logo Pharmablogue



2019-04-18  |  

Premier développement au monde d'un peptide de l'arsenic pour cibler le cancer

Revue de presse pharmaceutique

Phebra, la société pharmaceutique australienne, a annoncé un contrat de collaboration et de licence avec l’Université de Wollongong (UOW), en vue de poursuivre la mise au point de nouveaux composés d’arsenic brevetés, susceptibles de traiter des tumeurs hématologiques malignes et solides.

WOLLONGONG, Australie, 12 avril 2019 /CNW/ – Les chercheurs, le Dr Carolyn Dillon et Mme Judith Carrall, de l’École de chimie et de biosciences moléculaires de l’UOW, ont reconnu l’efficacité bien établie de l’arsenic dans le traitement de la leucémie promyélocytaire aiguë (LPA). Depuis, elles ont élaboré un nouveau principe qui devrait permettre de réduire jusqu’à quarante fois la dose d’arsenic cytotoxique. En outre, il a été conçu pour cibler spécifiquement les cancers réagissant au traitement par ce médicament.

Le Dr Mal Eutick, le directeur général de Phebra, a déclaré que les chercheurs avaient déjà observé jusqu’à présent des réactions positives dans les essais in vitro, le nouveau composé de l’arsenic ciblant avec succès un certain nombre de cancers dont la LPA, la leucémie myéloïde aiguë (LMA) et potentiellement le cancer pancréatique.

« Phebra a été très impressionné par la portée, la précision et la qualité du travail du Dr Dillon et de Mme Carrell. Nous avons hâte de collaborer avec l’UOW et nous sommes éblouis par les premières études de laboratoire montrant une activité en matière de cancers hématologiques comme la LPA et la LMA, mais aussi potentiellement, de cancer du pancréas, qui s’avère très difficile à soigner », a-t-il ajouté.

« Nous sommes encouragés par la qualité des données recueillies jusqu’à présent, montrant de bons résultats lorsque l’on fait le lien entre l’arsenic et les peptides ciblant le cancer, ce qui permet de réduire très nettement les niveaux de toxicité indistincte. »

« Phebra estime qu’il peut potentiellement représenter une nouvelle génération de traitement. Nous allons passer au stade des essais sur des animaux dans le courant de cette année et nous prévoyons d’obtenir des résultats positifs très bientôt. Bien sûr, il faudra du temps pour mener des études sur les humains mais il peut potentiellement être d’un intérêt énorme pour les patients et les médecins en vue de traiter de nombreux cancers. »

Le Dr Dillon a déclaré : « Les recherches progressent depuis plusieurs années et les résultats in vitro sont prometteurs. Nous avons confirmé notre validation de principe, le composé est mille fois plus toxique pour les cellules leucémiques spécifiques que les cellules sanguines normales. Nous savons qu’il nous reste encore un long chemin à parcourir avant que ce médicament puisse être soumis à des essais cliniques, mais nous avons bon espoir qu’il soit efficace. »

« Nous sommes enchantées de travailler avec Phebra. D’une part parce que cette collaboration permettra de commercialiser notre médicament contre le cancer s’il s’avère efficace d’un point de vue clinique et d’autre part parce que cela donne à nos étudiants en chimie médicale et à nos doctorants un aperçu inestimable du monde de la conception et de la commercialisation des produits pharmaceutiques », a-t-elle conclu.

À propos de Phebra :

Phebra est une société pharmaceutique australienne spécialisée dans la mise au point, la fabrication et la commercialisation de médicaments essentiels, en Australie et dans le monde.

Phebra crée des médicaments essentiels qui sauvent des vies et les améliorent.

Personne-ressource pour les médias chez Phebra : Richard Lenarduzzi. +61-411-254-390

À propos de l’Université de Wollongong :

L’Université de Wollongong (UOW) est une université fortement axée sur la recherche et perçue comme l’une des meilleures universités modernes d’Australie. Elle fait partie des deux premiers percentiles des meilleures universités au monde.

L’UOW s’est forgé une réputation internationale pour ses recherches de tout premier plan et la qualité exceptionnelle de son enseignement dans un grand nombre de disciplines, en Australie comme à l’étranger, mais aussi grâce à son réseau mondial de partenaires en matière de recherche et d’enseignement.

L’UOW est une université cinq étoiles dans les classements mondiaux ; elle a été reconnue en 2018 comme l’une des meilleures institutions au monde pour l’excellence de son enseignement; et s’est classée 13e mondiale en 2019 dans le classement Higher Education University Impact Rankings du Times.

Personnes-ressources pour les médias :
UOW
Tél. +61-2-4221-4227
media@uow.edu.au

Salle de rédaction de l’UOW : https://media.uow.edu.au

SOURCE Phebra




Actualités | Cancer | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse santé

L'AMC demande à Santé Canada d'instaurer des règles plus strictes sur les produits de vapotage