logo Pharmablogue



2013-10-22  |  

Trop de vitamine D serait dangereux…

vitamine D

L’engouement pour la vitamine D est-il trop grand? Voici qu’une récente étude semble affirmer qu’un supplément de vitamine D pourrait être néfaste.

Cette étude, publiée dans la revue American Journal of Medicine par deux médecins de l’université John Hopkins, cherche à établir un lien entre le taux de vitamine D et les causes de mortalité cardiovasculaire ou « toutes causes ». L’étude se base sur le suivi de 10 000 personnes durant 3,8 ans. Les données sont extraites de la cohorte américaine NHANES, de 2001 à 2004.(1)

Dans leur communiqué, les chercheurs affirment qu’« arrivé à un certain point, prendre plus de vitamine D ne confère plus de bienfaits, donc la prise de ces compléments hors de prix est au mieux un gaspillage d’argent. »(2) N’est-il pas curieux que l’auteur principal parle de « compléments hors de prix » à propos du supplément probablement le moins coûteux qui existe? De plus, les auteurs recommandent de ne pas prendre de supplément de vitamine D sans avis médical. Et vlan la prise en charge… Peut-être n’ont-ils pas suffisamment de patients, les coûts d’une visite médicale étant ce qu’ils sont aux États-Unis?

Analysons un peu

Carence en vitamine D = augmentation du risque

Comme plusieurs autres études, celle-ci montre un risque important de maladie (mortalité toutes causes et cardiovasculaire) chez les personnes qui ont une carence en vitamine D. En effet, le risque de mortalité cardiovasculaire moyen augmente de 50 % lorsque le taux sanguin est sous le taux médian de la population étudiée (21 ng/ml ou 52,5 nmol/l) (HR 0,50; IC 95%: 0,26-0,98]) et le risque « toutes causes » de 46 % (HR 0,54; IC 95 %: 0,35-0,84). Le communiqué, reproduit sur le site passeport santé (2) ne mentionne pas ce côté bénéfique.

Taux supérieurs au taux médian = aucune augmentation du risque

De plus, contrairement à ce qui est publié sur passeport santé, l’étude ne montre pas d’augmentation réelle de risque au-delà d’un certain taux sanguin de vitamine D. En effet, l’augmentation du risque de mortalité n’est pas significative chez les personnes ayant un taux de vitamine D sanguin supérieur au taux médian de 52,5 nmol/l. En fait, dans cette cohorte, les auteurs n’ont simplement pas réussi à montrer que des taux de vitamine D supérieurs à 52,5 nmol/l offrent d’avantage de bénéfices.

Ces données ne sont pas conformes aux autres études du genre. Par exemple, une étude danoise montre que le bénéfice de la vitamine D serait à son maximum entre 50 et 90 nmol/l (20 à 36 ng/ml).(3) Par contre, dans cette dernière étude, les auteurs mettent en garde contre les conclusions hâtives parce qu’il s’agit d’observations rétrospectives et qu’on ne peut pas en tirer de conclusion de cause à effet. Curieusement, les auteurs de la première étude, qui est également basée sur des observations rétrospectives, n’ont quant à eux pas mis de gants blancs pour énoncer leurs conclusions.

De plus, si on se fie aux travaux de l’équipe de scientifiques derrière Grassroot health, les Drs Holick, Heaney et Garland, entre autres, le taux sanguin de vitamine D devrait être maintenu entre 125 et 150 nmol/l (50 et 60 ng/ml) pour apporter un maximum de bénéfices santé.

Bref, à mon avis, la conclusion de cette étude aurait dû être quelque chose comme : « Toutes les personnes habitant dans les pays où le soleil n’est pas très présent devraient prendre des suppléments de vitamine D puisque ceux-ci pourraient prévenir de nombreuses maladies chez près de la moitié de la population, qu’ils n’ont pas d’effet néfaste chez les autres et qu’ils ne coûtent presque rien. » Je n’aurais certainement pas recommandé un suivi médical coûteux, avec les tests que ça implique, pour un produit aussi bénin.

Pour en savoir plus sur la vitamine D, consultez aussi :

Les Canadiens n’ont pas les taux sanguins de vitamine D nécessaires pour être en santé

Vitamine D et Alzheimer

Vitamine D et MPOC

La liste des bienfaits de la vitamine D s’allonge

Vitamine D: une étude canadienne

Santé !

Jean-Yves Dionne
Pharmacien spécialisé en PSN

 ——

Références:

  1. Amer M, Qayyum R. Relationship between 25-Hydroxyvitamin D and All-cause and Cardiovascular Disease Mortality. Am J Med. 2013 Apr 17. doi:pii: S0002-9343(13)00084-3. 10.1016/j.amjmed.2012.11.021. [Epub ahead of print] PubMed PMID: 23601272. 
  2. Un avis médical recommandé avant la prise de vitamine D. 3 mai 2013 sur passeport santé http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=un-avis-medical-recommande-avant-la-prise-de-vitamine-d&utm_source=intern&utm_campaign=20130222&utm_medium=newsletter
  3. Durup D, Jørgensen HL, Christensen J, Schwarz P, Heegaard AM, Lind B. A reverse J-shaped association of all-cause mortality with serum 25-hydroxyvitamin  D in general practice: the CopD study. J Clin Endocrinol Metab. 2012 Aug;97(8):2644-52. doi: 10.1210/jc.2012-1176. PubMed PMID: 22573406.  

Santé naturelle

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!