logo Pharmablogue



2021-05-06  |  

Olumiant® a été associé à des améliorations significatives au plan de la gravité et de l'étendue de la dermatite atopique...

Revue de presse pharmaceutique

Selon de récentes analyses des données de l’essai clinique de phase III BREEZE-AD5 et une analyse approfondie de l’innocuité réalisée avec les données de plusieurs essais cliniques, Olumiant® (baricitinib), des sociétés Eli Lilly and Company et Incyte, offert en comprimés à 2 mg à prise uniquotidienne, a amélioré les principaux résultats liés au traitement évalués par rapport au placebo.

TORONTO, le 30 avril 2021 /CNW/ – Ces analyses ont permis de mieux définir le profil d’innocuité à long terme du baricitinib chez les adultes atteints de dermatite atopique (DA) modérée ou sévère. Dans une analyse portant sur l’étude BREEZE-AD5, Olumiant a entraîné des améliorations concomitantes pour ce qui est de la gravité et de l’étendue de la DA, d’autres symptômes clés de la maladie et de la qualité de vie, et ce, dès la semaine 1, d’après le pourcentage de variation entre le début et la fin du traitement avec Olumiant, comparativement au placebo. Une analyse distincte des données de l’étude BREEZE-AD5 révèlent que les adultes souffrant de DA qui présentaient une atteinte initiale de 10 % à 50 % de la surface corporelle et qui ont reçu Olumiant ont montré des améliorations significatives quant à la gravité et à l’étendue de la maladie par rapport aux patients du groupe placebo. Dans l’analyse de l’innocuité intégrant huit études sur l’Olumiant dans la prise en charge de la DA, on n’a observé aucune augmentation des taux d’effets indésirables survenus en cours de traitement (EIST), d’effets indésirables graves ou d’infections graves associés au traitement à long terme au moyen d’Olumiant, par rapport à la période contrôlée par placebo. Ces résultats ont été présentés virtuellement lors de la réunion de l’American Academy of Dermatology (AAD VMX), du 23 au 25 avril 2021.

« Les nouvelles analyses des données de l’étude de phase III BREEZE-AD5 sont très encourageantes », a déclaré le Dr Doron Sagman, vice-président, R-D et Affaires médicales, Eli Lilly Canada. « L’amélioration des symptômes clés, comme les démangeaisons et la douleur, et ce, dès la première semaine, chez les patients atteints d’une forme modérée ou sévère de la maladie est une excellente nouvelle pour la communauté médicale et de nombreux Canadiens aux prises avec les répercussions, tant physiques que mentales, de cette maladie invalidante qu’est la dermatite atopique. »

Olumiant à 2 mg a permis l’amélioration concomitante de l’étendue de la surface corporelle atteinte, de la gravité et des principaux symptômes de la DA dès la première semaine de traitement.1

Dans une analyse a posteriori des données de l’étude BREEZE-AD5, des patients ayant reçu 2 mg d’Olumiant ont montré des améliorations statistiquement significatives et simultanées de l’étendue et de la gravité de la DA, ainsi que des symptômes clés comme les démangeaisons, les réveils nocturnes causés par les démangeaisons, l’inconfort et la douleur attribuables aux lésions cutanées et la qualité de vie, et ce, dès la semaine 1, d’après le pourcentage de variation entre le début et la fin du traitement, comparativement au placebo. Les patients sous Olumiant ont montré des améliorations statistiquement significatives par rapport aux valeurs initiales (p < 0,05) pour l’ensemble des paramètres évalués, comparativement aux patients sous placebo aux semaines 1 et 4 :

  • Critères cutanés :
    • score EASI (Eczema Area and Severity Index – indice de l’étendue et de la gravité de l’eczéma), un système de notation validé permettant de mesurer l’étendue et la gravité de la MA :
      • À la semaine 1 : Olumiant = 25,3 % vs placebo = 7,2 %
      • À la semaine 4 : Olumiant = 50,9 % vs placebo = 24,0 %
  • Principaux symptômes :
    • Échelle d’évaluation numérique (ÉÉN) des démangeaisons :
      • À la semaine 1 : Olumiant = 13,5 % vs placebo = -0,2 %
      • À la semaine 4 : Olumiant = 29,0 % vs placebo = 12,5 %
    • Douleurs cutanées, ÉÉN (inconfort et douleur causés par les lésions) :
      • À la semaine 1 : Olumiant = 12,0 % vs placebo = 2,6 %
      • À la semaine 4 : Olumiant = 27,6 % vs placebo = 13,6 %
    • Item 2 de l’échelle de sommeil de la dermatite atopique (AD Sleep Scale ou ADSS) – nombre de réveils nocturnes en raison de démangeaisons :
      • À la semaine 1 : Olumiant = 20,9 % vs placebo = 3,9 %
      • À la semaine 4 : Olumiant = 37,6 % vs placebo = 14,1 %
  • Paramètre composite, y compris la qualité de vie :
    • score DLQI (Dermatology Life Quality Index ou indice dermatologique de la qualité de vie) :
      • À la semaine 1 : Olumiant = 27,2 % vs placebo = 12,9 %
      • À la semaine 4 : Olumiant = 40,4 % vs placebo = 17,5 %
    • Échelle POEM (Patient-Oriented Eczema Measure ou auto-score de l’eczéma) :
      • À la semaine 1 : Olumiant = 18,0 % vs placebo = 6,7 %
      • À la semaine 4 : Olumiant = 29,3 % vs placebo = 10,8 %

Pour la méthodologie, voir la section « À propos des analyses » ci-dessous.

Les patients souffrant de DA qui présentaient une atteinte initiale de 10 % à 50 % de la surface corporelle et qui ont reçu Olumiant à 2 mg ont montré des améliorations significatives quant à la gravité et à l’étendue de la maladie2

Une analyse a posteriori des données de l’étude BREEZE-AD5 a été réalisée afin d’évaluer l’efficacité d’Olumiant à raison de 2 mg en fonction de la surface corporelle atteinte (SCA) au départ, ce qui permet de déterminer dans quelle mesure la peau du patient est atteinte. Après deux semaines, 2 patients sur 10 présentant une atteinte initiale variant entre 10 % et 50 % de la surface corporelle et qui ont été traités par Olumiant ont constaté une amélioration significative de la gravité et de l’étendue de la maladie par rapport au placebo (20,2 % vs 5,9 %, p ≤ 0,01), mesurée par une amélioration de 75 % de leur score EASI.

À la 16e semaine, près de 4 patients sur 10 présentant une atteinte initiale variant entre 10 % et 50 % de la surface corporelle et qui ont été traités par Olumiant ont constaté une amélioration significative de la gravité et de l’étendue de la maladie par rapport au placebo (37,5 % vs 9,9 %, p ≤ 0,01), mesurée par une amélioration de 75 % de leur score EASI.

À la semaine 16, environ 3 patients sur 10 présentant une atteinte initiale variant entre 10 % et 50 % de la surface corporelle et qui ont été traités par Olumiant ont constaté une amélioration significative de la gravité et de l’étendue de la DA comparativement au placebo (31,7 % vs 6,9 %, p ≤ 0,001) d’après l’obtention d’un grade de disparition complète ou de disparition quasi complète des lésions cutanées et tel que mesuré par échelle d’évaluation globale validée par l’investigateur.

L’efficacité d’Olumiant a aussi été évaluée chez des patients présentant une atteinte initiale > 50 % de la surface corporelle. Chez ces patients, les résultats pour Olumiant étaient numériquement plus élevés, mais n’étaient pas statistiquement significatifs par rapport au placebo. Les résultats obtenus pour le sous-groupe de patients évalués sur le plan de l’innocuité et présentant une atteinte initiale variant entre 10 % et 50 % de la surface corporelle correspondaient à ceux obtenus parmi l’ensemble de la population évaluée sur le plan de l’innocuité dans le cadre du programme de développement clinique d’Olumiant dans le traitement de la DA.

Pour la méthodologie, voir la section « À propos des analyses » ci-dessous.

L’analyse à long terme appuie le profil d’innocuité d’Olumiant à 2 mg dans le traitement de la DA3

Le profil d’innocuité d’Olumiant à 2 mg a été évalué dans le cadre de huit études cliniques consacrées à la DA (six études à double insu, avec répartition aléatoire, contrôlées par placebo et deux études de prolongation à long terme). Au cours de la période contrôlée par placebo de 16 semaines, on n’a observé aucune augmentation des taux d’effets indésirables graves ou d’infections graves chez les patients sous Olumiant, comparativement au placebo. De plus, et les taux sont demeurés semblables dans les phases de prolongation à long terme. Il n’y a eu aucun cas de thrombose veineuse profonde ou d’embolie pulmonaire au cours de ces études.

Olumiant n’a été associé à aucune hausse des cas d’anémie, de neutropénie, de lymphopénie ou d’élévation des taux d’enzymes hépatiques par rapport au placebo, tel que mesuré par la variation moyenne par rapport aux valeurs initiales, et aucune autre augmentation n’a été signalée relativement à la variation de ces épreuves de laboratoire au cours du traitement à long terme. Il n’y a pas eu d’augmentation du risque d’eczéma herpétiforme avec Olumiant, comparativement au placebo (0,2 % vs 0,4 %), mais on a observé une augmentation des cas d’infections par le virus de l’herpès (2,0 % vs 0,9 %).

Pour la méthodologie, voir la section « À propos des analyses » ci-dessous.

À propos des analyses

  • Améliorations rapides et concomitantes des signes et symptômes de la dermatite atopique traitée par le baricitinib dans le cadre de l’étude de phase III BREEZE-AD5
    • Au total, 440 patients ayant participé à l’étude de phase III BREEZE-AD5 ont été répartis au hasard (selon un rapport 1:1:1) pour recevoir, une fois par jour, soit un placebo, soit Olumiant à raison de 1 mg ou 2 mg. Au cours des quatre premières semaines de l’étude, on a évalué le pourcentage de variation par rapport aux valeurs initiales pour ce qui suit : EASI, ÉÉN des démangeaisons, ÉÉN des douleurs cutanées, item 2 de l’échelle ADSS, score DLQI et score POEM. Les valeurs p indiquées ci-dessus n’ont pas été ajustées pour tenir compte de la multiplicité.

  • Efficacité du baricitinib en doses de 2 mg; stratification en fonction de la surface corporelle atteinte au départ chez les adultes atteints de dermatite atopique modérée ou grave
    • Dans une analyse a posteriori, 293 patients ayant pris part à l’étude de phase III BREEZE-AD5 ont été répartis en sous-groupes : atteinte initiale variant entre 10 % et 50 % de la surface corporelle, et atteinte initiale > 50 %. Ces sous-groupes ont été évalués pour déterminer la proportion de patients ayant obtenu une réduction d’au moins 75 % de leur score EASI (EASI 75) et un score de 0 ou 1 sur l’échelle d’évaluation globale validée par l’investigateur. (vIGA-AD™). L’efficacité d’Olumiant a aussi été évaluée chez des sous-groupes de patients présentant une atteinte initiale variant entre 10 % et 50 % de la surface corporelle. Les valeurs p indiquées ci-dessus n’ont pas été ajustées pour tenir compte de la multiplicité.

  • Analyse approfondie de l’innocuité du baricitinib en doses de 2 mg chez les adultes atteints de dermatite atopique : analyse intégrée de huit essais cliniques à répartition aléatoire
    • Olumiant à 2 mg a été étudié dans le cadre de six études à double insu, avec répartition aléatoire, contrôlées par placebo et deux études de prolongation à long terme. Les taux d’incidence/100 patients-années à risque ont été calculés. L’analyse a porté sur 1 598 patients ayant reçu 2 mg d’Olumiant pendant 1 434,2 patients-années d’exposition combinées (médiane de 330 jours).

À propos d’Olumiant® (baricitinib)

Olumiant est un inhibiteur des protéines Janus Kinase (JAK) pris par voie orale une fois par jour. Au Canada, Olumiant est indiqué en association avec le méthotrexate (MTX) pour atténuer les signes et les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde (PR) modérée ou sévère chez les patients adultes qui ont obtenu une réponse insatisfaisante à un ou plusieurs antirhumatismaux modificateurs de la maladie (ARMM). Olumiant peut être utilisé en monothérapie dans les cas d’intolérance au MTX4. À l’heure actuelle, il n’est pas approuvé au Canada pour le traitement de la dermatite atopique.

En décembre 2009, Lilly et Incyte ont annoncé une entente de collaboration et de licence mondiale exclusive pour la mise au point et la commercialisation du baricitinib et de certains composés dérivés pour le traitement des patients atteints de maladies inflammatoires et auto-immunes.

À propos des activités de Lilly dans le domaine de la dermatologie

En empruntant des sentiers inexplorés de la science, nous perpétuons la tradition de Lilly d’offrir des médicaments novateurs qui répondent à des besoins jusque-là insatisfaits et qui changent des vies partout dans le monde. Les répercussions des maladies cutanées ne se limitent pas à la peau. Nous sommes conscients des effets dévastateurs qu’elles peuvent avoir sur la vie des gens. Chez Lilly, nous œuvrons sans relâche à la constitution d’une gamme robuste de produits dermatologiques qui nous permet d’offrir des solutions novatrices et centrées sur les patients, afin que les patients atteints de maladies cutanées puissent aspirer à une vie sans entraves.

À propos d’Incyte

Incyte, une société biopharmaceutique présente dans le monde entier et dont le siège social est situé à Wilmington, dans le Delaware, s’est donné pour mission de trouver des solutions à des besoins médicaux prépondérants non satisfaits grâce à la découverte, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques exclusifs. Pour en savoir plus sur Incyte, nous vous invitons à consulter son site Web à l’adresse Incyte.com et à la suivre sur Twitter, à l’adresse twitter@Incyte.

À propos de Lilly Canada

Eli Lilly and Company est un chef de file mondial dans le domaine des soins de santé, alliant empathie et recherche dans le but d’offrir une vie meilleure aux citoyens du monde entier. Notre entreprise a été fondée il y a plus d’un siècle par le colonel Eli Lilly, qui était voué à la mise au point de médicaments de grande qualité répondant aux besoins de la population. Aujourd’hui, nous demeurons fidèles à cette mission dans tout ce que nous entreprenons. Les employés de Lilly s’efforcent de créer des médicaments révolutionnaires et d’en faire profiter ceux qui en ont besoin. Ils cherchent également à améliorer la compréhension et la prise en charge des maladies et à contribuer au bien-être de nos communautés grâce à la philanthropie et au bénévolat.

Eli Lilly Canada a été créée en 1938 à la suite d’une collaboration de recherche avec des chercheurs de l’Université de Toronto, laquelle a abouti à la mise au point de la première insuline commercialisable au monde. Notre travail se concentre sur les domaines de l’oncologie, du diabète, de l’auto-immunité, des affections neurodégénératives et de la douleur. Pour en savoir plus au sujet de Lilly Canada, nous vous invitons à consulter notre site Web à l’adresse www.lilly.ca/fr.

Pour connaître notre point de vue sur les questions de soins de santé et d’innovation, suivez-nous sur Twitter @LillyPadCA et @LillyMedicalCA.

Mise en garde au sujet des énoncés prospectifs
Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs (au sens de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995) au sujet d’Olumiant (baricitinib) en tant que traitement pour les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde et en tant que traitement potentiel pour les patients souffrant de dermatite atopique et d’autres maladies, et il reflète les opinions et attentes actuelles de Lilly et d’Incyte. Toutefois, comme c’est le cas pour tout produit pharmaceutique, le processus de recherche, de mise au point et de commercialisation d’un médicament est associé à des incertitudes et à des risques substantiels. Entre autres choses, il n’existe aucune garantie que les études planifiées ou en cours seront réalisées comme prévu, que les résultats des études futures seront conformes aux résultats obtenus jusqu’à maintenant, qu’Olumiant sera approuvé par d’autres instances réglementaires ou qu’il obtiendra un succès commercial. Pour obtenir plus de renseignements à ce sujet et au sujet des autres risques et incertitudes, veuillez consulter les derniers formulaires 10-K et 10-Q déposés respectivement par Lilly et Incyte auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières des États-Unis (United States Securities and Exchange Commission). Sauf si la loi l’exige, Lilly et Incyte ne s’engagent nullement à réviser tout énoncé prospectif en fonction d’événements survenant après la diffusion du présent communiqué.

Référence

1 Lio et coll. Améliorations rapides et concomitantes des signes et symptômes de la dermatite atopique traitée par le baricitinib dans le cadre de l’étude de phase III BREEZE-AD5. Résultats présentés au congrès virtuel de l’American Academy of Dermatology; 23-25 avril 2021.

2 Silverberg et coll. Efficacité du baricitinib en doses de 2 mg, stratifié en fonction de la surface corporelle chez les adultes atteints de dermatite atopique modérée ou grave. Résultats présentés au congrès virtuel de l’American Academy of Dermatology; 23-25 avril 2021.

3 King et coll. Analyse approfondie de l’innocuité du baricitinib en doses de 2 mg chez les adultes atteints de dermatite atopique : analyse intégrée de huit essais cliniques à répartition aléatoire. Résultats présentés au congrès virtuel de l’American Academy of Dermatology; 23-25 avril 2021.

Monographie d’Olumidant, 9 avril 2020

Pour lire les divulgations de l’AAD 2021 de Lilly, cliquez ici.

SOURCE Eli Lilly Canada Inc.

Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire