tumors). L’étude LIBRETTO-001 continue d’inscrire les patients qui présentent des tumeurs modifiées par le gène RET au-delà du cancer du poumon.

À propos du selpercatinib

Le selpercatinib (anciennement appelé LOXO-292) est un inhibiteur sélectif et puissant du récepteur tyrosine kinase RET. Le selpercatinib peut affecter les cellules tumorales et les cellules saines, ce qui peut entraîner des effets secondaires. Les altérations du gène RET et les autres conducteurs oncogènes sont principalement mutuellement exclusifs. Le selpercatinib est un médicament d’ordonnance administré par voie orale approuvé par la FDA des États-Unis, à des doses de 120 mg ou 160 mg, selon le poids (moins de 50 kg ou 50 kg et plus, respectivement), pris deux fois par jour jusqu’à ce que la maladie progresse ou que sa toxicité atteigne un niveau inacceptablei. Le maintien de l’approbation peut dépendre de la vérification et de la description des avantages cliniques dans les essais cliniques de confirmation. L’utilisation du selpercatinib n’est pas approuvée au Canada.

À propos de Loxo Oncology chez Lilly

Loxo Oncology at Lilly a été créée en décembre 2019, par l’association des laboratoires de recherche de Lilly spécialisés en oncologie et de Loxo Oncology, acquise par Lilly au début de 2019. Loxo Oncology at Lilly réunit la portée et l’esprit d’une entreprise de biotechnologies avec l’envergure et les ressources des grandes sociétés pharmaceutiques, dans le but de fournir rapidement de nouveaux médicaments efficaces aux personnes atteintes de cancer. Notre approche porte principalement sur la création de nouveaux médicaments oncologiques qui fonctionnent sans équivoque au début du processus de développement clinique et qui seront importants pour les patients.

À propos de Lilly Oncologie

Depuis plus de 50 ans, Lilly se donne pour mission d’offrir des médicaments révolutionnaires et du soutien aux personnes atteintes de cancer et aux personnes qui s’occupent d’elles. Lilly est déterminée à poursuivre sa mission historique et à continuer d’améliorer la vie de toutes les personnes touchées par le cancer, partout dans le monde.

À propos de Lilly Canada

Eli Lilly and Company est un chef de file mondial dans le domaine des soins de santé, alliant empathie et recherche dans le but d’offrir une vie meilleure aux citoyens du monde entier. Notre entreprise a été fondée il y a plus d’un siècle par le colonel Eli Lilly, qui était voué à la mise au point de médicaments de grande qualité répondant aux besoins de la population. Aujourd’hui, nous demeurons fidèles à cette mission dans tout ce que nous entreprenons. Les employés de Lilly s’efforcent de créer des médicaments révolutionnaires et d’en faire profiter ceux qui en ont besoin. Ils cherchent également à améliorer la compréhension et la prise en charge des maladies et à contribuer au bien-être de nos communautés grâce à la philanthropie et au bénévolat.

Eli Lilly Canada a été créée en 1938 à la suite d’une collaboration de recherche avec des chercheurs de l’Université de Toronto, laquelle a abouti à la mise au point de la première insuline commercialisable au monde. Notre travail se concentre sur les domaines de l’oncologie, du diabète, de l’auto-immunité, des affections neurodégénératives et de la douleur. Pour en savoir plus au sujet de Lilly Canada, nous vous invitons à consulter notre site Web à l’adresse www.lilly.ca/fr.

Pour connaître notre point de vue sur les questions de soins de santé et d’innovation, suivez-nous sur Twitter @LillyPadCA et @LillyMedicalCA.

Mise en garde de Lilly au sujet des énoncés prospectifs

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs (au sens de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995) au sujet du selpercatinib utilisé pour le traitement du CPNPC métastatique comportant une fusion du gène RET, du CMT de stade avancé ou métastatique comportant une mutation du gène RET et du cancer de la thyroïde de stade avancé ou métastatique comportant une fusion du gène RET et comme traitement potentiel pour d’autres indications, et reflète les opinions et les attentes actuelles de Lilly. Toutefois, comme c’est le cas pour tout produit pharmaceutique, le processus de mise au point et de commercialisation est associé à des incertitudes et à des risques substantiels. Entre autres choses, rien ne garantit que les résultats d’études futures seront conformes aux résultats obtenus à ce jour ou que le selpercatinib sera approuvé par d’autres instances réglementaires. Pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet et au sujet des autres risques et incertitudes, veuillez consulter les formulaires 10-K et 10-Q déposés par Lilly auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis. Sauf si la loi l’exige, Lilly ne s’engage nullement à réviser tout énoncé prospectif en fonction d’événements survenant après la diffusion de ce communiqué.

Références
i RETEVMO [notice d’accompagnement du produit]. Indianapolis, IN : Eli Lilly and Company, 2021.

SOURCE Eli Lilly Canada Inc.




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse pharmaceutique

DARZALEX® SC est le premier et le seul traitement approuvé par Santé Canada pour les patients ayant récemment reçu un diagnostic d'amylose à chaîne légère (AL), une maladie rare