logo Pharmablogue



2019-06-06  |  

Une forte majorité de Québécois est favorable à l'Aide Médicale à Mourir (AMM) dans les cas de maladie de type Alzheimer au stade avancé

Revue de presse santé

À l’aube du 5 e anniversaire de l’adoption de la loi québécoise sur les soins de fin de vie, un récent sondage pancanadien de la maison de sondage Léger, mené auprès de 1 532 personnes, révèle que 84% des Québécois et 80% des Canadiens (après répartition des indécis) sont d’accord pour qu’une demande d’Aide Médicale à Mourir (AMM) puisse être faite de manière anticipée, et ce, dès qu’un diagnostic de la maladie d’Alzheimer est posé alors que la personne est encore lucide.

MONTRÉAL, le 3 juin 2019 /CNW Telbec/ – Ce sondage, commandé par un comité indépendant formé de personnalités intéressées par le sujet, a été effectué du 5 au 10 avril 2019. Il confirme les résultats d’autres sondages précédents montrant un appui majoritaire de la population pour qu’un accès à l’aide médicale à mourir puisse devenir possible pour les citoyens qui le désirent et qui sont confrontés à l’Alzheimer.

« Nous pensons cependant qu’il doit s’agir d’une décision personnelle, faite de manière anticipée, en toute lucidité et répétée dans le temps selon des mécanismes à définir. Elle devrait être applicable à un stade avancé de la maladie alors que la personne ne peut plus vivre seule et est incapable de reconnaître de façon continue ses proches. », souligne le DLouis Gagnon, membre du comité.

Selon les données compilées par les sociétés québécoise et canadienne d’Alzheimer, ce sont plus de 141 000 citoyens du Québec qui sont atteints de la maladie, entraînant des coûts estimés à 1,5 milliard de dollars. À l’échelle canadienne, on estime à 564 000 le nombre de personnes atteintes et que ce dernier chiffre pourrait augmenter à 937 000 d’ici 15 ans.

« C’est à titre de citoyens et en nos noms personnels que nous avons choisis d’exprimer notre opinion et de mandater la Maison Léger à réaliser ce sondage. Nos pratiques professionnelles et nos expériences de vie nous ont amenés à penser que le recours à l’Aide Médicale à Mourir (AMM) pour la maladie d’Alzheimer et autres maladies apparentées correspond à un besoin légitime pour les personnes qui désirent mourir dans la dignité et ne pas imposer un trop lourd fardeau à leurs proches. », rappelle l’honorable André Rochon, aussi membre du comité et juge retraité de la Cour d’appel du Québec.

SOURCE Capsana




Actualités | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse santé

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse santé

Un grand nombre d'adultes canadiens reconnaissent l'importance de l'immunisation, mais ne se font pas vacciner