logo Pharmablogue



2020-10-08  |  

ZEJULA est approuvé au Canada pour le traitement d'entretien de première intention des femmes atteintes d'un cancer de l'ovaire au stade avancé

Revue de presse pharmaceutique

ZEJULA (niraparib) est maintenant approuvé au Canada en monothérapie pour le traitement d’entretien des patientes adultes atteintes d’un cancer épithélial de l’ovaire, d’un cancer des trompes de Fallope ou d’un cancer péritonéal primaire parvenu à un stade avancé, qui présentent une réponse complète ou partielle à une chimiothérapie de première intention à base de platinei.

MISSISSAUGA, ON, le 5 oct. 2020 /CNW/ – « Malheureusement, des milliers de femmes recevront un diagnostic de cancer de l’ovaire au Canada cette année, et environ 2000 mourront de la maladie », a déclaré le Dr Alex Romanovschi, directeur médical pour le Canada chez GSK Canada. « ZEJULA représente une avancée importante alors que GSK accélère la mise au point de ses produits oncologiques en développement afin d’offrir des médicaments de nouvelle génération à la population canadienne. Dans le cadre de l’intérêt renouvelé de GSK pour l’oncologie, nous sommes fiers d’annoncer que ZEJULA est maintenant approuvé pour le traitement d’entretien de première intention, contribuant ainsi à répondre plus rapidement aux besoins des Canadiennes aux prises avec ces types de cancer. »

Cancer de l’ovaire

Le cancer épithélial de l’ovaire au stade avancé est l’une des principales causes de décès par cancer chez les femmes dans le mondeii. Au Canada, il se classe au 5e rang des cancers les plus répandus chez les femmes, et c’est le plus meurtrier des cancers gynécologiquesiii. Le cancer de l’ovaire est le cancer le plus souvent diagnostiqué chez les femmes de 55 à 64 ans. On estime que, cette année, la maladie sera diagnostiquée chez 3100 Canadiennes et qu’elle causera la mort de 1950 d’entre ellesiv.

Le cancer de l’ovaire est souvent diagnostiqué à un stade avancé. Il présente un taux élevé de récidive, et le taux de survie à 5 ans chez les femmes atteintes de la maladie au stade avancé est de 29 %v. Malgré une chirurgie de réduction tumorale et une réponse à une chimiothérapie de première intention à base de platine, jusqu’à 85 % des femmes atteintes d’un cancer de l’ovaire avancé subissent une récidive, moment auquel leur maladie est considérée comme incurablevi. Les traitements d’entretien chez les patientes ayant répondu à une chimiothérapie visent à prolonger les bienfaits de cette dernière en retardant la survenue d’une récidive et en prolongeant la survie sans progression. Si le traitement de première intention représente une étape déterminante dans la stratégie de prise en charge du cancer, le traitement d’entretien dans ce contexte offre la possibilité d’améliorer la survie sans progression et de maximiser les chances de rémission.

À propos de ZEJULA (niraparib)

ZEJULA est un inhibiteur des poly(ADP-ribose) polymérases (PARP) administré par voie orale une fois par jour. L’homologation de ZEJULA comme traitement de première intention est fondée sur les résultats de l’étude de phase III PRIMA (ENGOT-OV26/GOG-3012) réalisée auprès de patientes atteintes d’un cancer de l’ovaire de stade avancé nouvellement diagnostiqué, qui avaient présenté une réponse complète ou partielle à une chimiothérapie à base de platine, indépendamment du statut des biomarqueurs.

En 2019, ZEJULA a été approuvé au Canada pour le traitement d’entretien des patientes adultes atteintes d’un cancer épithélial de l’ovaire, d’un cancer des trompes de Fallope ou d’un cancer péritonéal primaire récidivant, qui présentent une réponse complète ou partielle à une chimiothérapie à base de platine.

Veuillez consulter la monographie du produit au www.gsk.ca pour obtenir les renseignements complets sur l’innocuité. Vous pouvez également vous procurer la monographie en composant le 1-800-387-7374.

GSK – une des premières entreprises du monde du secteur de la recherche pharmaceutique et en soins de santé – est déterminée à améliorer la qualité de la vie humaine en aidant les gens à être plus actifs, à se sentir mieux et à vivre plus longtemps.

Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le www.gsk.ca.

Les marques de commerce sont détenues ou utilisées sous licence par le groupe de sociétés GSK.

____________________
i Monographie canadienne de ZEJULA (niraparib), octobre 2020.
ii Global Burden of Disease Cancer Collaboration. Global, regional, and national cancer incidence, mortality, years of life lost, years lived with disability, and disability-adjusted life-years for 32 cancer groups, 1990 to 2015: A systematic analysis for the global burden of disease study. JAMA Oncology, 2016.
iii Navaneelan T. 2015. Cancers de l’appareil reproducteur féminin : tendances de l’incidence et de la mortalité. Coup d’œil sur la santé (no 82-624-X au catalogue); Statistique Canada. Cancer de l’ovaire : statistiques sur la survie, 2015, accessible au https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/pub/82-624-x/2015001/article/14212-fra.htm.
iv Société canadienne du cancer. Statistiques sur le cancer de l’ovaire, 2019.
v Torre LA, Trabert B, DeSantis CE, et al. Ovarian cancer statistics, 2018. CA Cancer J Clin 2018;68:284-96. 
vi Foley OW, Rauh-Hain JA, del Carmen MG. Recurrent epithelial ovarian cancer: an update on treatment. Oncology (Williston Park) 2013;27:288-94, 98.

SOURCE GlaxoSmithKline Inc.




Actualités | Cancer | Nouvelles du PharmaBlogue | Revue de presse pharmaceutique

0 commentaire

Commenter l'article

*Champs obligatoire


+ Populaires + Commentés
pommade du Dr Nweman

[ Allaitement ] La crème « tout usage » du Dr Jack Newman : un traitement miracle ?


téterelle allaitement

La téterelle et l'allaitement : pourquoi, quand et comment?


descente d

Prévenir la descente d’organes à la suite de l’accouchement


La massothérapie

Les secrets de la massothérapie


blanchiment des dents

Le blanchiment des dents : bien plus qu’une procédure esthétique!


La profession d’ATP : en constante évolution!


Article suivant

Revue de presse pharmaceutique

Santé Canada approuve ZEPOSIA(MD), un traitement oral pour la sclérose en plaques récurrente-rémittente