logo Pharmablogue



2019-10-03  |  

Symbicort® Turbuhaler® : maintenant approuvé par Santé Canada dans le traitement de l'asthme léger persistant, modéré ou grave

Revue de presse pharmaceutique

AstraZeneca Canada annonce aujourd’hui que Santé Canada a approuvé l’utilisation élargie de Symbicort® Turbuhaler® (budésonide/formotérol) dans le traitement de l’asthme léger persistant chez les patients âgés de 12 ans et plus. Symbicort Turbuhaler est maintenant approuvé au Canada comme traitement de secours anti-inflammatoire chez les patients atteints d’asthme léger persistant, modéré ou grave1.

MISSISSAUGA, ON, le 30 sept. 2019 /CNW/ – Cette approbation se fonde sur les résultats positifs des études de phase III SYGMA 1 et 2, publiés dans le New England Journal of Medicine2,3. Ces études visaient à évaluer l’efficacité de Symbicort Turbuhaler administré au besoin seulement comme traitement de secours anti-inflammatoire comparativement aux traitements de référence actuels de l’asthme léger :

  • pour remplacer le traitement de secours actuel, soit un ß2 agoniste à courte durée d’action (BACA) pris également au besoin;
  • pour remplacer le traitement d’entretien habituel (budésonide deux fois par jour, un corticostéroïde par inhalation [CSI]) et un BACA au besoin.

« L’approbation de Santé Canada confirme l’efficacité de Symbicort Turbuhaler utilisé comme traitement de secours anti-inflammatoire au besoin chez les patients atteints d’asthme léger persistant pour traiter non seulement les symptômes d’asthme, mais également l’inflammation » déclare le Dr Neil Maresky, vice-président, Affaires scientifiques, AstraZeneca Canada. « Elle s’appuie sur le profil clinique établi du médicament en tant que traitement de secours anti-inflammatoire au besoin doublé d’un traitement d’entretien de la maladie modérée ou grave ».

La Global Initiative for Asthma (GINA), dans sa dernière mise à jour de 2019 de la Stratégie globale de traitement et de prévention de l’asthme, recommande l’utilisation d’une faible dose du traitement d’association budésonide-formotérol au besoin comme traitement de secours à privilégier dans l’asthme, quel qu’en soit le degré de gravité.

« L’asthme vient au troisième rang des maladies les plus courantes au Canada, touchant plus de 600 000 patients au Québec seulement », souligne le Dr Louis-Philippe Boulet, pneumologue et professeur de médecine à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval. « Nous savons que le traitement de l’inflammation sous-jacente, en plus de la prise en charge des symptômes, diminue les répercussions de l’asthme chez les patients. Grâce à l’approbation de Santé Canada, les médecins du Québec pourront dorénavant offrir à leurs patients atteints d’asthme léger persistant cet inhalateur qui renferme l’association budésonide/formotérol comme traitement de secours anti-inflammatoire au besoin, et procure à la fois un soulagement des symptômes et un traitement de l’inflammation sous-jacente ».

« Au Canada, le mot d’ordre face aux crises d’asthme devrait être tolérance zéro », estime Vanessa Foran, présidente-directrice générale d’Asthme Canada. « Les personnes atteintes d’asthme, qu’il soit léger, modéré ou grave, sont exposées à une crise d’asthme. Qu’un traitement de secours anti-inflammatoire, qui n’est pas axé seulement sur les symptômes, mais également sur l’inflammation sous-jacente, soit approuvé, quelle que soit la gravité de l’asthme, est une nouvelle encourageante ».

Les données sur l’innocuité et la tolérabilité de Symbicort Turbuhaler pris au besoin provenant des études SYGMA chez les patients atteints d’asthme léger concordent avec le profil connu du médicament. Les effets indésirables signalés le plus souvent étaient les infections des voies respiratoires supérieures (IVRS), les IVRS virales, l’asthme, la pharyngite, la bronchite, les maux de tête et la rhinite allergique 2,4.

À propos de Symbicort Turbuhaler

Symbicort Turbuhaler est une préparation combinant dans un seul inhalateur le budésonide, un corticostéroïde par inhalation (CSI) qui traite l’inflammation sous-jacente, et le formotérol, un bronchodilatateur de la classe des ß2 agonistes à longue durée d’action (BALA) ayant un début d’action rapide. L’utilisation de Symbicort Turbuhaler est maintenant approuvée comme approche thérapeutique différente chez les patients atteints d’asthme léger persistant, modéré ou graveSymbicort Turbuhaler a été lancé en 2000 et est approuvé dans près de 120 pays pour le traitement de l’asthme et/ou de la MPOC.

À propos de l’asthme

L’asthme est la troisième maladie chronique la plus fréquente au Canada5, et elle touche plus de 3,8 millions de Canadiens6. Les symptômes d’asthme incluent habituellement la toux, la respiration sifflante, un essoufflement et une sensation de serrement dans la poitrine. À mesure que l’inflammation des voies respiratoires augmente, la paroi des voies respiratoires devient irritée et enflée, entraînant une exacerbation des symptômes7.

Tous les patients atteints d’asthme sont exposés à des crises graves, quel que soit le degré de gravité de leur maladie, l’observance du traitement ou le degré de maîtrise des symptômes8‑11. On estime à 176 millions le nombre d’exacerbations d’asthme par année à l’échelle mondiale. Ces exacerbations peuvent être menaçantes sur le plan physique et importantes sur le plan émotionnel chez de nombreux patients12. Toutefois, malgré le fait que l’asthme soit une maladie inflammatoire chronique variable, le traitement anti-inflammatoire de prévention n’est pas systématiquement prescrit ou les patients ne l’utilisent pas suffisamment et comptent trop sur leur médicament de secours, le BACA, qui peut masquer l’aggravation des symptômes13-16. La prise seule d’un BACA par inhalation pendant ou après une aggravation des symptômes ne traite pas l’inflammation sous-jacente13, exposant ainsi les patients au risque d’une exacerbation de l’asthme et à des crises possibles souvent associées aux corticostéroïdes par voie orale17.

Mis à part les coûts directs liés aux soins de santé des patients atteints d’asthme (tels que les médicaments et les consultations chez le médecin), des coûts indirects dus à une perte de productivité sont aussi associés à l’asthme. On prévoit que le coût de l’asthme pour l’économie canadienne grimpera à 4,2 milliards $ par année d’ici 203018.

À propos d’AstraZeneca et des maladies respiratoires

Les maladies respiratoires représentent l’un des principaux domaines thérapeutiques d’AstraZeneca, et ses médicaments ont été utilisés par plus de 18 millions de patients en traitement d’entretien en 2018. L’objectif d’AstraZeneca est de transformer le traitement de l’asthme et de la MPOC par des associations de produits par inhalation au cœur du traitement, des agents biologiques répondant à des besoins non satisfaits chez des populations particulières et des percées scientifiques modifiant le cours de la maladie.

À propos d’AstraZeneca Canada

AstraZeneca est une société biopharmaceutique internationale axée sur l’innovation. Sa priorité est de découvrir, mettre au point et commercialiser des médicaments destinés aux soins primaires et spécialisés, qui ont pour but de changer des vies. Elle concentre principalement ses activités sur les trois importants domaines thérapeutiques suivants : maladies cardiovasculaires, rénales et métaboliques, oncologie et maladies respiratoires, inflammatoires et auto-immunes. AstraZeneca exerce ses activités dans plus de 100 pays et ses médicaments innovateurs sont utilisés par des millions de patients dans le monde entier. Sa filiale canadienne, AstraZeneca Canada, dont le siège social est situé à Mississauga, en Ontario, compte plus de 850 employés au pays. Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site Web de la société à www.astrazeneca.ca.

* Correspond à une dose délivrée de budésonide-formotérol de 160/4,5 µg
† Correspond à une dose de 0,4 mg de terbutaline, délivrée par l’inhalateur Turbuhaler
‡ Les exacerbations graves sont définies comme une aggravation de l’asthme nécessitant l’utilisation de corticostéroïdes à action générale pendant au moins trois jours, une hospitalisation ou une visite au service des urgences avec administration de corticostéroïdes à action générale

RÉFÉRENCES :

1.

AstraZeneca Canada Inc., monographie de Symbicort® Turbuhaler® (budésonide/formotérol). Consulté en septembre 2019, disponible au : https://www.astrazeneca.ca/fr/our-medicines.html

2.

O’Byrne PM, FitzGerald JM, Bateman ED, et al. Inhaled combined budesonide-formoterol as needed in mild asthma. N Engl J Med. 2018; 378: 1865-1876.

3.

Bateman ED, Reddel HK, O’Byrne PM, et al. As-needed budesonide-formoterol versus maintenance budesonide in mild asthma. N Engl J Med. 2018; 378: 1877-1887.

4.

O’Byrne PM, FitzGerald JM, Bateman ED, et al. Inhaled combined budesonide-formoterol as needed in mild asthma. Annexe supplémentaire. N Engl J Med. 2018; 378: 1865-1876.

5.

Statistique Canada, produit n° 82-625-X au catalogue. Feuillets d’information de la santé, Problèmes de santé chroniques, 2016. Septembre 2017. https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/82-625-x/2017001/article/54858-fra.htm

6.

Agence de la santé publique du Canada. Rapport du Système canadien de surveillance des maladies chroniques : Asthme et maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) au Canada, 2018. 

7.

Asthma Canada, Asthma Facts and Statistics, 2019. https://asthma.ca/wp-content/uploads/2019/02/Asthma-101.pdf Consulté en août 2019.

8.

Olaguibel JM, Quirce S, Julia B, et al. Measurement of asthma control according to Global Initiative for Asthma guidelines: a comparison with the Asthma Control Questionnaire. Respir Res. 2012; 13: 50.

9.

Price D, Fletcher M, van der Molen T. Asthma control and management in 8,000 European patients: the REcognise Asthma and LInk to Symptoms and Experience (REALISE) survey. NPJ Prim Care Respir Med. 2014; 24: 14009.

10.

Bateman ED, Hurd SS, Barnes PJ, et al. Global strategy for asthma management and prevention: GINA executive summary. Eur Respir J. 2008; 31: 143-78.

11.

Sastre J, Fabbri LM, Price D, et al. Insights, attitudes, and perceptions about asthma and its treatment: a multinational survey of patients from Europe and Canada. World Allergy Organ J. 2016; 9: 13.

12.

AstraZeneca Pharmaceuticals. Données internes. Budesonide/formoterol: Annual Rate of Exacerbations Globally (ID:SD-3010-ALL-0017).

13.

Humbert M, Andersson TL, Buhl R. Budesonide/formoterol for maintenance and reliever therapy in the management of moderate to severe asthma. Allergy. 2008; 63: 1567-80.

14.

Rabe KF, Vermeire PA, Soriano JB, Maier WC. Clinical management of asthma in 1999: the asthma insights and reality in Europe (AIRE) study. Eur Respir J. 2000; 16: 802-7.

15.

Tattersfield AE, Postma DS, Barnes PJ, et al. on behalf of the FACET International Study Group. Exacerbations of asthma: a descriptive study of 425 severe exacerbations. Am J Respir Crit Care Med. 1999; 160: 594-9.

16.

Adams RJ, Fuhlbrigge A, Guilbert T, et al. Inadequate use of asthma medication in the United States: results of the asthma in America national population survey. J Allergy Clin Immunol. 2002; 110: 58-64.

17.

Price DB, Trudo F, Voorham J, et al. Adverse outcomes from initiation of systemic corticosteroids for asthma: long-term observational study. J Asthma Allergy. 2018; 11: 193-204.

18.

Cost Risk Analysis for Chronic Lung Disease in Canada, The Conference Board of Canada, Louis Theriault, Gregory Hermus, Danielle Goldfarb, Carole Stonebridge, Fares Bounajm, 15 mars 2012 http://www.conferenceboard.ca/elibrary/abstract.aspx?did=4585

SOURCE AstraZeneca




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse pharmaceutique

L'Alliance for Safe Biologic Medicines publie, lors du congrès de l'ESMO 2019, les résultats préliminaires de l'enquête menée auprès de prescripteurs européens de médicaments