logo Pharmablogue



2020-09-03  |  

Un traitement précoce avec la colchicine débutant en milieu hospitalier réduit de 48% les risques de futurs problèmes cardiovasculaires chez les personnes ayant récemment survécu à une crise cardiaque

Revue de presse pharmaceutique

Les données de l’étude clinique COLCOT (COLchicine Cardiovascular Outcomes Trial), présentées lors du congrès virtuel de la European Society of Cardiology (ESC), démontrent qu’une dose quotidienne de colchicine (0,5 mg) réduit de près de la moitié (48 %) le risque d’un premier évènement cardiovasculaire ischémique si elle est administrée aux patients dans les trois jours suivant une crise cardiaque, également appelée infarctus du myocarde (IM)1. Ces données ont également été publiées simultanément dans le European Heart Journal1.

MONTRÉAL, 31 août 2020 /CNW/ – Le principal critère d’efficacité de COLCOT était une combinaison de décès d’origine cardiovasculaire, d’arrêt cardiaque réanimé, d’infarctus du myocarde, d’accident vasculaire cérébral ou d’hospitalisation urgente pour angine nécessitant une revascularisation coronarienne2. Après un suivi médian de près de deux ans, on a constaté une réduction significative de 48 % de l’incidence du paramètre primaire chez les patients chez qui la colchicine a été administrée avant le jour 3 par rapport au placébo (HR=0.52, 95 % IC 0,32-0,84). Les effets bénéfiques d’un traitement précoce à la colchicine ont également été démontrés pour l’hospitalisation urgente en cas d’angine nécessitant une revascularisation (HR=0.35), pour la revascularisation coronarienne (HR=0.63) et pour la combinaison des décès d’origine cardiovasculaire, des arrêts cardiaques réanimés, des infarctus du myocarde ou des accidents vasculaires cérébraux (HR=0.55, tous p<0,05), avec des réductions respectives de 65 %, 37 % et 45 %1.

«La colchicine est un médicament remarquablement abordable et bien toléré, avec des propriétés anti-inflammatoires et immunomodulatrices», a déclaré le Dr Jean-Claude Tardif, directeur du Centre de recherche de l’Institut de Cardiologie de Montréal, professeur de médecine à l’Université de Montréal et chercheur principal de COLCOT et de COLCORONA. «Ces nouvelles données confirment non seulement les bienfaits de la colchicine chez les patients atteints de maladie coronarienne, mais renforcent notre conviction que ce médicament peut également constituer un atout important dans la lutte mondiale contre la COVID-19 en réduisant les tempêtes inflammatoires chez les patients atteints de la maladie, et en prévenant l’hospitalisation et même des décès».

Des données pharmacogénétiques supplémentaires de COLCOT, également présentées aujourd’hui lors de la séance virtuelle de l’ESC, ont examiné le rôle des marqueurs génétiques dans l’identification des patients susceptibles de bénéficier d’un traitement à la colchicine après un infarctus3. Étant donné que les patients reçoivent un traitement à long terme avec plusieurs médicaments après une crise cardiaque, il est nécessaire de prédire ceux qui ont peu de chances de bénéficier d’un médicament spécifique pour diminuer la polypharmacie. Ces données démontrent qu’il existe des variants génétiques crédibles associés aux paramètres cardiovasculaires et aux troubles gastro-intestinaux chez les patients traités à la colchicine et que certains patients pourraient avoir une meilleure réaction, avec la possibilité d’une approche plus personnalisée de la réduction de l’inflammation pour la prévention cardiovasculaire3.

La colchicine, un médicament potentiel pour lutter contre la COVID-19

En plus de ces résultats significatifs de COLCOT, la colchicine est également évaluée dans l’étude clinique COLCORONA. Cette étude à domicile multicentrique et sans contact vise à déterminer le bénéfice thérapeutique de la colchicine comme traitement pour prévenir les complications et les décès liés aux cas graves de COVID-19. COLCORONA est l’une des rares études actuelles portant sur l’infection à la COVID-19 auxquelles peuvent participer des personnes non hospitalisées.

L’importance des données de COLCOT et du traitement à la colchicine à la suite d’un infarctus du myocarde a maintenant été mise en évidence lors de quatre récentes séances scientifiques tenues respectivement par l’American Heart Assocation, l’American College of Cardiology et l’European Society of Cardiology au cours des 10 derniers mois.1,2,3,4. Ces données montrent que la colchicine est particulièrement efficace pour réduire le risque d’évènements cardiovasculaires ischémiques primaires et totaux de 23% et 34% respectivement, et révèlent également que l’ajout d’une dose quotidienne de colchicine de 0.5 mg au traitement standard à la suite d’un infarctus du myocarde est économiquement bénéfique et peut contribuer à générer des économies importantes pour les systèmes de santé1,2,4.

À propos de COLCOT

La colchicine est un anti-inflammatoire administré par voie orale qui est actuellement indiqué pour la péricardite, la goutte et la fièvre méditerranéenne familiale. COLCOT, publié dans le New England Journal of Medicine, était une étude clinique randomisée, à double-insu, contrôlée par placebo, comparant la colchicine 0.5 mg une fois par jour à un placebo en plus du traitement standard dans 167 sites répartis dans 12 pays2.

À propos de COLCORONA

COLCORONA est une étude randomisée à double insu et contrôlée par placebo. Elle a été lancée par le Dr Jean-Claude Tardif, directeur du Centre de recherche de l’ICM et professeur de médecine à l’Université de Montréal. Elle vise à déterminer si la colchicine a un effet préventif du phénomène de « tempête inflammatoire majeure » des poumons observé chez les adultes souffrant de complications graves liées à la COVID-19. L’étude clinique nécessite le recrutement de 6000 patients respectant tous les critères d’inclusion et ne montrant aucun critère d’exclusion. Ils sont randomisés à recevoir soit la colchicine ou le placebo (ratio de 1:1) pour 30 jours. Les évaluations téléphoniques ou vidéo ont lieu aux jours 15 et 30 après la randomisation. L’étude est surveillée par un comité de supervision des données formé de chercheurs cliniciens chevronnés. www.colcorona.net

À propos de l’Institut de Cardiologie de Montréal (ICM)

Fondé en 1954, l’Institut de Cardiologie de Montréal vise constamment les plus hauts standards d’excellence dans le domaine cardiovasculaire par son leadership en recherche clinique et fondamentale, en soins ultraspécialisés, en formation des professionnels et en prévention. Il abrite le plus grand centre de recherche en cardiologie, le plus grand centre de prévention cardiovasculaire ainsi que le plus grand centre de génétique cardiovasculaire au Canada. L’ICM est affilié à l’Université de Montréal et compte plus de 2 000 employés, dont 245 médecins et plus de 85 chercheurs. www.icm-mhi.org

À propos du Centre de Coordination des Essais Cliniques de Montréal (MHICC)     

Le Centre de Coordination des Essais Cliniques de Montréal (MHICC) est un organisme académique de recherche clinique de premier plan qui fait partie intégrante de l’Institut de Cardiologie de Montréal (ICM). Le MHICC dispose d’un réseau de collaborateurs de 4500 établissements cliniques répartis dans plus de 30 pays. Il possède une expertise spécifique dans la médecine de précision, les essais cliniques de haute qualité à faible coût, et le développement de nouvelles vocations pour les médicaments existants. www.mhicc.org

Références (en anglais seulement) :

  1. Bouabdallaoui N, Tardif JC, Waters D, et al. Time-to-treat initiation of colchicine and cardiovascular outcomes after myocardial infarction in the Colchicine Cardiovascular Outcomes Trial (COLCOT). Eur Heart J 2020. Disponible au https://academic.oup.com/eurheartj/issue
  2. Tardif J-C, Kouz S, Waters D, et al. Efficacy and safety of low-dose colchicine after myocardial infarction. N Engl J Med 2019; 381:2497-2505 DOI: 10.1056/NEJMoa1912388
  3. Dube MP, Legault MA, Lemacon A, et al. Pharmacogenomics of the efficacy and safety of colchicine in COLCOT. Présenté par Dre Dube aux Séances virtuelles annuelles de la European Society of Cardiology (ESC 2020), 29 août 2020.
  4. Samuel M, Tardif JC, Khairy P, et al. Cost-effectiveness of low-dose colchicine after myocardial infarction in the colchicine Cardiovascular Outcomes Trial (COLCOT), Eur Heart J Qual Care Clin Outcomes 2020 May 14;qcaa045. doi: 10.1093/ehjqcco/qcaa045.

Les informations sur les produits pharmaceutiques (y compris les produits actuellement en cours de recherche) qui figurent dans ce communiqué de presse ne constituent pas une publicité ou un conseil médical.

Demandes médias :

Pour COLCOT et médias canadiens/internationaux
Camille Turbide
Camille.turbide@gmail.com 
+1 514 755 5354

Pouur COLCORONA et médias américains
Christy Maginn
christymmaginn@msn.com
+1 703 297-7194

Logo – https://mma.prnewswire.com/media/1219610/Montreal_Heart_Institute_Logo.jpg

SOURCE Montreal Heart Institute




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse pharmaceutique

Maintenant offert au Canada - Bausch Health, Canada lance un antipsoriasique topique, le premier en son genre depuis près de 20 ans